l’UFME réagit à la tarification des Avis Techniques et DTA

0
93

L’UFME, syndicat professionnel des portes et des fenêtres multi-matériaux, a souhaité réagir face à l’annonce de la nouvelle tarification des Avis Techniques et DTA, applicable depuis le 1er janvier 2017 et induisant des augmentations conséquentes des coûts administratifs, du fait de la mise en place de « frais de suivi annuel ». Le syndicat estime que le surcoût induit par ces nouveaux frais pourrait atteindre de 20 à 47 % du coût administratif total d’un DTA sur sa durée de validité.

« Notre dernier Conseil d’Administration a dénoncé fermement ces nouvelles conditions tarifaires et nous partageons cette position avec de nombreux autres industriels également membres de l’AIMCC (Association française des industries des produits de la construction). » commente Ludivine Menez, Déléguée Technique de l’UFME.

« Nous avons récemment informé le Président du CSTB (Centre Scientifique et technique du Bâtiment) que nous donnions pour consigne à nos adhérents de ne pas acquitter les prochaines factures qui leur seront adressées au titre de ces frais de gestion, et cela, tant que de nouvelles tarifications acceptables ne seront pas reformulées. Nous espérons bien entendu pouvoir lever ces consignes» conclut-elle.

Précisons qu’une commission de suivi du nouveau régime de tarification des Avis Techniques a été mise en place à la demande de l’AIMCC dont l’UFME est membre, afin d’évaluer ces évolutions tarifaires et de proposer des adaptations pertinentes. L’UFME informera régulièrement ses adhérents de l’évolution des négociations qui seront menées dans les prochaines semaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE