Luçon (85) – Le groupe Louineau s’engage dans la prescription

0
341

La fin de l’année 2008 a vu se concrétiser les nombreux projets mis en place depuis l’arrivée de Jean-François Robergeau à la tête de la société. « Nous avons entrepris une restructuration de nos équipes, tout en conservant les principes de contact et de présence auprès de nos clients, qui font notre force », déclare le responsable. 

Ainsi, l’équipe commerciale a été repensée ; le territoire a été découpé en 4 grandes zones, couvertes chacune par un trinôme : un commercial, son assistant(e), et un troisième intervenant au bureau d’étude. « Le client a désormais un seul interlocuteur, qui maîtrise son dossier de bout en bout. L’équipe des 3 personnes du bureau d’études a maintenant un coordinateur, M. Doublier, qui est le correspondant interne et externe auprès des organismes normatifs, des syndicats et des gammistes. Dans l’équipe commerciale, M. Bonnefoy, à l’origine responsable du grand Sud-Ouest, prendra ses nouvelles fonctions de directeur commercial de l’entreprise en juillet prochain, et sera remplacé sur le secteur par 2 commerciaux, pour restreindre la couverture géographique de chaque commercial et aller prospecter sur de nouveaux marchés », précise M. Robergeau. Des applications concrètes ont vu le jour depuis ces derniers mois, telles que les applications sur brique monomur, ossature bois, standardisation des fixations pour murs-rideaux et solutions pour l’isolation par l’extérieur.

Le banc d’essai installé depuis début 2008 a été, dans un premier temps, un investissement de validation et d’homologation des produits standards du fabricant… « Avec le recul de cette première année, nous sommes maintenant en mesure de proposer à nos clients, une offre globale ; services et produits. En effet, Louineau devient prescripteur, et propose le produit le plus adapté par rapport à la contrainte, un produit homologué, puis contrôlé par un bureau de contrôle extérieur », indique le responsable. La société intervient également dans les différentes commissions techniques et notamment la mise en place de la nouvelle certification pose (UFME et Bureau Veritas), en faisant part de ses quelque 25 ans d’expérience sur le secteur et en préconisant produits et services. « Avec les nouveaux projets et les améliorations prévues encore cette année, nous pourrons répondre aux problèmes de pose, quel que soit le DTU ; et l’idée de l’"invisible au service du visible" reflète plus que jamais la technique et l’expérience qui soutiennent notre réflexion », conclu le dirigeant.

C.J.

LAISSER UN COMMENTAIRE