Les logiciels, des partenaires incontournables

0
34
Herculepro propose des fonctions de devis, commande, facturation, suivi clientèle, développement commercial, gestion, etc (avec 1 200 bibliothèques de tarifs). Ainsi que la plateforme Web Digital qui met à disposition un outil complet de chiffrage avec la possibilité d’établir des devis et/ou commander et suivre leurs commandes ©Herculepro
Herculepro propose des fonctions de devis, commande, facturation, suivi clientèle, développement commercial, gestion, etc (avec 1 200 bibliothèques de tarifs). Ainsi que la plateforme Web Digital qui met à disposition un outil complet de chiffrage avec la possibilité d’établir des devis et/ou commander et suivre leurs commandes ©Herculepro

Véritables partenaires de la productivité, les logiciels gèrent l’ensemble de la chaîne de production, de la prise de devis à la facturation en passant par la production et l’organisation des livraisons. Et si désormais, les entreprises privilégient le Cloud, c’est pour le gain de temps, la simplicité, la fiabilité et l’interconnectivité. Une digitalisation qui ouvre la voie de l’omnicanal.

Depuis le début des années 2000, digitalisation oblige, les professionnels de la menuiserie se sont équipés d’outils numériques, le revendeur désireux de chiffrer vite et bien ses projets tout comme l’industriel en quête d’amélioration continue du process de fabrication. Aujourd’hui, le marché se porte plutôt bien. « Il est toujours en progression car les entreprises s’équipent ou renouvellent leur matériel », indique Olivier Bernard, responsable commercial chez Herculepro.

« Après quatre années assez difficiles, le marché est reparti en septembre dernier », ajoute Gilles Wathelet, directeur commercial chez Synerglass. « Et 2018 devrait être encore meilleure ». Un avis partagé par Steve Arlaud, directeur opérationnel chez 360 Innovations qui juge « le marché dynamique grâce aux avancées technologiques 3D, Web et omnicanal ». Ce que confirme Sarah Chaniet, responsable marketing chez 3Li Menuiserie : « le marché est très dynamique grâce aux évolutions technologiques. Mieux, de nombreux changements sont à venir : par exemple le tout connecté ou la réalité augmentée. Nous sommes aux prémices de l’intelligence artificielle ».

Une mutation nécessaire

Certes, mais il reste encore beaucoup à faire. En effet, 95 % des commandes sont effectuées par e-mails et fax, avec pour conséquence des ressaisies sources d’erreurs. C’est ce qui ressort de l’étude annuelle menée par Elcia auprès de ses clients fabricants. « Nombreux sont ceux qui n’utilisent pas la fonction commande de leur logiciel », relève Nicolas Maritan, directeur marketing et communication du groupe Elcia. Pourquoi ? « La force de l’habitude, la volonté d’ajouter des commentaires, l’utilisation de bons de commandes papier spécifiques, des process différents. Mais surtout, l’EDI n’a pas encore été adopté par les industriels, alors qu’il permet et facilite la communication entre les logiciels de vente et leurs logiciels de fabrication ».

Car le marché français de la menuiserie s’est développé sur une logique multicanal, simulateur, logiciel de chiffrage, logiciel de fabrication… Conséquence, l’interconnexion n’est pas toujours au rendez-vous et les données, souvent disparates, sont éparpillées. « On dispose de toutes les informations mais pas de la bonne au bon moment », constate Gilles Wathelet. « Il faut les analyser, les extraire, les rassembler et les retransmettre au bon interlocuteur ». Mais sauter le pas et s’équiper nécessite d’importants moyens humains et financiers. « Les industriels ont largement investi dans les outils de production, ils vont devoir passer à l’informatique », note Nicolas Maritan.

Des attentes précises

Une mutation nécessaire, d’autant que les attentes des professionnels sont claires : saisie unique, simplicité, mobilité, sécurité, ergonomie. Entrons dans le détail. Pour Sébastien Sobczyk, directeur général d’AlloTools, « les fabricants recherchent un outil global, ouvert sur le Web ; les revendeurs des configurateurs simples pour passer leurs commandes facilement et en toute sécurité ». De son côté, Alfred Cortisse, directeur commercial international chez A+W, assure : « les utilisateurs souhaitent une seule saisie, souvent effectuée par le revendeur, pour l’ensemble des étapes, administration, production, automatisation, logistique ».

Pour sa part, Jean du Chayla, dirigeant de Cilpak, résume les souhaits des industriels. « Ce qu’ils veulent ? Automatiser, ordonnancer et suivre le déroulé de la production, de l’expédition et de la tournée. Et prévenir le client quand la commande est prête ». Autre attente : une interface efficace, rapide, intuitive. « Les professionnels désirent transmettre les informations rapidement et à tout le monde, gagner du temps, fluidifier les flux de production et logistique », souligne Gilles Wathelet. Il s’agit aussi de faire circuler les informations entre les différentes entités et/ou filiales de l’entreprise. Ceci, tout au long de la chaîne de production, du devis à la facturation.

« Les utilisateurs recherchent également un logiciel flexible, capable de suivre la croissance de la production et de piloter toutes les machines multimatériaux actuelles et futures de l’entreprise », confirme Nicolas De Mol, directeur technique et commercial chez DSI. « S’y ajoute l’interface, incontournable, avec d’autres logiciels, gestion, facturation, logiciels métiers, administratif ». En un mot, « il s’agit de répondre à tous leurs besoins avec une mise à jour régulière », résume Donatien Celia, cogérant d’Adjustem.

