Fenêtres PVC : toujours performantes face à la RT 2012 ?

0
206
Fenêtres PVC : toujours performantes face à la RT 2012 ?

Fenêtres PVC : toujours performantes face à la RT 2012 ?

Une étude de Pouget Consultant, commandée par le Syndicat national de l'extrusion plastique, (Snep), prouve que la fenêtre PVC optimise la conception bioclimatique d’une maison…

 

« Le coefficient Bbio devra être transmis et validé pour toutes les demandes de permis de construire à compter du 1er janvier 2013, date d'application de la RT 2012 à tous les bâtiments », rappelle Sylvain Grandviennot, expert technique au sein du Syndicat national de l'extrusion plastique (Snep).

 

C'est une des exigences de résultat de la future Réglementation thermique. Et la fenêtre PVC y répond. Le Snep l'a d'ailleurs prouvé en commandant une étude dédiée auprès du BET Pouget Consultants.

 

« La fenêtre PVC optimise la conception bioclimatique d'une maison, en valorisant et conservant les apports gratuits du soleil sans les reperdre, et en limitant les déperditions énergétiques. Elle est un excellent capteur solaire RT 2012 », affirme Yves Dubois, président du syndicat…. Preuve à l'appui.

 

PVC et double vitrage : au dessus des seuils de performance

 

La maison test retenue dans le cadre de cette étude d'une superficie de 115,6 m2 avec une surface totale de menuiserie PVC de 17 % par rapport à la surface habitable, est orientée à 25 % sur chaque façade avec un double vitrage.

 

Elle répond aux exigences RT 2012, au niveau de la consommation primaire d'énergie (Cep), du besoin de chauffage, du refroidissement et d'éclairage artificiel du bâtiment (Bbio). Sans éluder les huit zones climatiques RT 2012, l'étude a évalué la répercussion de la modification de la conception bioclimatique en analysant trois paramètres.

 

Que ce soit en augmentant la surface des menuiseries, puis de celles orientées au sud, puis en cumulant ces deux paramètres – augmentation de la surface globale de menuiserie + augmentation de la part orientée au sud – la fenêtre PVC avec double vitrage est toujours au-dessus des seuils de performance que ce soit en Bbio ou en Cep. Une conception bioclimatique optimisée permet même un gain de 3 à 5 kWhep/m2/an.

 

Des gains aussi conséquents avec triple vitrage

 

Dernier paramètre analysé dans le cadre de cette étude : augmenter la performance du vitrage, et mettre à l'évidence l'impact d'une menuiserie PVC très performante (Uw 0,89 W/m2.k) dans une maison à conception bioclimatique.

 

Conclusion : une menuiserie PVC avec triple vitrage améliore les performances thermiques d'une maison bioclimatique, quelle que soit la zone climatique, avec une économie de 5 % au niveau de la consommation d'énergie dans toutes les zones.

 

 

Source : batirama.com / Stéphanie Lacaze-Haertelmeyer

LAISSER UN COMMENTAIRE