Garde-corps : lorsque les certifications n’entravent pas l’essor d’un produit

0
498
OnLevel : une gamme aux douze profilés différents qui se montent au sol ou de manière latérale pour recevoir le vitrage ©OnLevel
OnLevel : une gamme aux douze profilés différents qui se montent au sol ou de manière latérale pour recevoir le vitrage ©OnLevel

Plébiscité par ses utilisateurs, le garde-corps, malgré les normes qui en régissent sa mise en oeuvre, a le vent en poupe. Zoom sur un produit qui a su devenir aérien tout en restant protecteur…

Le marché du garde-corps se porte bien. Le dynamisme de l’activité se vérifie par l’étendue de l’offre produits et par l’arrivée de nouveaux acteurs. En volume, les signaux sont au vert. « Le garde-corps est un produit qui a le vent en poupe, l’activité progresse », remarque Alain Gunthner, technico-commercial chez Pauli France. Un constat partagé. Chez Croso France, Pascal Prévot, gérant se félicite : « le marché repart, 2017 a été une bonne année, 2018 s’annonce bien ». Le potentiel du marché français attire.

« C’est le marché le plus important en Europe après l’Allemagne, il se développe en termes de chiffre d’affaires », confirme Niels Wildschut, directeur des ventes France de OnLevel, spécialiste des systèmes de garde-corps en verre. Au niveau des produits, la tendance est au garde-corps aluminium qui reçoit un remplissage en verre, plus aérien et plus esthétique. Les modèles plus traditionnels se modernisent grâce à des remplissages personnalisés via la découpe laser. « Le marché du garde-corps est gagné par la mode design, les formes sont plus épurées, même si les modèles plus classiques existent toujours », constate Fabrice Marchand, directeur commercial d’Horizal.

« Les volumes de ventes augmentent dans le logement, car les promoteurs immobiliers essaient de monter en gamme. En témoigne le succès du système Sabco®, garde-corps sans cadre signé Sadev, en verre feuilleté de sécurité transparent encastré en pied dans un profilé. Les donneurs d’ordre préfèrent choisir ce type de produit plutôt que recourir aux modèles traditionnels avec des potelets », confirme Thomas Bocciarelli, chargé d’affaires chez Riou Glass, verrier et distributeur du produit Sabco®. Le garde-corps en verre, produit haut de gamme, cultive son image tout en bénéficiant aujourd’hui d’une légère démocratisation de ses tarifs. « Il reste coûteux, mais il est moins élitiste », glisse Alain Gunthner. Et les variantes fleurissent.

Par exemple, afin de proposer au marché un produit plus accessible, Pauli France a développé un système en applique, etc.Mais, en tant que produit normé, le garde-corps présente aussi des limites…

Le poids des avis techniques

« Le garde-corps est un produit phare chez Croso, le poids lourd de notre activité, c’est pourquoi nous cherchons à développer des produits ; mais qui dit innovation dans ce secteur, dit aussi nouvel Avis Technique, car nous devons présenter aux architectes et aux constructeurs des produits conformes », explique Pascal Prévot. Croso France dispose d’un Avis Technique pour son garde-corps en verre.

OnLevel, le fabricant originaire des Pays-Bas qui a cherché des distributeurs expérimentés pour s’implanter en France, commercialise ses produits également sous Avis Technique. C’est également le cas d’Horizal qui indique en disposer, quel que soit le type de remplissage utilisé. Car sur ce marché, activité et certification sont étroitement liées. Tout au moins pour cibler les marchés publics et les ERP.

« Parfois, les architectes souhaitent créer leur propre motif de découpe laser, nous repassons alors les tests pour valider les motifs et vérifier qu’ils correspondent bien à la norme », précise Fabrice Marchand. Toutes les configurations doivent être envisagées. Ainsi, témoigne Stéphane Cahagne, directeur général de Design Production : « notre profilé aluminium est sous Avis Technique dans toutes ses configurations, à l’anglaise (en nez de dalle) et à la française. Nous attendons un Avis Technique pour le garde-corps inox, des tests sont en cours pour valider la pince à verre ».

Garde-corps ou pare-vent ?

Pour autant, il semble que des zones d’ombre persis-tent concernant les garde-corps tout verre. Ainsi, précise Jérome Lebreton, directeur commercial de Q-Railing, « au-delà de 1,10 m de hauteur, on ne parle plus de garde-corps mais de pare-vent ; nous avons passé les tests pour les grandes hauteurs suivant un processus mis au point en 2017, mais nous n’avons pas encore obtenu le rapport ; d’ailleurs, aucun acteur du marché ne le détient à ce jour ».

Jérôme Lebreton ajoute, « le CSTB a annulé le domaine d’emploi des garde-corps de grande hauteur (supérieur à 1,10 m) pour l’ensemble des acteurs de ce marché. Il est donc nécessaire de procéder à des essais dans le laboratoire du CSTB. Nous attendons l’interprétation après application des notes de calcul décidée par le Groupe Spécialisé 2.1 du CSTB, suite au test passé avec succès par les profils Q-Railing ».

Certains systèmes peuvent en effet convenir aux deux applications : garde-corps et pare-vent. Essentiellement utilisé en ERP, centres commerciaux, hôpitaux, mais aussi dans le logement, Sabco®, bénéficie d’un Avis Technique délivré à Sadev jusqu’au 30 avril 2018.

Le système de garde-corps en verre plan ou bombé, encastré en pied par un profilé en aluminium de façon continue sans potelet, avec ou sans main courante de confort et fixé en nez de dalle ou sur dalle, l’a obtenu pour les usages courants privés ou les ERP et pour les abords des bâtiments mis en oeuvre tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le document atteste que « l’utilisation en pare-vent, ou protection de passage est possible ».

En revanche, « l’utilisation dans les tribunes des stades au sens de la norme NF P01- 012 n’est pas visée dans des zones accessibles à des personnes présentant peu de motivation à en prendre soin. Sabco est utilisable en pare-vent/garde-corps jusqu’à une hauteur de 2 100 mm ; cependant, les hauteurs admissibles sont variables en fonction de la zone géographique de mise en oeuvre (par exemple en bord de mer, il faut respecter une restriction à 1 800 mm en hauteur pour une charge au vent de 2650 Pa) », commente Thomas Bocciarelli.

La réactualisation de l’Avis Technique au mois d’avril devrait intégrer des nouveautés. « Une nouvelle calle de serrage doit apparaître qui permet de serrer le profil du côté intérieur et éviter ainsi aux opérateurs de procéder à des réglages en extérieur », précise Thomas Bocciarelli. Q-Railing se positionne sur le marché des stades avec sa gamme 3kN pour une installation répondant à la norme NF EN 1991-1-1 de mars 2003 (Eurocode 1) qui définit la charge de 3,0kN/ml.

La norme NF P06-001 qui définissait la charge de 1,7kN/ml ayant été annulée le 15 juillet 2016. « L’exigence de résistance étant supérieure, il faut davantage de matériaux, des profils plus importants et plus volumineux, ce qui a un impact au niveau des tarifs. Les artisans doivent faire attention lorsqu’ils proposent un devis », conseille Jérôme Lebreton.

Balcon à la française

Une autre fonctionnalité intéresse le marché du garde-corps en verre : la protection des balcons à la française, qui se pose en applique en extérieur. Plusieurs fabricants annoncent le lancement de produits. Verrissima développe un garde-corps totalement vitré avec un profil aluminium porteur. « Le garde-corps vitré se développe parce qu’il conjugue protection et vue dégagée », argumente Patrick Gross, directeur commercial et marketing de Verrissima. Le fabricant étoffe aujourd’hui son offre avec un garde-corps dédié aux balcons à la française.

« Les architectes préfèrent équiper les premiers étages des immeubles de logement collectif de portes-fenêtres plutôt que de fenêtres, et les dotent de garde-corps », précise Patrick Gross. Un nouveau marché s’ouvre donc aux produits tout en verre. « Nous espérons que les fabricants avec lesquels nous travaillons obtiennent un Avis Technique », glisse Patrick Gross.

OnLevel se positionne avec Skyforce, un système invisible qui se pose sur l’encadrement d’une fenêtre/balcon. « De simples outils suffisent pour installer ce garde-corps derrière le rail du volet roulant, le système est compatible avec tous les profilés de fenêtre. Le montage s’effectue via un système de clips coulissants directement sur l’encadrement de la fenêtre ou sur le mur », commente Niels Wildschut.

CR Laurence lance également un nouveau système dédié : CRL Paris. « Il a été testé pour des dimensions jusqu’à 3 000 mm de large par 1 400 de haut, 1 100 étant le minimum », commente Christophe Bardet, conseiller technique de CR Laurence.

Le garde-corps cible les particuliers

Preuve que le garde-corps gagne des parts de marché, les offres à destination des particuliers se multiplient. Moins normé, ce marché permet aussi aux industriels de tester l’accueil réservé aux produits. Parmi les acteurs qui se sont lancés récemment sur ce marché, Cadiou trace sa route, principalement en rénovation et notamment dans le secteur privé.

« Nous ne sommes pas leader, mais nous sommes satisfaits des résultats obtenus en quatre années, avec une progression de chiffre d’affaires de l’ordre de 1 M€ par an sur ce produit », se félicite Anthony Allot, chef de marché, qui ambitionne de hisser la marque Kostum parmi celles qui comptent et de développer ses parts de marché dans le secteur public.

« Nos clients artisans connaissent la qualité de nos produits en portail et clôture et nous font confiance », ajoute Anthony Allot. Le concept Fresque proposé par Cadiou, avec décor intégré, séduit par sa cohérence avec d’autres produits dédiés à l’outdoor comme le portail et la clôture. DC Production s’adresse également au marché des particuliers avec une gamme récente.

« Nous sortirons huit nouveaux modèles en 2018 dédiés au résidentiel – collectif et individuel – avec des déclinaisons design et un modèle vintage », annonce Margaux Chaplet, responsable communication de DC Production. Depuis le début de l’année, le fabricant a remplacé son offre couleur en misant sur des teintes RAL fine texture, tout en conservant les satinés en option. Enfin, pour booster les ventes, DC Production a non seulement mis à la disposition de ses clients un configurateur leur permettant de visualiser les projets, mais a également mis en ligne un configurateur dédié au grand public.

« Cet outil permet au consommateur de préparer son projet et d’être orienté vers un professionnel », indique Margaux Chaplet. Croso France va se positionner sur le marché privé avec un produit en verre spécifique dès qu’il aura décroché son Avis Technique. « Il s’agit d’un profil aluminium qui sera disponible avec tous les accessoires nécessaires à son installation dans différentes configurations, une version plus light que celle que nous livrons dans les ERP », indique Pascal Provot.

Les industriels mobilisés pour faciliter la pose

Face au succès du produit et aux enjeux sur les chantiers, les industriels essaient de simplifier la mise en oeuvre. Le bureau d’études de Cadiou a mis au point un système prêt-à-poser. « Le gain sur les chantiers est réel, la trame est livrée prête, les artisans n’ont plus qu’à gérer un ou deux points de fixation et à installer la main courante », précise Anthony Allot.

OnLevel développe Kronos, la première pince à verre réglable, lauréat du Concours d’Innovation Batimat 2017. Ce produit fabriqué en Allemagne s’adapte à tous les projets (pour des épaisseurs de 8 mm à 12,76 mm), et est utilisable avec des supports plats ou tubulaires de 42 mm ou 48 mm de diamètre. « L’utilisateur bénéficie de la simplification du montage, car la pince est réglable, peu importe l’épaisseur du verre qu’il ne connaît pas toujours à l’avance », précise Niels Wildschut.

Horizal soigne son profilé pour faciliter le réglage. « Le garde-corps bord à bord doit vraiment être bien posé dans l’alignement, parce que le moindre décalage se voit. Comme les dalles ne sont pas toujours uniformes, nous avons cherché à améliorer la capacité de réglage du produit en intégrant un système de réglage dans le profilé », explique Fabrice Marchand. Le profilé embarque donc un système de serrage permettant l’utilisation de différentes épaisseurs. Le mécanisme de réglage rend possible un réglage de la verticalité des vitrages au millimètre près. Pour plus de sécurité et de praticité , le réglage peut s’opérer par l’intérieur, l’opérateur n’est pas obligé de passer par l’extérieur.

Cerise sur le gâteau, « développer notre propre profilé nous permet de rester compétitif au niveau tarifaire », ajoute le directeur commercial d’Horizal. Chez Design Production, Stéphane Cahagne évoque « le remplacement des calles par une latte en aluminium positionnée sur toute la longueur du profilé, qui permet d’aligner et de serrer le verre ». L’Avis Technique de ce système est en cours. Les systèmes, on le voit, se perfectionnent.

Avec Croselux 2.0, série d’accessoires facilitant le drainage au niveau des profilés, Croso apporte davantage de technicité à ses produits. « Sur les chantiers, nous constatons que l’eau qui s’écoule le long de la paroi risque d’abîmer la façade, nous cherchons donc à améliorer l’expérience de l’utilisateur et à éviter de futurs désordres », fait remarquer Pascal Provot. Plus de technique, plus d’aisance au montage, plus d’esthétique, les nouveautés n’en finissent pas d’enrichir le garde-corps !

A consulter !

Plusieurs normes s’appliquent au garde-corps, ouvrage placé en bordure de zone présentant un risque de chute de hauteur et destiné à le prévenir. Pour en savoir plus, mieux vaut se référer aux documents ci-dessous :

  • Cahier du CSTB n° 3034 Essais statiques et dynamiques sur garde-corps en verre encastrés en pied
  • NF P01-012 Dimensions des garde-corps – Règles de sécurité relatives aux dimensions des garde-corps et rampes d’escalier
  • NF P01-013 Essais des garde-corps – Méthodes et critères
  • NF P08-301 et 302 Chocs sur parois verticales

 

Logli Massimo surfe sur le succès de Defender !

©Logli Massimo
©Logli Massimo

Système breveté, prépercé et de dimensions réduites (seulement 72 x 120 mm) pour une installation avec ancrage sur dalle ou en nez de dalle, Defender poursuit sa route vers le succès. Il faut dire que le profil ne manque pas d’atouts : design minimaliste, résistance élevée à la poussée grâce à la structure réticulaire de la section, meilleure sécurité pour la réalisation de parapets en verre/métal, antichute dans le vide, selon les normes actuellement en vigueur en France, en Italie et en Allemagne.

« Le système a été testé auprès du laboratoire CSTB de Paris, selon les indications du Cahier n.3034, et a obtenu un Avis Technique (2.1/16-1724_V1) contenant des résultats positifs pour les installations privées ou en lieux publics (ERP) ou en tribune de stade. En Allemagne, le système a obtenu l’approbation Abp., en Angleterre la British Standard », déclare Roberto Carosati, porte-parole de la marque. Defender bénéfice de nombreux accessoires et finitions anodisées pour de nombreuses possibilités de personnalisation.

 

3 questions à Jérôme Carrié, secrétaire général Cekal

Jérôme Carrié, secrétaire général Cekal ©Cekal
Jérôme Carrié, secrétaire général Cekal ©Cekal

Qu’apporte la certification Cekal par rapport au garde-corps ?

Une garantie de qualité et durabilité des vitrages feuilletés – y compris feuilletés trempés – utilisés dans les garde-corps. La certification est fondée sur le respect de la fabrication des vitrages feuilletés selon la norme EN 14449 qui porte sur le bon assemblage entre produits verriers et intercalaires – les intercalaires à gel intumescent étant hors périmètre – et sur la sécurité des personnes et des biens.

Sur quelles étapes de fabrication portent les contrôles ?

Les audits ont lieu une fois par an dans les usines. Ils portent sur les principales étapes de la production (réception des constituants, conservation des intercalaires, assemblage sous vide, essais des produits finis, conditionnement, stockage, livraison). Le plan de contrôle permet de s’assurer que la qualité obtenue se répète dans le temps.

Quels contrôles sont effectués sur le produit ?

Nous procédons notamment à des essais de vieillissement pour vérifier si des bulles ou des signes de dégradation apparaissent sur les bords du vitrage.

LAISSER UN COMMENTAIRE