Lapeyre supprime 98 postes dans sa menuiserie vendéenne

0
150
Lapeyre supprime 98 postes dans sa menuiserie vendéenne

Lapeyre supprime 98 postes dans sa menuiserie vendéenne

De source syndicale, Cougnaud, menuiserie industrielle du groupe Lapeyre, va supprimer 98 postes sur les 536 de son site d'Aizenay (Vendée) la moitié des salariés ont assigné le groupe s'estimant spoliés d'une partie de leur participation.

 

La filiale de Lapeyre (groupe Saint-Gobain) spécialisée dans la fabrication de fenêtres ou baies vitrées en PVC va proposer des reclassements internes et externes aux 98 salariés concernés, a indiqué à l'AFP Thony Goujon, délégué syndical CGT du site vendéen.

 

"Le volume des commandes a baissé, mais ce sont aussi des erreurs stratégiques de l'entreprise qui sont en cause,", a estimé le délégué. La CGT souligne par ailleurs que les prix de cession de l'usine Cougnaud sont inférieurs de 16% au marché et que "cette sous-évaluation des prix a permis à Lapeyre SA de capter plus de 90% des bénéfices du groupe entre 2002 et 2008 privant ainsi les salariés du groupe d'une participation qui leur était due".

 

Au total, 1.685 salariés du spécialiste de l'aménagement Lapeyre, FO et la CGT ont assigné en septembre devant le tribunal de grande instance de Nanterre les groupes Saint-Gobain et Lapeyre SA ainsi que 14 des 21 sociétés de Lapeyre SA, dont Cougnaud.

 

L'assignation est en cours d'enregistrement et une audience de procédure est prévue le 29 janvier, selon une source judiciaire. Cette audience doit permettre à la partie adverse de fournir ses arguments et ses pièces.

 

Le périmètre de calcul de la participation et le montage des structures entraînant une "hyper-segmentation" est au coeur du litige selon les demandeurs qui chiffrent le préjudice à 81 millions d'euros.

 

Source : batirama.com / AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE