Futurol repris au Sud par Tir technologies

0
279
thimert17_-_copie.jpg

thimert17_-_copie.jpgEn redressement judiciaire depuis le 19 novembre 2014, le n° 2 des volets roulants Futurol, créé par Jean-Marc Gelin et Gilles Jonquières, dont le siège social est basé à Châteauneuf-en-Thymerais (28), a trouvé repreneur pour deux de ses cinq sites, auprès de la société alsacienne Tir technologies. Le 13 novembre 2015, le tribunal de commerce de Chartres a donc dévoilé le repreneur choisi parmi les dossiers proposés. Tir technologies reprendra les sites en Tarn-et-Garonne (Valence d’Agen, Golfech et Saint-Loup) et conservera 93 emplois sur 180. Les 23 salariés rattachés au  site de Valence d’Agen – loué à la CC2R pour la construction des portes de garage et l’atelier métallurgie – devraient être pour certains reclassés sur Saint-Loup ou Golfech..

Un scénario reconnu comme le moins catastrophique pour Laurent Dordé, représentant local du personnel. Mais au siège, l’impact social, plus important, préserve seulement 85 emplois sur les  226. La piste de Blavet industries du groupe Hérige (3 000 salariés) escomptait près de 150 licenciements en Tarn-et-Garonne pour moins d’une centaine sur le siège. Le plan de sauvegarde plus ambitieux d’un troisième candidat, n’a pas été jugée assez sérieuse par l’administrateur judiciaire.

Avec la reprise de Futurol, TIR technologies (Stores Marquises) doublera ses effectifs pour passer de 175 à 353 salariés. Cette PME basée à Kilstett (67) et spécialisée dans la fabrication de stores et de protections solaires, a réalisé l’an dernier un CA avoisinant les 300 M €. Les 23 et 24 novembre prochains, les nouveaux propriétaires de Futurol viendront présenter aux salariés leur plan de reprise.

 

Publié 16 Novembre 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE