Intermac : place à l’industrie 4.0

0
76
L’usine de Pesaro, organisée selon la méthode japonaise Kaizen, concrétise l’amélioration continue par des actions simples et concrètes pour améliorer la production avec toutes les parties prenantes © V&MA
L’usine de Pesaro, organisée selon la méthode japonaise Kaizen, concrétise l’amélioration continue par des actions simples et concrètes pour améliorer la production avec toutes les parties prenantes © V&MA

Rendez-vous phare, les journées portes ouvertes d’Intermac (groupe Biesse) qui se sont tenues du 16 au 18 mars derniers au Tech Center du siège social de Pesaro, ont attiré 40 % de visiteurs en plus qu’en 2016. Une franche reconnaissance des dernières innovations de l’industriel.

Dans la ville natale de Rossini, pour la première fois, ce rendez-vous s’est exclusivement concentré sur l’industrie du façonnage du verre et l’industrie 4.0. « Ces journées portes ouvertes évoluant ainsi vers l’ »Intermac Inside Glass » constituent un événement important, une solide opportunité de promouvoir nos produits », s’est réjouit Franco Angelotti, directeur des ventes de Glass et Stone Division.

« Aujourd’hui, innover c’est développer les techniques facilitant la vie de nos clients, et proposer des solutions pour accroître leur compétitivité et aussi, les projeter dans l’ère de la fabrication numérique ». Le groupe Biesse investit en moyenne 14 M€ par an dans la recherche et le développement et détient pas moins de 200 brevets déposés.

Nouvelles technologies et cercle vertueux

Parmi les innovations présentées, les centres d’usinage Master Series concrétisent un important travail de recherche et intègrent désormais la solution Helix Sistem, née d’une équipe d’experts de Diamut et Intermac, grâce à laquelle le perçage, le meulage et l’évasement de plaques de verre jusqu’à 19 mm s’effectuent avec un seul outil.

Autres nouveautés : la technologie Waterjet installée sur la gamme Primus déclinée en une nouvelle version – Primus 402 – répond aux exigences applicatives du marché d’aujourd’hui, ou encore les meuleuses bilatérales Busetti Serie F à contrôle autonome.

Enfin, les solutions 4.0 complètent les centres d’usinage verticaux Vertmax pouvant être associés avec le dépileur V-Loader. « Avec ces machines-outils de nouvelle génération, Intermac a pour objectif de transformer les usines de ses clients en « real time factories », où des outillages intégrés permettent d’optimiser le processus de production », poursuit Franco Angelotti.

« Avantage supplémentaire : une diminution drastique des coûts, tout en améliorant le travail quotidien de nos clients et partenaires ». Car au-delà du bon fonctionnement de la machine, le client recherche prioritairement conseil et assistance : « les demandes changent en fonction de l’évolution du marché », souligne Franco Angelotti ; « les attentes se portent sur la recherche d’équipements plus compacts et moins encombrants, permettant de travailler plus vite ; qualité et flexibilité à la clé.

Nous développons ce type de machines, par exemple celles assurant le passage d’un type de verre à un autre sans perte de temps et en toute sécurité ». Avec les logiciels iCam, pour une programmation à hautes prestations, extrêmement fiable et solide et bSolid, le logiciel CAO/FAO totalement paramétrique pour toutes typologies d’usinage, facilitant l’accès à des fonctionnalités sophistiquées, même à des utilisateurs moins experts.

L’atelier de l’usine de Pesaro s’est notamment organisé selon la méthode japonaise Kaizen, laquelle préconise des actions concrètes d’amélioration continue. Plus un mode de pensée qu’une méthode ou un outil, elle s’appuie sur une remise en cause et une mise en oeuvre en faveur d’une optimisation au quotidien, reposant sur l’implication de tous les acteurs de l’entreprise. Et matérialise ici une nouvelle ère industrielle en pleine révolution 4.0 !

Groupe Biesse : une présence mondiale

Fondé en 1969 par Giancarlo Selci, le groupe Biesse conçoit, construit et commercialise des machines-outils, systèmes intégrés et logiciels destinés à l’industrie du bâtiment, des portes et fenêtres, du meuble et de l’aérospatiale.

Il emploie 3 800 salariés dans le monde et dispose de 8 usines, 34 filiales, 300 agents et revendeurs. La division Intermac produit et commercialise des machines et systèmes pour les entreprises de transformation du verre plat.

LAISSER UN COMMENTAIRE