La Garde (83) emaver

0
474
emaver_ouverture_article.jpg


La société emaver, rachetée à Saint-Gobain il y a 21 ans par son actuel dirigeant Joël Potier, est spécialisée dans le négoce et la transformation de produits verriers. Gérée de main de maître par M. Potier et ses équipes, emaver n’a cessé de se développer stratégiquement et se positionne comme un incontournable dans son secteur d’activité sur la grande région « PACAC » (PACA et Corse), reconnue pour la qualité de ses produits et de son service.

La société dispose d’ateliers spacieux, récemment agrandis de près de 500 m², qui permettent une optimisation de la production et des livraisons. Une fluidité perçue dès l’entrée des ateliers, où chaque poste de travail est optimisé et où les nombreuses plaques de verre sont stockées. Car emaver veut offrir à ses quelque 600 clients tout un panel de produits. « Nous avons fait le choix d’être multi-produits et de proposer la trempe, le vitrage isolant, la découpe, le sciage, le bombage, le triple vitrage, le sablage et la couleur (avec son partenaire Expoverre), etc. », commence Joël Potier, « cette diversité est parfois compliquée à gérer, mais nos clients ont ainsi un produit et un service de A à Z. Et un seul interlocuteur, proche de lui, capable d’apporter un maximum de service et d’accompagnement, ce qui rassure ».


emaver1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

La miroiterie propose une palette complète alliant fabrication, transformation et distribution de produits verriers, elle est divisée en 4 ateliers ; découpe, façonnage/trempe, double vitrage et préparation/livraisons, qu’elle réalise au moins 2 fois par semaine avec ses 7 camions. Le site d’emaver est moderne, extrêmement bien équipé, la société ne craignant pas de réaliser d’importants investissements, « depuis toujours !, mais particulièrement l’an dernier. Notre outil est presque surdimensionné par rapport à notre marché, mais là aussi, c’est un choix stratégique que nous avons fait, en se disant qu’il vaut toujours être fort pour demain, et éventuellement pouvoir absorber une crise, pour répondre aux commandes de nos nombreux clients, pouvoir être réactifs », explique le dirigeant. L’atelier découpe est organisé en 3 services : découpe manuelle, découpe automatique pour le verre monolithique (type Planilux), avec une épaisseur pouvant atteindre 19 mm, également la découpe en formes et l’émargeage, et enfin la partie feuilleté, avec la découpe et le sciage de multi-feuilletés (anti-balles).

 

En août dernier, emaver a amélioré son four pour tremper du Planitherm et du Cool Lite SKN 174 (Saint-Gobain). Après une période d’essais et de modifications, la technologie est pleinement maîtrisée et le four totalement opérationnel. Ce four (mapi) permet de tremper des verres de 3 600 x 2 200 et de 4 à 25 mm d’épaisseur. D’autre part, la société a la possibilité de tremper les couches molles (tremper les verres habituellement non trempables, pour les rendre plus résistants), pour éliminer les casses thermiques. « emaver est la première entreprise du Sud-Est à réaliser cette trempe Securit, qui est 6 fois plus résistant qu’un verre recuit, ce qui permet, pour une même résistance, une plus faible épaisseur et donc un poids plus léger », précise M. Potier. Emaver réalise notamment la trempe du verre de contrôle solaire Planitherm type 2. Les modifications sur le four (investissement d’environ 200 K€) ont permis de tremper des couches à basse émissivité (ou « molles ») et amélioré la qualité de trempe, de plus, emaver s’est doté du Proxytest, qui permet de tester la flexibilité du Securit®, pour lequel l’entreprise a obtenu la licence de fabrication.

emaver2.jpg

Plus loin dans les allées ; une autre nouveauté : une perceuse-encocheuse verticale Brembana de CMS, qui permet désormais un travail en vertical ; « plusieurs raisons nous ont incité à mettre en place cet outil : il permet de travailler le verre plus rapidement et verticalement, en conduite numérique avec une pénibilité moins grande et surtout en minimisant les risques d’abîmer le verre, grâce à un système de perçage sur coussins d’eau et la possibilité de faire des encoches de tous types (de 700 mm par 700 mm maximum) », explique le PDG. Avec toujours en ligne de mire la diversité de l’offre d’emaver et son souci constant de proposer des produits de qualité optimale. Plus loin, une rectiligne, une bilatérale, un système de traitement de l’eau…, car le respect de l’environnement est, depuis toujours, inscrit dans la philosophie de l’entreprise. La centrifugeuse récupère les poussières de verre suite au façonnage et, le système fonctionnant en circuit fermé, permet d’économiser l’eau et d’éviter les produits polluants. emaver trie et recycle tout : cartons, papier, verre, etc. pour une réduction des déchets, « parce que je considère que cela doit faire partie des réflexes et des responsabilités de chacun, et de l’entreprise aussi », précise le dirigeant. La société a d’ailleurs reçu la certification ISO 14001, qui certifie son système de management environnemental. Dans la continuité des autres certifications (ISO 9002 et ISO 9001 – satisfaction clients), emaver a également obtenu dernièrement la certification OHSAS 18001, qui fournit un outil de management pour gérer la santé et la sécurité des collaborateurs.

 

emaver3.jpgLa chaîne de vitrages isolant permet la fabrication du Climalit sous licence Saint-Gobain, par 4 500 x 2 400 mm ; elle est dotée d’une induction automatique permettant d’assurer une finition optimale des volumes droits et en forme. Autre nouveauté récente : un laser (Softsolutions) a été installé en sortie de machine. Le Virtual Digitizing permet de détecter l’ensemble des anomalies (bouillons, griffes, rayures, etc.) dans le verre ou sur le verre, en sortie de la machine à laver. « Parce qu’il vaut mieux voir et corriger les erreurs avant que les produits sortent, nous effectuons aussi un double contrôle de saisie ». La ligne a été modifiée pour pouvoir produire du triple vitrage, « mais la demande n’est pas encore très forte sur ce produit. Le vitrage basse émissivité, quant à lui progresse bien, surtout depuis quelques mois », précise M. Potier. L’atelier est également équipé d’un stockeur semi-automatique de plateaux de 6 000 x 3 210 mm. « Avec l’ensemble des produits de notre partenaire Saint-Gobain à disposition, emaver possède le plus grand stock de produits verriers de la région ! », indique Joël Potier. Comme tous les licenciés Saint-Gobain, emaver dispose de logiciels du floatier pour calibrer et sortir tous les éléments concernant les verres, donner des informations concernant la trempe (ou pas), etc., emaver édite les étiquettes CE contenant toutes caractéristiques des produits.

 

Les clients d’emaver disposent de trois commerciaux itinérants et de trois commerciaux sédentaires qui travaillent en binôme, de façon à avoir leur interlocuteur, qui va leur apporter maximum de service d’un bout à l’autre de leur projet. Tous ces atouts en termes de services et de certifications / gages de qualité impliquent forcément une répercussion sensible sur les tarifs, « ce qu’acceptent cependant nos clients, car ils savent pouvoir compter sur le service, la réactivité et la compétence technique de nos équipes », souligne Joël Potier.

 

emaver4.jpgCôté équipes, justement, la volonté du dirigeant a toujours été d’impliquer au maximum ses 42 collaborateurs et, autre point de la philosophie de l’entreprise, l’intéressement de l’ensemble du personnel, « qui, depuis 3 ans, a notamment reçu plus de 3 mois d’intéressement, ce qui est plutôt motivant et encourageant là aussi à s’inscrire dans la qualité »… Fidèle à Saint-Gobain (chez qui Joël Potier a œuvré pendant longtemps), emaver est la seule miroiterie licenciée en France à travailler le vitrage isolant et le trempé sous la marque Saint-Gobain. Le PDG est aussi très impliqué dans la vie locale (CCI, Rotary, élu de la chambre de commerce : projet de rapprochement entre grandes écoles de design de Toulon et Marseille, etc.), et bouillonne d’autres projets formateurs, de qualité et innovants, à l’image de sa société.

 

Crédits photos : VMA

LAISSER UN COMMENTAIRE