Extension de la maison : vérandas et pergolas, complices pour un confort optimal

0
1347
L’entreprise Coublanc propose le concept Vermont. Cette pergola qui existe en deux versions, bioclimatique à lames motorisées inclinables jusqu’à 150° ou équipée d’une toile PVC (micro-perforée étanche ou pas) entièrement rétractable ©Coublanc
L’entreprise Coublanc propose le concept Vermont. Cette pergola qui existe en deux versions, bioclimatique à lames motorisées inclinables jusqu’à 150° ou équipée d’une toile PVC (micro-perforée étanche ou pas) entièrement rétractable ©Coublanc

Une véranda n’est pas une pergola, une pergola n’est pas une véranda. Si chacune a son usage propre, désormais et le plus souvent, extension de la maison et pièce à vivre pour la première, protection solaire et confort de la terrasse pour la seconde, les associer devient de plus en plus fréquent.

Même si ces deux marchés s’opposent en termes d’évolution, installé de longue date, celui de la véranda perd du terrain, à l’exception des modèles à toiture plate, alors que celui des pergolas, plus récent, reste dynamique. En hausse pour les uns, en retrait pour les autres, le marché de la véranda est en pleine mutation. En effet, ce produit se transforme, de plus en plus souvent, en extension de l’habitat.

« Malgré une baisse des ventes de 6 % en 2015 par rapport à 2014 et un retour à un niveau habituel depuis, le marché est dynamique », souligne Jonathan Thirion, responsable marketing chez AluK. « C’est aussi un marché porteur. Selon le syndicat professionnel des installateurs de vérandas, 20 % des propriétaires de maisons individuelles (on en compte 17 millions) souhaiteraient disposer d’une extension, dont 2 millions sous forme de véranda d’environ 20 m2 ». De son côté, Vrège Jeloyan, directeur réseau concessionnaires chez Vie & Véranda, estime que « le marché est reparti à la hausse depuis 2017 après deux années en stagnation, voire en légère baisse. Mieux, 2018 confirme cette embellie ».

Avis partagé par Yoann Arrivé, directeur général chez Concept Alu qui note une reprise légèrement supérieure pour la véranda extension. « Le marché est travaillé par de nombreuses marques qui communiquent avec des budgets élevés et thématiques sur l’extension », explique-t-il. « Nous en récoltons les fruits ».

Toutefois, certains professionnels nuancent le propos. C’est le cas de Bertrand Lafaye, responsable marketing opérationnel et communication chez Kawneer. « Mature, le marché des vérandas, fort de 70 000 unités l’an dernier contre 77 000 en 2016, connaît une stagnation depuis trois ou quatre ans », indique-t-il. « Offre technique de qualité et performance énergétique à l’appui, il est intéressant, mais tendu ». Voilà pourquoi certains industriels comme Rénoval, Concept Alu ou Véranda Rideau, font de la publicité télévisée.

« Le marché est moins dynamique que l’on pense », remarque Pierre Tisseau, PDG de Rénoval. « Certes, il recèle du potentiel mais il faut le soutenir par des campagnes de communication ». Pour sa part, Maxime Morel, responsable marketing chez Sapa Building System estime que, l’an dernier, les vérandas traditionnelles, épines et tubulaires, ont perdu du terrain face aux modèles à toiture plate qui se maintiennent et continuent à progresser grâce à un design contemporain et à la possibilité de la prolonger avec une pergola.

« Le marché est stable, voire en léger recul. C’est, du moins le ressenti du gammiste », note Maxime Morel. Un avis partagé par Marion Villard, responsable marketing chez Technal qui constate « une baisse des vérandas, même si les modèles à toiture plate progressent dans leur ensemble ».

Pergolas en pleine croissance

Situation radicalement différente pour la pergola, un segment plus dynamique que celui des vérandas, car plus récent. « Sur Internet, les requêtes à propos des pergolas sont plus nombreuses que celles concernant les vérandas », remarque Pierre Tisseau. Il est vrai que le consommateur final veut équiper son extérieur, profiter confortablement de sa terrasse et de son jardin. « Le marché de la pergola est en pleine expansion depuis quelques années », confirme Audrey Scomparin, chargée de marketing chez Sepalumic (Grandeur Nature). « Ce produit suscite l’engouement des particuliers de par son esthétisme, ses innovations (éclairage, chauffage, capteurs météo, bluetooth, …) et sa fonctionnalité ».

De son côté, Frédéric Faurie, directeur opérationnel de T.I.R Technologies indique : « c’est effectivement un marché dynamique, encore en construction, sur lequel l’innovation permanente est nécessaire pour coller au mieux à la demande du consommateur ». Enfin, Patrick Fajès, directeur général de KE France ajoute que « l’offre est en phase avec la forte demande et ce marché s’inscrit dans la durée ».

Seul bémol : les volumes sont en légère progression mais les prix baissent et les marges sont rognées. « Ce sont les premiers signes que ce marché a atteint le sommet de son cycle de vie », poursuit-il. « Aujourd’hui, les GSB vendent des pergolas ; c’est révélateur. Aux fabricants de se positionner sur le prix pour booster les volumes ou de monter en gamme » ! Ce que confirme Yoann Arrivé qui observe un marché dynamique en train de s’assainir et de se professionnaliser.

Vérandas / pergolas

Une chose est sûre, vérandas et pergolas sont complémentaires et non rivales. Tout simplement parce qu’elles n’ont pas la même utilisation. « L’usage, la destination, les fonctions et même le budget ne sont pas les mêmes », résume Frédéric Faurie. « Ce sont deux produits différents sur deux marchés différents ». Ce que confirme Audrey Castel, directrice du développement chez Solisystème : « la véranda se rapproche de la maison, la pergola du jardin », estime-t-elle. Une véranda est, aujourd’hui, une pièce à vivre, un lieu de vie cosy ; une pergola un moyen de profiter du jardin ou de la terrasse.

« Une véranda est une pièce à part entière, un espace de vie tourné vers l’extérieur », précise Pierre Marsaglia, président de Coublanc. « Alors qu’une pergola est un lieu de vie extérieur, ni hors d’eau, ni hors d’air, confortable du printemps à l’automne. En aucun cas, il s’agit d’une habitation ». Pierre Tisseau ajoute, « même fermée, une pergola n’apporte pas le confort d’une véranda extension. A nous de ne pas décevoir le consommateur et de lui expliquer clairement la différence ».

Audrey Scomparin renchérit : « la pergola ne cannibalise pas les ventes de vérandas », souligne-t-elle. « C’est réellement un produit complémentaire pour profiter de son extérieur en toutes saisons ». De son côté, Yoann Arrivé estime : « les deux sont complémentaires à 100 %. Mais il faut tenir un discours clair, la pergola est une protection solaire, une couverture de terrasse qui permet d’anticiper l’été et de prolonger les saisons d’avril à début octobre ».

Olivier Cros, animateur du réseau Côté Baies (groupe Installux), avertit : « attention à ne pas tromper le consommateur, sur l’étanchéité par exemple, il s’agit de deux marchés distincts mais complémentaires. Le vendeur doit être très clair sur les spécificités de chaque produit ». Ceci, afin que les consommateurs choisissent en toute connaissance de cause et découvrent des possibilités auxquelles ils ne pensaient pas.

Véranda / Pergola, à chacune son utilisation

Aujourd’hui, les propriétaires de maisons individuelles souhaitent améliorer leur cadre de vie, vivre dedans/dehors toute l’année sans déménager. Une précision toutefois, les fortes disparités entre les régions. « Dans le Nord, la véranda est une construction fonctionnelle qui permet de profiter de l’espace extérieur, protégeant de la pluie et du vent », explique Audrey Scomparin.

« Les vérandas sont souvent plus complexes, à plus forte valeur ajoutée. Dans la moitié Sud de la France, c’est une solution rapide et économique d’extension d’espace de l’habitat et d’embellissement de la maison ». Seulement voilà, nombreux sont ceux qui ont une mauvaise image de la véranda (perçue comme une passoire thermique) et ne l’imaginent pas comme une extension en tant que telle. « Le mot véranda ne fait pas rêver, mais la véranda extension oui », ajoute Bernard Cousin. Autre nécessité, convaincre les jeunes générations de l’évolution des vérandas.

« L’image et la fonction de la véranda ont changé », affirme Audrey Scomparin. « Elle est désormais considérée comme une véritable extension de la maison, une pièce de vie supplémentaire dont on peut profiter toute l’année. La tendance s’oriente de plus en plus vers des vérandas à toiture plate (ou imitation toiture plate) aux formes contemporaines et affichant de solides performances thermiques et acoustiques ».

Aujourd’hui, une véranda extension est le moyen de disposer d’une pièce supplémentaire à moindre coût. Un investissement qui valorise la maison. « Cette évolution constitue un changement radical pour les vérandalistes qui s’acheminent ainsi vers un nouveau métier », indique Olivier Cros.

Répondre aux nouvelles attentes des consommateurs valorise leur savoir-faire et apporte une réponse à la nouvelle concurrence des vérandas en dur. Une réalité pour le consommateur qui devient coordinateur de travaux. Et une vraie concurrence pour les vérandas extension. En effet, « on observe qu’au lieu de la véranda extension, les particuliers construisent en dur ou avec une structure en bois et une toiture de type véranda avec une façade vitrée », confirme Marion Villard. « Les professionnels du bâtiment font leur métier, d’où un retour à l’extension classique avec toiture vitrée ».

La pergola, quant à elle, apporte confort d’utilisation pour la terrasse durant les beaux jours et l’intersaison. « Bon compromis entre la véranda, une tonnelle ou un store banne, c’est un élément incontournable dans l’aménagement de la terrasse », indique Audrey Scomparin. « Elle prolonge l’espace de vie de la véranda », complète Bernard Cousin. « De plus, il s’agit d’un chantier moins ambitieux et plus simple à réaliser qu’il n’y paraît ».

Et puis, on observe de plus en plus de vérandas et pergolas accolées. Des duos esthétiques et cohérents en matière d’utilisation. C’est le cas de Kawneer avec son extension multifonction Extens’K. « On se situe dans une tendance d’avenir avec cet espace de vie intérieur et extérieur associé à la coursive en périphérie, l’éclairage et pourquoi pas la hi-fi. Le consommateur souhaite embellir sa maison et en profiter au quotidien mais sans rupture visuelle physique entre l’intérieur et l’extérieur », souligne Bertrand Lafaye. « Pas de poteau d’angle donc ». Des duos qui préfigurent des nouveautés comme les jardins d’hiver ou les abris de terrasse.

Un marché dynamisé par l’innovation

Côté véranda ou côté pergola, les industriels améliorent les produits existants ou innovent. Ainsi, Kawneer vient de lancer une évolution de toiture et chéneaux de sa véranda Kajole avec des fonctions complémentaires, des volets roulants et des coulissants. Objectif : aller plus loin dans le confort et la sécurité, et aussi répondre à la rénovation des modèles déjà posés.

Pour sa part, Installux a élargi son offre avec un coulissant grandes dimensions sans angle. Et Sapa Building System propose une solution en barre (elle remplace les kits) qui permet la fabrication de A à Z par les vérandalistes. De son côté, Technal a apporté des améliorations techniques et esthétiques auxquelles s’ajoutent l’intégration de la porte repliable et celle simplifiée, des châssis en toiture.

Solisystème commercialise Origami, une solution destinée aux terrasses atypiques, voire biscornues. Outre la pergola Design, Rénoval lance le Jardin d’hiver. « Il s’agit d’une pièce d’agrément pour la mi-saison parce que tout le monde ne souhaite pas disposer d’une pièce habitable », précise Pierre Tisseau. « Ce lancement est aussi un moyen de développer notre offre et de nous adapter à une demande qui évolue. L’équipement de la terrasse est un vrai enjeu ». Nouveautés aussi chez Profils Systèmes.

« Après une pergola bioclimatique à lames orientables à manoeuvre manuelle ou par vérin, nous préparons le lancement d’un modèle à lames rétractables sur un côté pour le mois de juin », annonce Aymeric Reinert, directeur général adjoint Profils Systèmes. « Nous présenterons également à Equipbaie des vérandas aux performances thermiques améliorées ». Enfin, le belge Renson dévoile Algarve Canvas, nouvelle version de l’Algarve à toiture fixe. Celle-ci est constituée de deux couches, une extérieure en tôle ondulée laquée et une intérieure en toile avec fermeture Fixscreen.

La rénovation, un marché à ne pas négliger

La demande de remplacement de vérandas installées dans les années 90 représente à l’heure actuelle moins de 5 % du nombre total de chantiers réalisés. Un marché qui devrait logiquement prendre de l’ampleur dans les années à venir ; les premières vérandas installées ayant aujourd’hui plus de 30 ans. A titre de comparaison, le marché global de la véranda tend à se stabiliser et est estimé à quelques 75 000 unités par an.

 

Pergolas à membranes chez KE

©KE Design Outdoor
©KE Design Outdoor

Avec les pergolas à membranes techniques à enroulement, KE (groupe BAT) propose une alternative aux modèles bioclimatiques à lames orientables. « Ce segment de marché est moins concurrentiel et compte moins d’acteurs », explique Patrick Fagès, directeur général de KE France. « Pour autant, depuis cinq/six mois, les professionnels comme les réseaux s’y intéressent de près ».

Et elles ne manquent pas d’atouts puisqu’elles assurent protection solaire, étanchéité et résistance au vent (force 8 ou 9). « De même, nous sensibilisons nos partenaires à ne pas forcément répondre à la demande du client mais à le conseiller selon la configuration du chantier et l’utilisation qu’il souhaite en faire », poursuit-il. « Objectif : proposer le produit juste ».

Dernière innovation de la marque, les modèles Vega et Isola 3. Très design, la première intègre des Leds qui soulignent les courbes de la structure. L’ouverture des lames orientables se gère par Smartphone. La seconde, présentée à R+T, offre la possibilité de coupler les modules entre eux avec un seul poteau. Elle sera commercialisée en septembre prochain sur le marché français.

 

Teleco équipe les pergolas

©Teleco Automation
©Teleco Automation

La société, qui adopte un nouveau logo, a mis au point TV ALL. Cette box intégrée plug & play est dédiée à la gestion des lames orientables et de l’éclairage (blanc ou RGB) en 150 W des pergolas. S’y ajoute une alimentation supplémentaire pour un éclairage. TV ALL se glisse dans les poteaux des pergolas et est donc invisible. Autre avantage, cet équipement de faible encombrement, simple à installer, facilite la pose pour les installateurs.

 

Oudoor haute couture

©Solarlux
©Solarlux

Vivre dedans/dehors, avec les solutions Solarlux, c’est s’assurer de produits haut de gamme distingués pour leur design et leur technicité et recherchés par les prescripteurs. Vérandas et extensions d’habitat, pergolas et jardins d’hiver, réunies sous deux gammes, les innovations de l’industriel allemand répondent autant au marché résidentiel que tertiaire.

Dirigeant de la filiale française, Dominique Rey souligne l’exigence et le caractère inédit des systèmes Solarlux ouvrant des perspectives et des caractéristiques uniques sur le marché de l’outdoor : « plus qu’un produit, nos pergolas et vérandas relèvent d’un art de vivre en immersion totale avec leur environnement, été comme hiver. En amont, nos ingénieurs et designers font preuve de véritables prouesses techniques, notamment avec la conception des systèmes grandes ouvertures et de vitrages en mouvement ».

Dominique Rey complète : « cinq brevets sont à l’origine de notre nouvelle gamme de baie accordéon et nous permettent de proposer la baie pliante la plus fine du marché avec des profils de seulement 99, tout en répondant aux exigences de la Réglementation Thermique et aux contraintes architecturales allant parfois jusqu’à 3,5 m de haut ».

Les baies accordéons Solarlux, qui ont notamment reçu l’iF product design award et le fameux red dot award/product design, s’intègrent ainsi aux pergolas ou vérandas pour s’effacer quasiment – en position ouverte ou fermée – au profit d’une vie en extérieur… presque sans couture. Avec circulation naturelle de l’air et transparence maximale. Solarlux innove également avec sa nouvelle toiture plate Acubis, pouvant supporter des charges importantes jusqu’à 250 kg.

 

©Soliso Europe
©Soliso Europe

Soliso Europe décline sa pergola bioclimatique Pergo’Klim à lames rétractables avec un modèle disposant de lames rétractables de 250 mm dont la sortie est annoncée avant l’été ; le fabricant propose une large gamme de pergolas, avec notamment la Pergo’Klim Integral 150 et la Pergo’Klim Access 250.

Cette dernière, équipée d’une toiture à lames rétractables et orientables plus larges (pas de 250 mm) et moins nombreuses pour une structure plus légère, offre une luminosité optimisée avec un espace d’ouverture de plus de 75 %. Un moteur tubulaire oriente le tablier jusqu’à 120 degrés. A la pointe de la technologie et entièrement fabriquées en France, ces pergolas bioclimatiques conçues en aluminium extrudé laqué et maintenues par deux ou quatre poteaux, s’adaptent à toutes les dimensions et toutes les architectures.

 

3 questions à Jérôme Chalaye, PDG du groupe MCC

En partenariat avec Installux, le groupe MCC commercialise des vérandas aux solides performances thermiques (avec des vitrages à contrôle solaire, brise-soleil orientables ou stores extérieurs) et acoustiques. La sécurité est renforcée grâce aux volets roulants et à une serrure cinq points. Et pour les pergolas, propose une coupe à onglet pour les poteaux ©MCC / DR MCC
En partenariat avec Installux, le groupe MCC commercialise des vérandas
aux solides performances thermiques (avec des vitrages à contrôle solaire,
brise-soleil orientables ou stores extérieurs) et acoustiques. La sécurité
est renforcée grâce aux volets roulants et à une serrure cinq points. Et pour
les pergolas, propose une coupe à onglet pour les poteaux ©MCC / DR MCC

Pour vous, les marchés de la véranda et de la pergola sont-ils concurrents ?

Non, car il s’agit de deux marchés bien ciblés. Au-dessus de 20 m², une véranda est une extension de la maison, une pièce supplémentaire, isolée, chauffée, ventilée. Une pergola bioclimatique est un produit saisonnier qui protège du soleil. Grâce aux stores latéraux, elle permet aussi d’optimiser l’environnement de la terrasse.

Quelles sont les attentes du client final ?

Il souhaite d’une part, valoriser son bien et d’autre part, créer une pièce à vivre lumineuse, agréable et un apport important de lumière avec une véranda. Avec une pergola, il souhaite profiter de sa terrasse.

En quoi consistent vos dernières innovations ?

Nous travaillons actuellement sur des vitrages solaires pour les vérandas, ainsi que sur l’assemblage des charpentes pour des modèles de très grandes dimensions. Nous proposons également une coupe à onglet pour les poteaux des pergolas.

Plus généralement, et en partenariat avec Installux, le groupe MCC commercialise des vérandas affichant de solides performances thermiques (avec des vitrages à contrôle solaire, brise-soleil orientables ou stores extérieurs) et acoustiques. La sécurité est renforcée grâce aux volets roulants et à une serrure cinq points.

 

Véranda et pergola : la parité développée par Veranco

©Veranco
©Veranco

Le concepteur et fabricant belge Veranco commercialise des panneaux de toiture de vérandas incorporant du liège expansé, un excellent isolant thermique et acoustique 100 % naturel imputrescible, résistant à l’humidité, à la compression et aux insectes. Ces panneaux alternent couches de liège expansé et de polystyrène expansé graphite (PSE***).

Ici, la pergola bioclimatique Ambre dédiée en exclusivité au réseau de la marque. Nicolas Libbrecht, PDG de Veranco, annonce l’évolution de sa gamme véranda/pergola pour une véritable complémentarité. « Nous innovons également avec un angle vitré sans poteau et une nouvelle option plus rectangulaire pour gagner en surface et en design ».

 

Les atouts de la pergola biothermique d’Espace Lounge

©Espace Lounge
©Espace Lounge

Entièrement conçue avec une structure à rupture de pont thermique, Ciel Ouv’air, première et seule pergola isolante du marché à lames orientables et rétractables, se distingue par un système de toiture motorisée pouvant s’ouvrir jusqu’à 85 % de sa surface, grâce au pantographe autorisant un mouvement d’orientation et de rétractation pour une ouverture et/ou fermeture totale en moins d’une minute.

Composant essentiel du système Ciel Ouv’air, les lames de toiture sont fabriquées sur une base composite, deux faces en aluminium et, à l’intérieur, un isolant thermique haute densité d’une épaisseur de 53 mm, offre une résistance thermique de 1,85W/m².K. Cette pergola biothermique brevetée garantit un confort thermique inégalé et s’inscrit parfaitement dans l’évolution de son marché.

 

Sur le toit de l’innovation

Avec sa capacité unique d’adaptation technologique et sa marque Novatoit® regroupant l’ensemble des panneaux dédiés au domaine d’application de la véranda, AV Composites innove sur ce marché avec des performances inédites thermiques, acoustiques et esthétiques. Les gammes de panneaux d’AV Composites bicomposants répondent aux plus hauts niveaux d’exigence ; Novatoit® Quadri-couche Véranda se distingue ainsi par une double performance acoustique, à la fois sur le bruit d’impact et le bruit de transmission ; avec élastification de l’âme isolante centrale, excellente résistance au poinçonnement et excellente tenue mécanique grâce à la maîtrise de l’assemblage par des techniques de collage polyuréthane.

« Nous répondons aux nouvelles problématiques avec des panneaux de plus en plus épais et multicouches, et notamment les tricouches et quadricouches brevetés et lames isolantes élastiques… », souligne Fabrice Gravier codirigeant d’AV Composites avec Vincent Aprin, lequel complète : « notre pôle R&D a notamment beaucoup étudié le phénomène acoustique et le collage – notre coeur de métier – pour créer un système toujours plus cohésif qu’une colle mono-composant (sans bulles d’air) et plus performant mécaniquement.

Cette colle polyuréthane bicomposant, dure et souple à la fois, réduit tout craquement ». Une conception révolutionnaire qui puise dans l’expertise unique d’AV Composites du collage et de l’assemblage multimatériaux, pour développer des solutions technologiques innovant le confort des utilisateurs au quotidien.

Le silence est d’or avec ELS Oméga

©Groupe Isosta
©Groupe Isosta

Dans la lignée des panneaux de toiture à très haute performance acoustique ELS, le nouvel ELS Oméga proposé par le groupe Isosta double le confort : « pour l’installateur, avec 10 kg+/m², ELS Oméga est beaucoup plus facile à transporter et à mettre en oeuvre, et pour l’utilisateur final, les performances acoustiques de la génération de panneaux de toiture ELS sont préservées avec l’absorption des bruits d’impact, et renforcées avec la maîtrise de l’effet bilame », précise Marie-Béatrice Turpin, directrice marketing & communication du groupe Isosta.

« Dans une véranda, l’effet bilame se traduit par des craquements métalliques liés aux écarts de température, ELS Oméga intègre un isolant usiné selon notre brevet Oméga évitant ce désagrément pour un silence absolu ».

LAISSER UN COMMENTAIRE