Quand la menuiserie en voit de toutes les couleurs

0
881
La gamme Créative : une terre de matières et de finitions texturées, cultivées par Profils Systèmes ©Profiles Systèmes

«Le volume du blanc est en baisse, même s’il représente encore 72 % du marché en 2015 (contre 74 % en 2014) », constate Laurent Ternon, Directeur marketing et communication de Bouvet. Dans l’aluminium, la bascule a déjà eu lieu : « la couleur représente 60 % des volumes contre 40 % pour le blanc », indique Bertrand Lafaye, Responsable marketing et communication de Kawneer Sud Europe.

Atlantem introduit le laquage dans la menuiserie bois et a investi dans un robot de peinture pour développer son offre ©Atlantem
Atlantem introduit le laquage dans la menuiserie bois et a investi dans un robot de peinture pour développer son offre ©Atlantem

Chez K•Line, « la couleur est majoritaire à l’extérieur », selon Olivier Simonin, Chef de produit. Globalement, « le blanc et le gris se partagent le marché avec 25 % des parts pour le premier et environ 20 % pour le second », précise, Marion Villard, Responsable marketing de Technal. « D’ailleurs », observe Eric Brun, Responsable marketing d’Atlantem, « tous matériaux confondus, la demande en couleur est croissante et le nombre de teintes augmente également ».

Le gammiste extrudeur intègre deux lignes de plaxage PVC en sortie d’extrusion afin de répondre aux besoins. Même constat chez Coralu, « la couleur se démocratise pour les fenêtres PVC, cette année, elle représente 26 % des volumes sortis de l’usine PVC MDM, contre 22 % en moyenne au cours des cinq dernières années », témoigne Stéphanie Watier, Responsable communication de Coralu.

Pixel, la dernière née des fenêtres PVC d’Oknoplast, haute en couleur ! ©Oknoplast
Pixel, la dernière née des fenêtres PVC d’Oknoplast, haute en couleur ! ©Oknoplast

Les finitions décoratives auraient plus que doublées en trois ans. « En 2016, nous constatons une forte accélération des ventes de plaxage à façon », ajoute-t- elle. « Etant donné l’importance du poste « sous-traitance laquage », nous sommes en cours d’étude d’intégration du laquage dans nos savoir-faire », déclare Charles Creton, Responsable communication d’Euradif.

Chez Oknoplast, Grégoire Cauvin, Directeur d’Oknoplast France, explique « s’appuyer sur l’expérience du groupe dans les autres pays européens, en avance sur la France en matière de couleur, avec des préférences pour les gammes bois en Italie et métalliques en Allemagne ou en Pologne ». Les profilés sont plaxés dans leur ensemble. « Surtout », insiste Grégoire Cauvin « le choix du plaxage doit être cohérent avec le design, les tons bois se marient mieux avec des formes galbées, les tons métalliques avec des angles plus marqués et des lignes plus contemporaines ».

Enfin, si « en 2015, Profialis a quasiment doublé sa capacité de filmage sur son site de Clerval et s’emploie en 2016 à fiabiliser les process », comme l’affirme Sylvain Gaudard, Responsable communication de Profialis, celui-ci reste convaincu que « le point fort du PVC provient des caractéristiques de la fenêtre française : blanche, performante et accessible ! ». La pénétration de la couleur, concernant davantage les gammes premium.

Ligne d’encollage automatisée Euradif pour ouvrants monobloc décoratif en aluminium Portabloc©Euradif
Ligne d’encollage automatisée Euradif pour ouvrants monobloc décoratif en aluminium Portabloc©Euradif

LES GRIS S’ÉCLAIRCISSENT ET LES FINITIONS TEXTURÉES FLEURISSENT

« Nous proposons depuis trois ans un nuancier couleurs de référence à nos clients, avec 10 coloris sur la base du blanc ; les demandes se portent essentiellement sur le gris, les volumes gris et noir dépassent les blancs », assure Pierre Dammé Responsable marketing de Wicona France. Aujourd’hui, les gris plus clairs prennent des parts de marché. « Il semble que la demande recherche d’autres gris pour sortir du 7016, cette tendance ne se lit pas encore dans les chiffres, mais nous sentons le besoin émerger », commente Eric Brun.