Migration vers le web

« Les industriels recherchent une solution intégrée sur toute la chaîne de valeur de l’entreprise », détaille Sarah Chaniet. « Autrement dit, des données intégrées en temps réel, prédicatives (concernant la fabrication, la vente, l’état des stocks, les retards), un gain de temps, de la mobilité avec des informations disponibles sur Smartphone ou tablette ». Et parce qu’acquérir ce type de logiciel reste une étape encore difficile à franchir pour certaines entreprises, la solution passe désormais par Internet.

« Pour ces sociétés, s’équiper de logiciels rime parfois avec investissement informatique et peut constituer un frein », relève Nicolas Maritan. « Passer par le Web permet d’éliminer ces barrières et de simplifier le déploiement. Avantage supplémentaire, ils n’ont pas de coûts de maintenance. L’avenir est résolument tourné vers le Web qui joue un rôle de facilitateur et ouvre la porte à de nouvelles innovations pour l’ensemble de la profession ». Ce que permet le Web ? L’interconnectivité entre logiciels pour éviter les exports, les ressaisies ; perte de temps et sources d’erreurs à l’appui. Clairement, on s’achemine vers des configurateurs plus intelligents et plus agiles pour limiter l’intervention humaine.

« Avec la digitalisation des outils d’aide à la vente, de configuration et de chiffrage, les fabricants offrent une nouvelle expérience d’utilisation à leurs clients professionnels, simple et conviviale », observe Nicolas Ferreira, chef de projet marketing digital chez Techform. « A l’avenir, des briques d’intelligence artificielle seront intégrées aux configurateurs pour permettre une analyse plus fine des données collectées ». Objectif : transmettre aux commerciaux et clients professionnels de meilleurs conseils ou suggestions de ventes additionnelles ou complémentaires. « Le tout avec davantage de fonctionnalités et un rendu graphique réaliste en 2D ou 3D », précise Sébastien Sobczyk.

L’évolution est en route puisque les fabricants profitent de la refonte de leur site Internet pour intégrer des configurateurs BtoB et BtoC à l’espace pro. Des configurateurs destinés aussi au consommateur final pour capter des leads et les transférer à leurs réseaux. « Enfin, certains industriels se lancent sur les marchés étrangers etse tournent donc vers le Web », conclut Sébastien Sobczyk.

Nouveautés en série

Que ce soit au travers de logiciels classiques ou de solutions Internet, les professionnels enrichissent leur offre. Ainsi A+W propose la boutique en ligne A+W iQuote. Disponible 24h sur 24 et 7 jours sur 7, ce système de saisie des offres et des commandes comporte plusieurs avantages : saisie rapide des devis et des commandes sur un navigateur Web, manipulation intuitive et confortable, historique complet des commandes, statut actualisé de l’ensemble des commandes et des demandes. Enfin, selon la configuration, les utilisateurs ont accès à un choix défini de vitrages isolants ou de verres trempés, feuilletés et spéciaux. De son côté, Elcia a redéveloppé son configurateur pour en faire une solution full Web. Il repose sur un socle technologique développé en interne, Elcia OnLine ; une infrastructure Cloud, modulaire et multitenant.

Les industriels peuvent ainsi diffuser encore plus facilement et plus largement leurs tarifs à leurs clients, et leur permettre de chiffrer rapidement leurs produits. Le configurateur s’interface et s’intègre directement et aisément dans les applications que l’industriel et ses clients utilisent au quotidien : solutions de chiffrage, CRM, ERP, Intranet, site Internet ou bornes du showroom. « Il offre une grande flexibilité à nos clients qui peuvent donc adapter nos technologies à leurs propres process internes et à l’environnement technologique existant », explique Nicolas Maritan. « Des kits de développement autour de nos Web services et API sont à disposition pour assurer un déploiement rapide ». Pour sa part, AlloTools, qui a retravaillé son site Web en fin d’année dernière, optimise BatiTrade, le configurateur dédié aux portes de garage, portails et clôtures, garde-corps, carports) avec la toute nouvelle fonction volets battants.Même démarche pour le belge DSI qui lance en juin prochain, la nouvelle version de son logiciel Chacal, avec une partie BIM et de nouvelles fonctionnalités.

Media Softs

©Media Softs
©Media Softs

La société éditrice des logiciels de DAO-CAO Metalcad (plans automatisés de portails, clôtures, garde-corps, escaliers et menuiseries) et de gestion commerciale Metalcontacts (gestion de l’activité de l’entreprise, chantiers, …) lance Planning. Celui-ci permet d’optimiser la gestion de personnel : répartition du temps de travail, gestion des équipes, des absences, des horaires (elle se fait par semaine et par type de profil). L’outil génère aussi un tableau récapitulatif afin d’obtenir une meilleure visibilité des ressources.

 

Klaes poursuit son développement

©Klaes
©Klaes

L’éditeur de logiciels majeur dans l’industrie de la fenêtre, a développé une solution permettant au professionnel, distributeur ou fabricant, d’offrir une interface avec login et mot de passe à leurs clients revendeurs. La saisie d’offres de commande, bons de livraison et factures est accessible en quelques clics et à n’importe quelle heure.

Cette solution permet par ailleurs d’interfacer avec les bibliothèques des industriels. Klaes propose en outre, l’extension de son logiciel 3D aux garde-corps, clôtures, portails et pergolas, avec possibilité de saisir les angles sortants, rentrants, variables, ainsi que les dénivelés.

LAISSER UN COMMENTAIRE