Loubat Fermetures sort du cadre

0
30
Site de Loubat Fermetures à Sainte-Livrade-sur-Lot (47) ©Loubat Fermetures
Site de Loubat Fermetures à Sainte-Livrade-sur-Lot (47) ©Loubat Fermetures

Relancée et redynamisée depuis 2009 par son PDG Jean-Luc Rivat, Loubat Fermetures a transformé les acquis d’une entreprise artisanale en une dynamique PME qui cultive aujourd’hui sereinement sa différence.

Quand Loubat Fermetures relance la mécanique du précadre en 2010, sa ligne de conduite tout en souplesse face aux plus grands acteurs de son secteur, lui fait gagner de nouveaux jalons et lui vaut d’être le premier fabricant à obtenir en 2016 la certification NF pour ses volets battants aluminium.

Mobilité, réactivité, transversalité de l’organisation et qualité… Jean-Luc Rivat a su négocier avec ces atouts un nouveau virage et pilote désormais un développement et un chiffre d’affaires en croissance constante (20 M€ en juin 2017 contre 13,5 M€ en 2014), et prévoit encore une progression de 10 % pour le prochain exercice.

Spécialiste voué au redressement des PME-PMI, l’actuel PDG récolte les fruits d’une vision à long terme et de choix affirmés : « il a fallu tout d’abord revoir un portefeuille produits plus porteur pour l’adapter au marché, recentrer le circuit de distribution vers les professionnels et non plus vers le négoce, et réactualiser une gamme de volets roulants et battants trop éloignée des nouvelles attentes ».

Créée par trois frères il y a une soixantaine d’années, Loubat Fermetures s’est laissée porter par un marché sans accrocs, en suivant tout d’abord le parcours historique d’une fabrication reposant sur le bois, puis sur le PVC à l’aune des années 70, pour ensuite accueillir l’aluminium… jusqu’à la crise, en 2008 ; laquelle révèle une organisation traditionnelle et trop artisanale, entraînant le rachat de la société par des investisseurs. L’arrivée (qui devait être ponctuelle), de Jean-Luc Rivat au chevet de l’entreprise familiale offre à cette dernière un diagnostic éclairé et une réorganisation totale et progressive de son activité.

Montée en notoriété

« Nous nous sommes attachés à retravailler un mix marketing pour repositionner la marque en rénovation destinée à une cible d’artisans-installateurs », rappelle le PDG. « En parallèle, nos investissements se sont portés sur la modernisation de l’outil de production entre 2010 et 2013 pour entrer dans une phase semi-industrielle en tant qu’assembleur, avec des lignes à commande numérique et un gain de productivité à la sortie. Nos produits ont grandi en technicité et montée de gamme et se sont élargis pour couvrir l’intégralité des besoins. Nous investissons en permanence dans leur développement et l’innovation »…

Pour aller toujours plus loin, dont la sortie du précadre en est l’exemple concret, avec ses ouvertures jusqu’à 4,50 m de large : « nous sommes les seuls certifiés sur une telle dimension concernant notre famille de volets roulants rénovation », relève le dirigeant.

Pour autant, les efforts se sont également portés sur une gestion privilégiée de la relation client de proximité, déjà entretenue avec la première direction. « Nous entretenons une relation étroite avec notre clientèle (un portefeuille de 2 000 clients), grâce à la mise en place d’un important service commercial, une véritable force de frappe constituée d’une équipe de douze commerciaux – largement au-dessus de la moyenne au vu de la taille de l’entreprise – renforcée par une assistante sédentaire, en binôme avec chaque commercial ».

Un service technique téléphonique complète ce dispositif, qui sera décliné à moyen terme sur le nouveau site Web programmé de Loubat Fermetures avec de futurs outils en ligne en préparation. Sur son site de 35 000 m² à Sainte-Livrade-sur-Lot (47), proche d’Agen, le concepteur-fabricant produit près de 100 000 unités par an (volets roulants PVC, aluminium, bois ; volets battants aluminium, PVC, bois ; volets coulissants, persiennes et jalousies PVC, aluminium ; portes de garage enroulables aluminium, PVC, bois, harmonisées aux volets) dont une majorité de volets roulants ; mais face à une demande croissante du volet battant, représentant aujourd’hui 25 % de son chiffre d’affaires, l’entrepreneur prévoit d’atteindre dans les prochaines années le même ratio que les volets roulants.

Son plan d’investissement 2017 (avec subventions du conseil général) engagé à hauteur de 700 000 € pour l’outil de fabrication dédié au volet battant (lequel génèrera de nouveaux recrutements), anticipe l’accélération de ce marché et sa volonté d’autonomie dans cette niche.

Jouant sur un stock de couleurs conséquent et des produits à faible rotation, Loubat Fermetures opte pour une stratégie de développement avec des familles de produits particulièrement reconnues pour leur performance, leur finition et leur facilité de pose… et pour la pleine satisfaction de l’utilisateur final.

A hauteur d’homme

Avec ses produits haut de gamme, Jean-Luc Rivat a convoqué la réussite en se démarquant par l’amélioration continue et en concentrant la valeur ajoutée au coeur de tous ses process et son organisation, qu’il a souhaité transversale, ouverte et mobilisatrice pour ses 90 collaborateurs.

« D’emblée, nous avons renforcé notre bureau d’études et recruté, étape majeure pour nous inscrire dans le progrès des idées et une forte technicité, aujourd’hui notre image de marque », indique Jean-Luc Rivat, qui a placé la dimension humaine et l’industrialisation en priorité avant d’aborder une nouvelle phase en communication BtoB.

Après avoir atteint ses objectifs de repositionnement, de gestion de la relation clients premium, Loubat Fermetures s’est construit une nouvelle histoire, devenu désormais un acteur référent du secteur, au service du meilleur pour ses troupes et son marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE