Les nouvelles façades de la Tour First : harmonie esthétique et efficacité énergétique

0
281
tourfirst.jpg

tourfirst.jpgActeur dans de nombreux projets architecturaux de référence, Saint-Gobain Glass s’est dernièrement investi dans la réalisation des façades du bâtiment le plus haut de France, la Tour First (également appelée Tour CB 31), située dans le quartier d’affaires de la Défense à Paris.

Cette reconstruction exemplaire repose notamment sur la valorisation des qualités du verre Sgg Antelio Argent par le cabinet SRA Architectes. Ce dernier a trouvé ici  la réponse adaptée à la réalisation de façades combinant efficacité énergétique et esthétique. Construite en 1974, l’ex Tour Axa fait l’objet depuis mars 2007 d’une transformation massive, tant au niveau de l’aspect extérieur que de sa hauteur totale. Rehaussée de 66 mètres, la nouvelle Tour First domine désormais la Défense du haut de ses 231 m, les derniers bureaux culminant à 203,7 m. Le challenge reposait sur la préservation de la vue des bâtiments alentours, en particulier celle de la tour GAN, devant également être rehaussée. La partie haute du bâtiment s’affine donc progressivement en pointe et s’achève par une structure métallique ajourée vers le sommet,  prolongeant ainsi l’esthétique hélicoïdale de l’architecture jusqu’à se fondre dans le ciel. Cette recherche de forme a modelé la partie haute de la structure et de l’ensemble de ses façades. Le corps du bâtiment, véritable double peau, se caractérise par trois ailes de hauteurs différentes orientées vers le sud, l’est et l’ouest, participant activement à l’efficacité énergétique de la façade.

 

Afin de maximiser les entrées de lumière naturelle, les façades de la nouvelle tour restent largement vitrées pour atteindre une surface totale de 34 166 m². Elles se composent de panneaux de 1 320 x 3 600 mm, constitués d’un vitrage de vision sur une hauteur de 2 280 mm et d’une allège en panneau sandwich de 1 320 mm. Largement exposée au soleil, la tour présente une problématique
liée au contrôle solaire, notamment avec l’apparition d’ombres portées en provenance des façades adjacentes n’appelant pas les mêmes besoins en termes de protection solaire.
La peau extérieure joue ici le rôle de double peau recouvrant un peu plus de la moitié du bâtiment et fait l’objet d’une protection solaire renforcée. L’ensemble se trouve complété par des stores en toile placés en face intérieure. Déployée sur plus de la moitié de la façade, cette double peau a été développée sur la base des principes suivants : minimiser l’étendue du bouclier sur les façades nord, la réduire à la base et la maximiser sur les façades sud et ouest, plus largement exposées au soleil. En réponse à ces impératifs inédits de chantier, Saint-Gobain Glass, par le biais de l’entreprise Zadra Vetri, a préconisé la réalisation d’une double peau sur mesure : un double vitrage combinant contrôle solaire et transmission lumineuse atteignant de hautes performances : coefficient de transmission thermique (Ug) = 0,84 W/m²K,  facteur solaire (g) avec store = 0.20, transmission lumineuse = 39 %.
L’espace d’air non ventilé entre les deux peaux de la façade est de 120 mm avec filtre
d’équilibrage de pression entre les deux parois et participe à l’isolation thermique de la façade. Véritable prouesse technique, la double peau suit rigoureusement la surface de la peau intérieure dans la direction oblique suivant l’ombre portée, tant sur les surfaces planes que dans les courbes. Pour cette raison, les surfaces du bord sont entièrement débillardées. Conçu pour résister aux opérations de
trempe ainsi qu’au traitement qui permet d’obtenir un verre bombé, le vitrage Sgg Antelio Argent répond aux critères établis par les architectes pour obtenir la forme harmonieusement intégrée à son environnement.

Crédit photo : Saint Gobain Glass – Photo Kamal Khalfi

LAISSER UN COMMENTAIRE