L’accréditation, une réponse aux enjeux de notre temps dans la construction et le bâtiment

0
170

La construction et le bâtiment constituent d’importants secteurs de croissance dans lesquels les exigences de qualité, de sécurité, d’amélioration du cadre de vie et d’innovation font l’objet d’exigences accrues de la part des donneurs d’ordres, des travailleurs et des particuliers.

En tant que levier de performance et de conformité, l’accréditation s’est imposée comme un des meilleurs outils pour assurer la sécurité des chantiers, faire des choix éclairés dans les solutions proposées, et renforcer la confiance face aux exigences et aux attentes des marchés.

Procédure établie et reconnue au niveau international, elle permet de s’assurer de la fiabilité des mesures et des essais, ou de la qualité des inspections et des certifications réalisées conformément aux meilleures pratiques.

Limiter la défaillance des produits ou des constructions, maîtriser les coûts de production, maintenir un haut niveau de qualité de service, assurer la sécurité des personnels, favoriser l’innovation et préserver l’environnement et le cadre de vie sont autant de défis stratégiques auxquels l’accréditation permet de répondre.

La 10ème édition de la Journée Mondiale de l’Accréditation, consacrée cette année à l’accréditation dans la construction et le bâtiment a été l’occasion pour le Comité français d’accréditation (Cofrac) de revenir sur les apports de l’accréditation en matière de sécurité sur les chantiers de construction, de transition énergétique et de développement des villes vers un modèle plus durable.

Bernard Doroszczuk, Directeur Général du Cofrac, explique

«L’accréditation est essentiel le pour renforcer la confiance dans la conformité aux règles, normes et bonnes pratiques applicables. Cette procédure objective menée par une tierce partie permet de reconnaître la compétence et l’impartialité de ceux qui testent, inspectent ou certifient.

En évitant la duplication des vérifications, l’accréditation constitue le moyen le plus transparent et le plus largement accepté pour donner confiance dans la fiabilité des résultats et dans les certifications délivrées. Sur un marché de plus en plus concurrentiel et innovant, comme celui de la construction et du bâtiment, avec de fortes attentes face au défi climatique et à l’amélioration du cadre de vie et des conditions de travail, l’accréditation apporte une réponse aux enjeux de notre temps.»

La Journée Mondiale de l’Accréditation

Initiative internationale créée conjointement par International Accreditation Forum (IAF) et International Laboratory Accreditation Cooperation (ILAC) – les deux organisations mondiales d’accréditeurs dont le Cofrac est membre et signataire des accords de reconnaissance mutuelle – La Journée Mondiale de l’Accréditation valorise l’importance de l’accréditation et permet, chaque année, de démontrer son application dans un domaine donné. Après la santé en 2015 et les politiques publiques en 2016, l’accréditation dans la construction et le bâtiment est le thème retenu en 2017.

L’accréditation et le Cofrac

Démarche volontaire ou réglementaire, l’accréditation consiste à évaluer et reconnaître la compétence technique ainsi que l’impartialité des organismes qui vérifient que des produits, services, systèmes, installations et personnels répondent à des exigences spécifiées.

Elle s’adresse aux laboratoires d’essais et d’étalonnages, aux organismes d’inspection, de certification ou de qualification, aux organismes de vérification, aux organisateurs de comparaisons interlaboratoires, aux producteurs de matériaux de référence et aux laboratoires de biologie médicale.

En contribuant à l’amélioration continue des contrôles ainsi que de la qualité des produits et des services mis sur le marché, l’accréditation renforce la confiance tout en constituant un atout différenciateur pour les entités qui y ont recours.

Organisme à but non lucratif crée en 1994, le Comité français d’accréditation – Cofrac – est l’instance nationale d’accréditation. Grâce à l’expertise de plus de 160 collaborateurs et d’un réseau de plus de 1 600 évaluateurs et experts techniques, le Cofrac poursuit son développement et renforce en permanence ses équipes pour assurer un meilleur service à ses clients.

Organisé autour de quatre sections – Certifications, Inspection, Laboratoires et Santé Humaine –, le Cofrac fait face à la croissance continue des demandes d’accréditation. Le cap des 3 800 accréditations et missions connexes a été atteint, fin 2016, tous secteurs confondus. Le Cofrac est signataire d’accords multilatéraux, faisant bénéficier l’accréditation française d’une reconnaissance dans plus de 80 pays et favorisant ainsi la libre circulation des produits et services

LAISSER UN COMMENTAIRE