Le Mondial du Bâtiment dévoile ses objectifs pour novembre 2017

0
158

Quelles tendances pour le prochain Mondial du Bâtiment ? Les organisateurs semblent sereins et visent 370 000 visiteurs pour l’édition 2017, soit plus de 10 % que l’édition 2015.

Batimat et Ideobain feront le plein d’exposants avec notamment + 5 % d’inscriptions -de date à date- pour Batimat qui enregistre 1200 exposants, indique Guillaume Loizeaud, directeur du Mondial du Bâtiment. Seul Interclima (280 exposants) affiche un moins bon score malgré le retour de grandes marques d’industriels, comme Siemens, Carrier, France Air et Panasonic.

Si les organisateurs indiquent que 90 % des leaders du secteur se sont inscrits sur Batimat, ils précisent aussi qu’un tiers des exposants (400) seront nouveaux. A noter que le salon poursuit son internationalisation avec une forte présence d’exposants européens, une tendance visible dans le secteur du gros œuvre (structure et matériaux, étanchéité, couverture, façade, bardage et l’isolation).

C’est un fait que les fabricants hexagonaux de matériaux du gros œuvre (filière béton et terre cuite notamment) se sont réorientés depuis quelques années vers des salons régionaux ou spécifiques, pour des raisons de coût et de politique marketing. Quand on les interroge aujourd’hui, aucun d’entre eux n’envisage de revenir sur Batimat, surtout depuis son déménagement au parc des expositions de Villepinte.

50 organisations professionnelles présentes

Quant aux autres filières, dont celles de la menuiserie et du verre notamment, elles seront représentées par les fabricants majeurs du secteur. A noter un Village du verre qui réunira 15 à 20 exposants désireux de former une plateforme d’échanges et d’informations. De même, la filière bois sera soutenue par l’ensemble des entités professionnelles comme le CNDB, FCBA, Adivbois, le Codifab.

Hormis la Capeb, les syndicats et organisations professionnelles ont d’ailleurs répondu présents à l’appel des organisateurs des salons. Plus d’une cinquantaine d’entre eux viendront organiser des actions d’informations, des conférences techniques et conviviales, voire leur assemblée générale (comme le Plan Bâtiment durable).

Un focus particulier sera ainsi fait sur les nouvelles réglementations, dont le tout nouveau label E+C- (Première conférence le mardi 7 novembre sur Batimat, à ne pas manquer !).

L’OPPBTP* en profitera notamment pour fêter comme il se doit ses 70 ans d’existence en permettant à des entrepreneurs/artisans de bénéficier de bus gratuits au départ de différents villes. En effet, pour faciliter la venue des visiteurs, les organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens.

70 ans de l’OPPBTP

Outre 3000 places de parking supplémentaires, 450 navettes gratuites en Ile-de-France, quelque 50 bus gratuits « installateurs » seront proposés au départ des sièges locaux des organisations professionnelles ainsi que des agences de distributeurs et négociants spécialisés. Une logistique qui doit se mettre en place au cours des prochaines semaines, précise Guillaume Loizeaud.

Objectif de son équipe : faire venir 120 000 artisans (contre 110 000 en 2015), 70 000 architectes (60 000 en 2015) et 48 000 négociants (45 000 en 2015). Le pari sera-t-il réussi ? Si c’est le cas, il sera aussi un indicateur supplémentaire qui confirmera que le secteur a bel et bien amorcé sa reprise depuis 6 mois.

*Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics

Le Mondial du Bâtiment met en scène 97 professionnels représentant tous les métiers du bâtiment, visiteurs des salons (architectes, ingénieurs de Bureaux d’études, maçons, étancheurs, plombiers-chauffagistes, électriciens, etc.) photographiés pendant leur journée de travail. 

Source : batirama.com / Fabienne Leroy

LAISSER UN COMMENTAIRE