Luxline, la nouvelle offre de Socredis décline les nuances de gris ©Socredis
Luxline, la nouvelle offre de Socredis décline les nuances de gris ©Socredis

En septembre, Geplast lance le 7042 pour les gammes d’occultation. Chez Socredis, parmi les quatre films de plaxage proposés, deux (7001 et 7039) témoignent de cette tendance. Le gammiste, qui sort Luxline, sa nouvelle offre d’ouvrant caché, décline plusieurs méthodes (teinté masse, plaxage et capotage aluminium), laissant à ses clients le soin de laquer leur profil au besoin. « Avec Luxline, ils réalisent des économies puisqu’il n’est pas nécessaire de colorer l’ouvrant », commente Sabrina Renai, Chargée de marketing Socredis. Le Groupe Maine a intégré en 2016 des gris plus clairs et prépare la saison 2017 : « certains coloris flashy vont disparaître au profit de tonalités plus sobres dans la gamme Intuitive », annonce Dominique Hallouin.

Large éventail couleur proposé par Profialis ©Profialis
Large éventail couleur proposé par Profialis ©Profialis

Autre tendance, la progression des finitions texturées depuis deux ans est remarquable. « Ces teintes sont moins fragiles », explique Bertrand Lafaye. K•Line, qui a renouvelé son nuancier en début d’année a introduit les texturés. Le caractère pérenne de la finition séduit. D’ailleurs, deux grandes tendances se confirment : « la croissance de l’offre texturée et la demande de longévité des laques, avec par extension des attentes plus fortes en termes de garantie », commente Christelle Laurent, Responsable marketing et communication de Volma. Chez Technal, les texturées représentent 15 %. « La surprise vient de la proportion du texturé noir pailleté en forte croissance », précise Marion Villard.

Pistolets de laquage en fonctionnement dans une cabine recouvrant les profilés aluminium dans l’usine de Courmelles de Wicona ©Wicona
Pistolets de laquage en fonctionnement dans une cabine recouvrant les profilés aluminium dans l’usine de Courmelles de Wicona ©Wicona

LES ANODISÉS REFONT SURFACE

Recherchés par les architectes parce qu’ils permettent de sortir des standards du marché, les anodisés offrent des alternatives en décoration intéressantes. « L’anodisation exige un process industriel particulier, une bonne maîtrise du traitement de surface et une bonne qualité d’aluminium qui est traité à cœur, que peu d’acteurs peuvent fournir.

Nuancier Anodisal, Kawneer ©Kawneer
Nuancier Anodisal, Kawneer ©Kawneer

Kawneer se différencie sur ce point en proposant Anodisal, dix teintes satinées et dix teintes polies avec la possibilité de demander d’autres variantes », déclare Bertrand Lafaye. Avec des coloris exclusifs comme le Zinc ou l’Oxyde natif. « Technal sort des aluminium anodisés, leur part de marché est stable autour de 10 %, nous travaillons à la refonte de l’offre couleur pour la fin de l’année, avec sans doute l’apparition d’anodisé coloré », promet Marion Villard.

Répartition des couleurs 2016 : un an après la dernière évolution de l’offre (30 coloris), de nouvelles propositions apparaissent chez Profine avec le gris anthracite mat notamment ©Profine
Répartition des couleurs 2016 : un an après la dernière évolution de l’offre (30 coloris), de nouvelles propositions apparaissent chez Profine avec le gris anthracite mat notamment ©Profine

LA BICOLORATION PROGRESSE EN VOLUME

« Dans le neuf, nous poussons vers les menuiseries mixtes aluminium/PVC pour offrir de la couleur à l’extérieur et un meilleur niveau de performance thermique à un prix inférieur à une solution 100 % aluminium », indique Laurent Ternon. « Chez Bouvet », confie-t-il, « nous sommes contre le PVC teinté dans la masse en raison des risques de déformation et des problèmes de stabilité aux U.V. et nous sommes réticents quant au laquage, c’est pourquoi nous préférons faire rimer couleur et aluminium ».

Nuancier "couleurs de références" proposé par Wicona ©Wicona
Nuancier « couleurs de références » proposé par Wicona ©Wicona

Le mixte fournit une solution. « Chez Wicona, la bicoloration se décline avec toutes les couleurs disponibles, y compris l’anodisé. Les volumes progressent doucement, nous proposons plusieurs niveaux de prix pour répondre aux besoins », déclare Pierre Dammé.

Les Anodics, alternative intégrée à la nouvelle offre de Sepalumic, fournissent une texture unique ©Sepalumic
Les Anodics, alternative intégrée à la nouvelle offre de Sepalumic, fournissent une texture unique ©Sepalumic

Sepalumic vient de sortir une nouvelle offre avec cinq palettes ; Martin Renaud, Chargé de marketing, précise : « nous encourageons nos clients à proposer des couleurs, éléments de différenciation ». Sepalumic a édité un outil d’aide à la vente avec le « Guide Couleur » destiné aux particuliers et propose un kit showroom afin d’aider ses clients à préconiser la couleur sur les foires et salons. Le gammiste devrait prochainement mettre en avant la bicoloration.

Les Anodics, alternative intégrée à la nouvelle offre de Sepalumic, fournissent une texture unique ©Sepalumic
Les Anodics, alternative intégrée à la nouvelle offre de Sepalumic, fournissent une texture unique ©Sepalumic

Vérifiez les garanties et les certifications !

Energeto® 5000 view : capotage aluminium signé aluplast ©Aluplast
Energeto® 5000 view : capotage aluminium signé aluplast ©Aluplast

« Nous avons été les premiers à mettre en oeuvre des poudres de catégorie 2 alors que la majorité du marché est classe 1 ; nous disposons d’une offre très large avec des garanties étendues à 25 ans contre les 10 ans habituellement proposés », affirme Aymeric Reinert, Directeur général adjoint de Profils Systèmes.

De son côté, Pascal Coutié, Directeur commercial France Belgique d’aluplast, qui propose deux nuanciers d’éléments filmés (Natura, 16 coloris et Le Monde des couleurs Farbwelt, 42 coloris) fait la promotion « du capotage aluminium permettant de disposer de tout le nuancier RAL », et étudie le laquage sur profilé PVC. « Nos partenaires disposent de leurs propres cabines de laquage, nous travaillons avec eux pour faire certifier les fenêtres », ajoute Pascal Coutié.

Chez Deceuninck, Bruno Bednarczyk, Directeur technique et développement, évoque le brevet et l’Avis Technique dont dispose le gammiste pour le laquage : « cela nous permet de proposer une palette standard et de pouvoir réaliser sur demande toute la palette RAL ».

Des coffres harmonisés

Opus 1 Duo, la porte Zilten mixte bois (red cedar)/aluminium, objet déco : 22 coloris thermolaqués (11 satinés et 11 texturés) en extérieur et 4 teintes bois en intérieur ©Zilten
Opus 1 Duo, la porte Zilten mixte bois (red cedar)/aluminium, objet déco : 22 coloris thermolaqués (11 satinés et 11 texturés) en extérieur et 4 teintes bois en intérieur ©Zilten

Pour harmoniser les coffres PVC et les menuiseries aluminium, en complément de son offre chêne doré et gris anthracite, Geplast lance une offre de coffres PVC plaxé aluminium. « Nous avons investi 3,5 M€ pour augmenter notre surface de production et de stockage et pour nous doter de nouveaux équipements ; la deuxième ligne de plaxage est opérationnelle en cette rentrée 2016 », affirme Maxime Grimault, Responsable des ventes France. Le fabricant pratique aussi le placage bois et lance une nouvelle matière – Loryza – à base de cosse de riz (60 %) et de PVC (40 %). « La cosse protège les grains de riz de l’humidité, cette matière ne grise pas, elle résiste aux intempéries, ne se fissure pas, etc. », commente Maxime Grimault. Et elle est garantie 15 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE