Le marché des portes industrielles en effervescence

0
373
Porte Zeus Librum de Javey - Aéroport Annecy (74) ©Javey
Porte Zeus Librum de Javey - Aéroport Annecy (74) ©Javey

Dynamique, en croissance, le marché de la porte industrielle est bataillé par des acteurs qui cherchent à doper les performances de leurs produits et qui innovent afin de coller à l’air du temps.

Le marché des portes industrielles a retrouvé des couleurs dès 2016, salué par les acteurs du secteur comme une bonne année. C’est ce que révèle l’étude de marché publiée par MSI Reports en février 2017. Après plusieurs années de baisse, le marché français des portes sectionnelles est reparti à la hausse grâce aux investissements réalisés dans les secteurs industriels et logistiques depuis 2015. Certes ce segment, avec un peu plus de 35 000 unités par an, n’aurait pas retrouvé son niveau d’avant-crise, mais la tendance est là, positive. Les ventes de portes souples rapides sont, de leur côté, en croissance (11 000 unités en 2016).

Elles bénéficieraient, en plus de la reprise, du souci récent de maîtrise des déperditions énergétiques dans les ateliers, usines et autres entrepôts. Dans le secteur, les industriels jouent des coudes. Assa Abloy, le leader des solutions d’ouvertures de portes, mène une stratégie de croissance externe importante qui l’a conduit à acquérir notamment Crawford (portes sectionnelles) et Nergeco (portes souples). « Grâce à cette intégration, Nergeco Assa Abloy peut faire profiter ses clients de l’ensemble de l’offre et des marques du groupe, en ayant un seul fournisseur pour une simplification des process.

Aujourd’hui, nous pouvons accompagner un projet global, de la prescription à la maintenance, tout en restant des spécialistes », se félicite Richard Martin, responsable communication Nergeco Groupe Assa Abloy. Son concurrent Maviflex, spécialisé dans les portes souples, a investi quelques 2 M€ pour moderniser son outil de production.

« Les prévisions de croissance pour 2018 sont bonnes, notamment dans l’agroalimentaire et dans l’industrie pharmaceutique ; l’arrivée d’une nouvelle machine de découpe acier, qui nous permet d’augmenter notre productivité ; l’optimisation du pliage de métaux vont nous permettre de suivre le rythme », commente Thomas Panseri, responsable marketing de Maviflex.

Nouveau Modèles de portes souples rapides

Côté produit, en lançant Mavipass, Maviflex renouvelle sa gamme, et propose une structure unique qui remplace les quatre anciens modèles connus sous le nom de Flexipass. « Les options se choisissent à la carte, selon les besoins et sont montées sur cette structure, avec un même encombrement et les mêmes cotes », affirme Thomas Panser.

Plutôt connu pour ses portes sectionnelles, Novoferm cherche aujourd’hui à se faire une place sur le marché de la porte souple. « Nous comptons bien développer ce segment et faire évoluer nos gammes pour être mieux écouté », précise Bertrand Poulet, directeur de Novoferm.

Le fabricant arrive donc avec deux portes intérieures : SpeedRoller Prime (jusqu’à 12,25 m²) conçue pour répondre aux besoins du commerce, de l’industrie et de la construction militaire pour le passage de personnes et des marchandises légères, et SpeedRoller Strong (jusqu’à 25 m²), une porte alourdie à tous les niveaux qui offre une robustesse accrue.

« La Strong possède des raidisseurs de bâches que la Prime n’a pas, ainsi que des renforts en coulisses disponibles en option », explique Bertrand Poulet. Les deux modèles sont équipés en série d’une barrière immatérielle renforçant la sécurité.

