J-L Petithuguenin, Président-Fondateur de Paprec, élu Vice-Président du Bureau International du Recyclage

0
109
Jean-Luc Petithuguenin, Le PDG-fondateur du numéro trois français du recyclage PAPREC ©David Morganti
Jean-Luc Petithuguenin, Le PDG-fondateur du numéro trois français du recyclage PAPREC ©David Morganti

A l’occasion de la convention d‘automne du Bureau International du Recyclage, le Président-fondateur de Paprec Group, Jean-Luc Petithuguenin, a été élu Président de la division Papier de cette organisation professionnelle fédérant les industriels du recyclage et, à ce titre, Vice-président et membre du Comité exécutif du BIR.

Depuis 1948, le Bureau International du Recyclage fédère au niveau mondial les acteurs industriels assurant la collecte, la transformation et l’utilisation de matières issues du recyclage. Des milliers d’entreprises dans 70 pays y sont affiliées via 35 fédérations professionnelles nationales.

A l’occasion de la convention d’automne située cette année à New Delhi, en Inde, l’organisation a procédé au renouvellement de ses administrateurs. A cette occasion, Jean-Luc Petithuguenin, a été élu pour trois ans président de la division Papier et Vice-président du Bureau International du recyclage.

« Je suis honoré d’avoir été choisi pour participer plus activement à l’administration de cette entité dont la mission est de partager les bonnes pratiques du secteur et promouvoir l’usage des matières premières recyclées dans le monde », signale le Président-fondateur de Paprec Group, qui rappelle que, dans le monde, selon le BIR, « 40% des besoins en matière première sont assurés par des matières premières recyclées. Un chiffre encore plus important pour le papier/carton. Sur les 430 millions de tonnes produites annuellement dans le monde, la moitié vient de fibres recyclées.»

L’évolution et l’application dans la profession des standards de qualité des matières est un des enjeux permanent de cette représentation. Un nouvel enjeu est la sévère restriction décidée cet été par le gouvernement chinois sur les importations de matières recyclées, notamment le plastique et le papier. Jean-Luc Petithuguenin sera ainsi chef de file de sa division dans les négociations à venir sur l’importance de poursuivre le flux international des matières premières secondaires.

Le BIR, qui fête ses 70 ans l’année prochaine, va instaurer une journée mondiale du recyclage, à partir du 18 mars 2018. Le Bureau International du Recyclage estime que 1,6 million de personnes dans le monde travaillent dans ce secteur qui concerne 600 millions de tonnes de matière première par an pour un chiffre d’affaires de plus de 200 milliards de dollars. Le recyclage permet chaque année d’éviter 800 millions de tonnes de CO2, soit davantage que les quantités émises par l’aéronautique (estimées à 660 millions de tonnes).

LAISSER UN COMMENTAIRE