Les tendances design de la fenêtre

0
360
design_fenetre_2.jpg

design_fenetre_2.jpgPlus droites et plus contemporaines pour les uns, plutôt galbées pour les autres, dans tous les cas, les fenêtres de 2012 nous en font voir de toutes les couleurs.

 En matière de fenêtres ou de baies, les nouveautés viennent souvent du secteur tertiaire, porté par le désir des architectes. La très innovante fenêtre Nuance de Sapa Building System permet aux architectes de signer leur façade en choisissant des stores de couleurs, placés à l’intérieur de la fenêtre respirante. Grâce aux toiles perforées, les occupants, eux, bénéficient de la protection solaire tout en conservant leur visibilité. Schüco, qui distingue désormais les gammes dédiées aux tertiaires, des gammes réservées à l’habitat, a développé des produits épurés pour répondre à la demande des architectes. « La tendance à l’épuré s’explique par le désir de faire entrer un maximum de lumière, de réduire les formes aluminium pour obtenir un aspect fin mais souligné » indique Yann Le Goarant, Chef de marché frappe et ouvrants de Schüco. « Les tendances actuelles du design dans la menuiserie aluminium se retrouvent dans les grandes surfaces vitrées, les grandes dimensions, la finesse des montants et les formes à angles vifs et carrés » confirme Fanny Paris, Chargée de communication et du marketing de Sepalumic. Le secteur de l’habitat n’est pas en reste. Chez K•Line, « la règle est désormais de faire appel systématiquement à un cabinet de designer et à François Buron (Diedre Design) en particulier – il a à la fois travaillé sur le coulissant lancé pendant l’été 2011 et sur la fenêtre à frappe qui sortira en 2013 – histoire de créer une continuité » explique Olivier Simonin, Chef de produits.

 

Des coulissants minimalistes

 design_fenetre.jpg« En matière de coulissants, la tendance est au minimalisme » annonce Charles-Gaël Chaloyard, Directeur marketing et communication de Sapa Building System, « il s’agit de réduire les profils aluminium pour privilégier la vue et de développer le clair de vitrage du sol au plafond » ajoute-t-il. Cette tendance répond aux exigences des architectes, mais aussi aux exigences de la RT 2012 qui réclame la maximisation des apports solaires contribuant au confort des occupants. Sapa Building System a présenté lors du salon Batimat 2011 le coulissant transparent Artline, avec pour seule masse d’aluminium visible le montant central de 26 mm. « C’est une vue plus qu’une fenêtre » lâche Charles Gaël Chaloyard. Sepalumic a créé un châssis à levage grandes dimensions, le 4300. Jusqu’à 3 m de haut et 300 kg par vantail, le coulissant 4300 allie grandes dimensions et esthétique contemporaine (ligne épurée, carrée). Plus fin, jusqu’à 2,50 m de haut et 200 kg par vantail, Sepalumic propose également le coulissant 3200 BBC. Kawneer a opté pour un bloc coulissant et galandage d’angle (AA 3765 Kasting), dont la menuiserie disparaît une fois ouvert lorsqu’il habille une maçonnerie sans pilier. La finesse des masses du coulissant Soleal de Technal (commercialisé depuis octobre 2011), associée aux profilés de grande inertie (châssis deux vantaux pouvant atteindre L. 4,3 x H. 2,6 m) participe à la réalisation de baies s’étirant du sol au plafond. Il est proposé avec un drainage caché sur toutes les applications de base, ainsi qu’en galandage (du deux au quatre rails). Le rajout d’un profilé décor rond ou plat (breveté Technal) apporte une touche de raffinement supplémentaire. Technal annonce par ailleurs pour le mois de juin 2012, le lancement d’un oscillo-coulissant offrant notamment une ouverture totale, tel un coulissant classique.

 

Côté porte-fenêtre, une autre tendance émerge, avec l’arrivée sur le marché de portes-fenêtres repliables qui viennent concurrencer les coulissants. Leur objectif : une ouverture totale pour prolonger la pièce à vivre vers l’extérieur. C’est le cas de la porte repliable sur rail Ørizon de Sapa Building System ou de la porte CF 77 de Reynaers.

 

Des fenêtres à frappe plus droites

 

design_fenetre_3.jpgLa tendance est résolument aux formes contemporaines, droites et discrètes dans le neuf, et aux formes un brin plus arrondies en rénovation. Encore qu’il existe aussi des rénovations très contemporaines. La fenêtre 70 FP Eco plus de Sapa conjugue esthétique et minimalisme avec la parclose noire de l’ouvrant qui s’efface dans le vitrage, et permet des compositions harmonieuses. Selon Yann Le Goarant, « l’arrondi, c’est fini, aujourd’hui la mode est au galbé dans l’habitat pour souligner le caractère de la fenêtre ». Fin 2011, Schüco a lancé le dernier né de la gamme AWS 57 avec un ouvrant visible pour des fenêtres au design industriel. Dans le neuf, « à la demande des architectes, les formes  droites s’imposent, la tendance est au fonctionnel comme l’on dit dans la profession » confirme Guy Anseaume, Chef de produits Reynaers Aluminium SAS. Et le fabricant y répond avec la fenêtre CS 104 notamment. Chez Minco, la gamme Tenso (mixte bois-aluminium) mise sur une quincaillerie invisible, un design épuré avec des sections carrées, une poignée optiquement centrée à la perfection et des couleurs très actuelles. Profils Systèmes commercialise en ce début d’année sa nouvelle gamme de châssis à frappe Satin Moon, permettant de réaliser des fenêtres ouvrant à la française ou oscillo-battantes. « Ce produit présente un ouvrant en coupe droite qui réduit significativement la masse » indique Aymeric Reinert, Directeur du bureau d’études de Profils Systèmes. La fenêtre se décline en deux types de design, un modèle traditionnel et FACTORY SPIRIT® qui présente un design plus sobre, des lignes droites et épurées, un tracé chic qui donnent au bâtiment des allures d’atelier d’artiste. « Ce design offre de nouvelles possibilités créatrices dans le monde de la fenêtre, très attendues par les architectes » ajoute Aymeric Reinert. Là encore, la surface vitrée augmente et grignote de l’espace sur l’aluminium qui se fait plus discret. En 2012, Bouvet fait évoluer sa gamme. « Nous lancerons en fin d’année un nouveau modèle dans la gamme à frappe Coloriance (mixte PVC aluminium) avec un dormant caché » annonce Laurent Ternon, en charge de la communication de Bouvet. La gamme Coloriance fête ses dix ans et se renouvelle donc pour répondre aux besoins du marché, en alliant performances thermiques et design contemporain. Seul le vitrage sera visible et pour les modèles deux vantaux, le battement central retient des formes droites et très carrées.

 

Sur tous les tons

 

Minco joue avec les couleurs avec sa nouvelle menuiserie mixte Tenso sortie en novembre dernier, avec l’harmonie des teintes entre l’extérieur aluminium et l’intérieur bois lasure. C’est également le cas des fabricants de menuiserie en PVC. Veka hausse le ton de ses menuiseries PVC avec plus de cinquante couleurs (16 tons bois naturels, 13 coloris d’aspect métallisé, des coloris RAL francs et brillants). La couleur est également un enjeu stratégique pour Deceuninck qui commercialise 45 coloris : « nous proposons la personnalisation de la fenêtre grâce à nos trois procédés de colorisation (teinté dans la masse, plaxage, thermolaquage Decoroc) et nous travaillons aujourd’hui à un projet d’industrialisation de la colorisation » indique Christelle Eckert, Responsable marketing et communication de Deceuninck. Et parmi les couleurs, les noirs et autres tons bruns ont toujours le vent en poupe, même si l’on voit poindre quelques teintes plus flashy !

 

Des vitrages de plus en plus transparents

 

design_fenetre__5.jpgDans le secteur du verre, les produits dédiés à l’habitat et ceux dédiés aux tertiairesdiffèrent. Nelly Philipponnat, Directrice marketing d’AGC France, l’affirme « la récente restructuration du site AGC-IVB Troyes en deux usines distinctes le prouve, la différenciation entre les deux marchés s’affirme ; pour le tertiaire, nous développons des vitrages émaillés, sérigraphiés, avec un design recherché et de grandes dimensions, alors que pour l’habitat, la tendance est au vitrage neutre ». Une tendance que confirme Sébastien Joly, Responsable marketing de Riou Glass, qui explique que le transformateur a travaillé sur « la mise au point de vitrages faiblement émissifs et les plus neutres possible en termes de teintes ». Les vitrages ont atteint un taux d’émissivité très performant (1 %) qu’il sera difficile d’améliorer à l’avenir, les produits souffraient de teintes trop foncées pour bénéficier au mieux des apports solaires. Or, la RT 2012 fait une large place à la transmission lumineuse. Les vitrages qui sortent actuellement sur le marché semblent avoir réglé le problème. « Nous avons travaillé sur la composition de verres extra clairs » ajoute Sébastien Joly. « La tendance est au vitrage laissant passer un maximum de chaleur, du moins pour ceux qui équipent les façades Nord et Est, et selon la localisation du bâti » conclut Nelly Philipponnat.

LAISSER UN COMMENTAIRE