Mondial du Bâtiment 2015 : de vraies ruptures technologiques

0
242
Mondial du Bâtiment 2015 : de vraies ruptures technologiques

Mondial du Bâtiment 2015 : de vraies ruptures technologiques

Le concours de l’innovation du Mondial du Bâtiment 2015 permet de constater quelques ruptures technologiques au service de la performance, de la facilité d’emploi et même de l’esthétique.

 

Voici une vraie rupture technologique. Twinmotion distribué par Abvent est un logiciel de rendu réaliste quasi-instantané. Ses concurrents requièrent plusieurs dizaines de minutes pour le calcul du rendu réaliste d’une scène complexe. Doc. Abvent

 

Le palmarès des dix catégories* du concours de l’innovation du Mondial du Bâtiment 2015 permet  de découvrir des tendances fortes et des technologies nouvelles. GrDF présente par exemple la pompe à chaleur à absorption boostHeat.

 

Grâce à une technologie innovante –fluide CO2 confiné et brûleur extérieur – cet appareil atteint un rendement de 200% sur PCI, exprimé en énergie primaire comme le requiert désormais la Directive Européenne ErP (Energy Related Products). Ce qui est deux fois mieux que les chaudières à condensation et nettement mieux que les meilleures pompes à chaleur à compression électrique.

 

Dans un tout autre ordre d’idées, l’application pour smartphone Sonolyzer de KSB constitue également une vraie rupture. L’application utilise le microphone du smartphone pour capter le bruit d’une pompe en fonctionnement.

 

 

  1. Cette nouvelle pompe à chaleur à absorption boostHeat présentée par GrDF atteint un rendement de 200% sur PCI. © Boostheat

 

 

De vraies ruptures technologiques

 

En quelques secondes, l’analyse des fréquences permet ensuite d’évaluer le rendement de la pompe. Une technologie qui s’applique à toutes les pompes non-régulées, entraînées par un moteur asynchrone.

 

Troisième exemple, le nouveau robinet mitigeur Hansgrohe Axor Stark est constitué d’un socle en laiton et d’un bec de verre transparent, démontable et lavable en lave-vaisselle. De plus, il bénéficie d’un entraînement d’air qui crée un vortex dans le flux d’eau : c’est à la fois une animation visuelle et un épaississement du flux.

 

Dernier exemple, le vidage Nano 6.7 de Wirquin propose une bonde siphoïde, trois fois moins encombrante (67 mm) qu’un vidage classique et que l’on met en œuvre sans outil grâce à un système de clips et de joints prémontés.

 

 

  1. Le mitigeur Axor Stark V est l’aboutissement de la cinquième collaboration ente Axor et Stark. © Hansgrohe Axor

 

 

Plus performant et plus simple

 

De nombreux exposants ont présenté des solutions plus performantes et plus simples à la fois. Par exemple, Rothoblaas France met en avant une nouvelle solution d’assemblage des panneaux CLT (Cross Laminated Timber, les panneaux structurels en bois plein contrecollé).

 

Cet assemblage à la fois plus performant en termes de résistance mécanique et de tenue lors de séismes, est aussi plus simple et plus rapide à mettre en œuvre. Avec cette solution, l’assemblage des panneaux structurels entre-eux s’effectue seulement dans les angles, au millimètre près.

Montés en usine sur les panneaux CLT, les raccords structurels X-RAD en acier permettent facilitent aussi la manutention des panneaux.

 

 

  1. Rothoblaas présente un raccordement innovant pour les panneaux CLT garantissant une réduction des temps de pose et une plus grand précision © Rothoblaas

 

La laine de roche innove

 

De son côté, Rockwool propose RockFrame, une solution efficace et simple pour améliorer la performance thermique des menuiseries bois ou bois-alu. Il s’agit d’un sur-cadre isolant en laine de roche très haute densité, revêtu d’une couche protectrice peignable.

 

Mis en œuvre par le menuisier lors de la fabrication de la fenêtre, il permet de dépasser les niveaux de performance thermique (Uf < 0,85 W/m².K) exigés pour la certification des fenêtres Passivhaus.

 

Dans un autre domaine, celui de l’assainissement non-collectif, Graf a présenté au concours une solution d’épuration individuelle à haute efficacité, avec une seule cuve enterrée, sans aucun élément mécanique en mouvement – ce qui accroît la fiabilité et facilite grandement sa maintenance – et avec une consommation d’électricité faible de 35 kWh/an.

 

De son côté elm leblanc, lance Touch, son thermostat connecté, capable d’auto-apprentissage et d’auto-programmation, mais qui, ayant accès au protocole de pilotage propriétaire des chaudières et pompes à chaleur elm leblanc et Bosch Thermotechnologie, tire le meilleur parti de la régulation fine des générateurs de chaleur.

 

 

  1. Touch, le thermostat connecté d’elm leblanc est doté de fonctions d’auto-apprentissage qui lui permettent de s’auto-programmer. © Elm leblanc

 

 

 

  1. RockFrance proposé par Rockwool est un sur-cadre isolant en laine de roche très haute densité, revêtu d’une couche protectrice peignable. Une solution efficace pour améliorer la performance thermique des menuiseries bois ou bois-alu ! © Rockwool

 

L’esthétique grâce à la technique

 

Au mondial du Bâtiment 2015, l’esthétique est rendue possible par le déploiement de techniques devenues simples à utiliser. Schüco France, a présenté sa façade paramétrique au concours. Cette innovation esthétique donne aux architectes une liberté dans la conception des formes des façades de leurs bâtiments.

 

Pour y parvenir, Schüco a développé une chaîne de valeurs techniques dont des plug-ins compatibles avec les principaux logiciels de conception 3D, une interface vers les fichiers de commande numériques des menuisiers spécialisés et un système constructif pour qu’une telle façade présente toutes les qualités requises.

 

Dans un autre ordre d’idées, Faraone a présenté Ninfa 90 dans la catégorie « Aménagements extérieurs ». Il s’agit d’un garde-corps en verre, sans pilier, ni aucune partie métallique visible, affichant pourtant une résistance certifiée de 200 kg/m. Pour savoir comment Faraone y parvient, il suffit de visiter le Mondial du Bâtiment 2015 qui ouvrira ses portes le 2 novembre prochain.

 

 

  1. Ce garde-corps apparemment tout en verre de Faraone résiste à une force de 200 kg/m. © Faraone

 

 

*Les 10 catégories

  • Gros-oeuvre,
  • Menuiseries et fermetures,
  • Aménagement intérieur,
  • Aménagement extérieur,
  • Matériel de chantier, outillage et équipement,
  • Informatique et nouvelles technologies,
  • Génie Climatique,
  • Systèmes utilisant les ENR,
  • Solutions Smart (Home-Building-Grid),
  • Salles de Bains.

 

 

 

  1. Voici le BIM pratique : sans quitter l’interface d’Autodesk Revit, la nouvelle application Climawin AEC de BBS Slama permet de bénéficier des atouts de Climawin sans aucune ressaisie. © BBS Slama

 

 

  1. Avec un seul appareil à change-over intégré, la vanne 6 voies indépendante de la pression de Belimo remplace deux vannes d’arrêt, deux vannes d’équilibrage, deux Tés de réglage et un dispositif de mesure de l’énergie consommée. © Belimo

 

 

  1. Bieber présente la première fenêtre bois-alu de fabrication française, certifiée par le Passivhaus Institut. © Bieber

 

 

  1. Fakro présente une fenêtre de toit pour toiture terrasse sur laquelle on peut marcher sans risque, ni glisser, ni passer à travers. © Fakro

 

 

  1. Gewiss met en avant son luminaire pour locaux de grande hauteur, équipé entièrement en LEDs. Il peut être accroché à 12 m de haut avec un éclairement conforme aux normes d’éclairement des  locaux de travail. © Gewiss

 

 

  1. Le bloc constructif préisolé Isostal est proposé par Innnomur, une petite entreprise de Montpellier. Sur sa face extérieure, il porte un isolant en PSE. Sur sa face intérieure, des reliefs permettent de fixer directement les plaques de plâtre de finition, tout en ménageant un espace pour passer les réseaux. Sa cavité centrale en bois local moulé accueille le ferraillage et fait office de coffrage perdu pour le béton. ©  innomur

 

 

Source : batirama.com / Pascal Poggi

LAISSER UN COMMENTAIRE