Plus de 10 millions de fenêtres posées en France

0
655
©Sepalumic
©Sepalumic

Les organisations professionnelles, membres de la Fédération Française du Bâtiment représentatives des activités fenêtres (UMB FFB, SNFA et UFME) réunies au sein du pôle Fenêtre FFB, ont présenté fin septembre, les résultats de l’étude du marché de la fenêtre en France en 2015. L’embellie enfin, est annoncée.

Menée par le groupe Axiome Media pour  le compte des organisations professionnelles et du Codifab (Comité professionnel de développement des industries françaises de l’ameublement et du bois), cette étude réalisée au premier semestre 2016 auprès des principaux concepteurs gammistes, 80 fabricants de fenêtres, 300 points de ventes – distributeurs de fenêtres, et 500 entreprises artisanales et PME de fabrication et/ou pose de fenêtres – a pris en compte le volume global des fenêtres et portes-fenêtres installées en France, hors murs-rideaux, vérandas et fenêtres de toit.

Après son apogée en 2005-2006 avec 12,3 millions de fenêtres, le marché de la fenêtre a accusé une forte baisse (-17 %) ces dix dernières années. L’évolution des aides et incitations fiscales mises en place (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique – CITE ; Eco PTZ…) a permis d’observer une tendance plus positive en voie de se confirmer en 2016 – 2017 au vu du levier dynamique de la rénovation énergétique, auquel devrait s’ajouter la reprise de la construction neuve.

Pour rappel, les ventes entre 2012 et 2015 ont baissé de 22 % pour les fenêtres bois et mixtes, 17 % pour les fenêtres acier et 9 % pour les fenêtres PVC, alors qu’elles progressent de 2 % pour les fenêtres aluminium. Un élément d’inquiétude pour la profession concerne la part des fenêtres importées qui progresse depuis 10 ans, occupant aujourd’hui environ 10 % du marché.

Portrait-robot de la fenêtre « type » en 2015

60 fenêtres posées sur 100 seraient en PVC ( Uw < à 1,4), à frappe et de couleur blanche. Avec près de 26 fenêtres aluminium (Uw situé entre 1,4 et 2) posées sur 100, celles-ci sont à frappe ou coulissant de couleur. La fenêtre bois, à frappe, dont le Uw est compris entre 1,4 et 2, représenterait 11 fenêtres sur 100. Enfin, la fenêtre mixte, à frappe ou oscillo-battant (Uw < à 1,4), représente 2,3 fenêtres posées sur 100.

La rénovation et l’innovation, fer de lance de la progression

La rénovation, qui concerne 4 fenêtres sur 5, en nette progression (5 % par rapport à 2012) représente un potentiel particulièrement intéressant pour le secteur avec un volume de 200 millions de fenêtres issues de logements construits avant 1980.

Performances énergétiques, marquage de qualité (certification NF Fenêtres, Label Menuiseries 21, Label fenêtrealu), malgré la crise économique, les industriels et entreprises fabricants ont maintenu leur niveau d’exigence, tirant ainsi le marché vers le haut, tant au niveau de leurs investissements, de la qualité des productions que des services à la pose, préservant également plus de 8 000 emplois.

Dans un contexte propice à un retour à la croissance, tous les acteurs restent plus que jamais mobilisés par une volonté commune d’unir leurs efforts et de faire reconnaître les atouts de leurs services et technologies de pointe.

LAISSER UN COMMENTAIRE