Constatant que « dans le monde industriel comme ailleurs, chaque m² compte et qu’il faut optimiser au maximum la place, Hörmann propose une porte rapide souple V4015 SEL Alu-R, équipée d’un moteur tubulaire dissimulé dans l’axe d’enroulement du tablier,qui se distingue par sa grande compacité, non seulement grâce au moteur dans l’enroulement, mais également grâce à une commande intégrée dans le montant qui libère tout l’espace autour de la porte » indique Laurent Sautier, chef de marché Industrie Hörmann France.

Avec sa porte rapide Novosprint Duo (jusqu’à 0,75 m par seconde par vantail) Butzbach dédie une porte à la gestion des flux à contresens. « Elle dispose de deux vantaux activables indépendamment l’un de l’autre dans un même passage. Cela permet de séparer la circulation des véhicules et des personnes ou de créer un passage à deux voies pour chariots élévateurs », argumente Philippe Buckel, directeur général de Butzbach. Autre avantage, cette porte est étanche. « Nous ne vendons pas des portes, mais des solutions d’ouverture », ajoute-t-il.

Enfin le groupe Safir, positionné sur le marché de la rénovation, commercialise Planézip 3. « Par son nouveau dispositif en aluminium, ce produit permet le montage directement en façade sans avoir à coulisser le tablier sur toute sa largeur », détaille Paul-Marie Edwards, président du groupe Safir.

De son côté, La Toulousaine – qui fabrique tous types de portes sectionnelles – mise sur le rideau isolé rapide. « Moins cher, plus simple à loger, facile à maintenir, le rideau isolé rapide prend la place de la porte rapide souple ou de la porte de quai », plaide Didier Simon, président de La Toulousaine.

Plus de performances

La tendance est aux produits de plus en plus performants, sur le plan énergétique en particulier. Chez Hörmann, « nos clients industriels et logisticiens ont été sensibilisés à la construction de bâtiments plus performants énergétiquement », confirme Laurent Sautier. Le fabricant allemand y répond avec « des solutions d’accostage portes fermées pour éviter les déperditions lors du transbordement des marchandises, avec les portes sectionnelles système SPU F42 ou F67 mm avec cadre Thermoframe pour éviter les ponts thermiques et gagner 20 % d’isolation supplémentaire jusqu’à 0,51 W/(m².K), et les portes sectionnelles rapides HS7030 PU42 et 67 mm combinant économies d’énergie (coefficient d’isolation : 0,64 W/(m².K) et grande fluidité d’utilisation », précise Laurent Sautier.

Sur le segment des sectionnelles, Assa Abloy innove avec une porte rapide. « La vitesse d’ouverture de la porte 10-42 S est de 1 m par seconde au lieu des 0,25 m par seconde des modèles traditionnels », commente François Brodu, directeur commercial d’Assa Abloy Entrance Systems France.

La vitesse est également recherchée par le groupe Safir qui a travaillé sur le moteur de ses portes sectionnelles « pour gagner en rapidité , tout en préservant la sécurité et en offrant une porte connectée, laquelle donne l’alerte si elle reste ouverte, ainsi qu’en cas de panne », précise Paul-Marie Edwards.

Enfin dans le secteur, il semble que le design ait aussi pris le pas. « La recherche de l’esthétisme au niveau des bâtiments industriels impacte fortement la typologie de portes sectionnelles industrielles demandées. La porte sectionnelle ne sert plus simplement à fermer une baie et à procurer de l’isolation. Elle doit s’intégrer à la façade, elle fait partie de son architecture, de son image », remarque Marie-France Javey, directrice générale de Javey.

Ce fabricant – qui propose aussi des portes basiques dans son catalogue produits – enregistre sa principale progression de demandes avec des produits particuliers (par exemple, les portes avec portillon intégré ou les portes avec vitrage full vision, c’est-à-dire avec une bande vitrée, plus particulièrement destinées aux garages automobiles pour leurs showroom).

« Nous avons aussi beaucoup de demandes pour des finitions particulières en termes de couleurs, de décorations et de trompe-l’oeil », témoigne Marie-France Javey. La technologie Javey Image lui permet d’y répondre avec des personnalisations via l’impression de photos. Javey propose plus de 800 trompe-l’oeil, dans lesquels il est possible d’intégrer le logo du client ou un message publicitaire.

Et demain ? Comment ce produit industriel évoluera-t-il ? « Nous travaillons sur des portes résistantes aux balles avec des plaques en céramiques comme les gilets pare-balles », confie Paul-Marie Edwards. La question de la sécurité des personnes vient d’entrer dans le secteur de la porte industrielle pour sécuriser les salles de spectacle notamment.

Javey et ses portes accordéons XXL

Les portes accordéon sont destinées notamment aux locaux industriels, aux hangars d’avions, d’hélicoptères, de bateaux, de bus, tramways, trains, aux usines et entrepôts, aux casernes militaires, centres de secours, etc.

« C’est un marché sur lequel nous sommes hyper performants, parce que nous disposons d’un savoir-faire historique. Nous pouvons répondre à chaque chantier, il nous arrive de réaliser des portes jusqu’à 100 m de large ou 12 m de haut », explique Marie-France Javey.

L’appellation porte accordéon regroupe de nombreuses typologies de fonctionnement, avec des systèmes de refoulement et de coulissement adaptés précisément aux besoins de chaque projet.

« Nous pouvons concevoir des portes avec un refoulement normal coulissant, mais aussi des portes qui se replient sous plafond, ou alors des deux côtés de l’ouverture (de la baie) avec des hauteurs et largeurs très importantes », ajoute la dirigeante. Javey fabrique des portes qui s’appuient sur le linteau et d’autres qui déchargent complètement le poids au sol, lorsque les charpentes n’ont pas la capacité de tenir des charges importantes…

 

Service client

« 50 % du bon fonctionnement d’une porte industrielle dépend de la qualité de sa pose », affirme Laurent Sautier. Pour l’améliorer, Hörmann forme ses équipes et celles de ses partenaires. De plus, le fabricant prend soin de fournir des notices de montage simples à comprendre et intuitives. En outre, Hörmann propose des solutions prémontées en usine pour permettre une plus grande rapidité de pose et une meilleure fiabilité par la suite.

De son côté, le groupe Safir développe des adaptateurs lui permettant de vendre des panneaux moins chers que ses concurrents et livrés dans un délai plus rapide, afin de rénover les portes existantes. « Nous sommes très orientés client », précise Paul-Marie Edwards, qui affirme diriger « une société de services qui fabrique des portes ».

 

La sécurité sur les quais et ailleurs

Le système de blocage de roues MWB conçu par Hörmann empêche le camion de quitter la position d’accostage sécurisée ©Hörmann
Le système de blocage de roues MWB conçu par Hörmann empêche le camion de quitter la position d’accostage sécurisée ©Hörmann

La sécurité est au centre des attentions. Et surtout la sécurité des opérateurs et des produits lors des opérations de chargement. « Nous suivons les recommandations de l’INRS pour sécuriser les quais de chargement et éviter les départs intempestifs comme les blocages des camions », explique François Brodu.

Il s’agit de parvenir à ce que le camion reste en position d’accostage de manière fiable. « Les passages et freinages du chariot élévateur lors du chargement et du déchargement exercent des forces élevées sur le camion.

En raison des mouvements qui en résultent, le niveleur de quai peut quitter le plancher du camion et ainsi causer de graves accidents. Une cale de roue ne protège pas toujours de manière fiable. Le système de blocage de roues MWB conçu par Hörmann empêche efficacement le camion de quitter la position d’accostage sécurisée, améliorant ainsi la sécurité au poste de chargement », déclare Laurent Sautier.

La sécurité, c’est également la sécurité contre les effractions. C’est pourquoi Hörmann apporte au marché des portes sectionnelles un portillon indépendant, classé CR2.

LAISSER UN COMMENTAIRE