La domotique : smart home, un marché toujours en phase de développement

0
1891
Came a lancé, en juin dernier, une solution d’accès et de pilotage à distance de toute la domotique du logement ©Came

Les spécialistes du secteur prévoient tous un marché de la domotique en forte croissance dans les années à venir, même si, à l’heure actuelle, les lignes restent encore floues et renvoient à la définition même de la domotique.

Faut-il limiter la domotique aux solutions permettant un contrôle-commande à distance, plus un pilotage local et/ou automatique à base de scénarios préprogrammés, de plusieurs systèmes techniques dans le logement : éclairage, volets roulants, ouvrants, contrôle d’accès, chauffage, etc. ? C’est plutôt sur cette définition élargie que se posent les bases de cette enquête.

Améliorer le confort et réduire les consommations d’énergie.

Les ouvrants au sens large – fenêtres, portes-fenêtres, portes d’entrée, portes de garage, portails, mais aussi ouvrants spécifiques pour la ventilation naturelle – les protections solaires mobiles de toute nature et les volets roulants, battants ou coulissants, ne constituent qu’une petite partie des processus techniques pilotables par un système domotique. Mais jouent plusieurs rôles importants et constituent des acteurs incontournables dans les différentes stratégies d’amélioration de la sécurité de l’habitat et l’optimisation du confort, tout en réduisant les consommations d’énergie.

La nouvelle serrure Fasteo multipoints automatique et à relevage de Roto, fiable, automatique, disponible en 3 niveaux de sécurité ©Roto
La nouvelle serrure Fasteo multipoints automatique et à relevage de Roto, fiable, automatique, disponible en 3 niveaux de sécurité ©Roto

L’asservissement des protections solaires mobiles et des ouvrants motorisés à une solution domotique participe à l’amélioration du confort et à la réduction des consommations d’énergie. La ventilation naturelle et la surventilation nocturne pour profiter de l’inertie thermique du logement sont de bonnes stratégies pour améliorer le confort d’été et limiter les consommations électriques des solutions de ventilation mécaniques. Elles impliquent un pilotage des ouvrants par un système domotique intelligent, capable de prendre les bonnes décisions en fonction des températures intérieures et extérieures, de la présence ou de l’absence des occupants du logement… De même, les protections solaires arbitrent apports solaires, consommation d’énergie et luminosité pour un bon confort visuel, plus facile à maîtriser par un système domotique bien programmé.

Motiver l’utilisateur final au marché de la domotique

Pour motiver l’acquéreur final à la domotique, ouvrants et protections solaires mobiles doivent être suffisamment évolutifs pour étaler les investissements au fil des besoins. De nombreux fabricants optent pour différentes approches en fonction de leur analyse du marché, de leur histoire commerciale et technique et des possibilités d’ingénierie interne.

Nicolas Ptak, Chargé de marketing et communication Roto Frank, pointe les atouts de la serrure motorisée Eneo CC, compatible également avec les systèmes domotiques Somfy
Nicolas Ptak, Chargé de marketing et communication Roto Frank, pointe les atouts de la serrure motorisée Eneo CC, compatible également avec les systèmes domotiques Somfy

Nicolas Ptak, Chargé de marketing et communication de Roto Frank, explique par exemple, que « certains menuisiers préfèrent se charger eux-mêmes de la domotisation des serrures motorisées et des motorisations pour ouvrants oscillo-battants que nous fabriquons et commercialisons. Notre serrure motorisée Eneo CC est actionnable par lecture d’empreinte, par digicode et par télécommande Bluetooth. Quant aux motorisations d’ouvrants, nous offrons un contact sec que les menuisiers utilisent pour commander l’ouverture et la fermeture complète des fenêtres, et nos moteurs entièrement intégrés au dormant sont invisibles de l’intérieur du logement ».

Technal répond au marché de la domotique avec plusieurs partenaires pour son offre de fenêtres XXL et la diversité de ses systèmes d’ouverture ©Technal
Technal répond au marché de la domotique avec plusieurs partenaires pour son offre de fenêtres XXL et la diversité de ses systèmes d’ouverture ©Technal

L’industriel motorise des oscillobattants jusqu’à 250 kg et prévoit de prochaines évolutions pour atteindre des poids motorisables jusqu’à 400 kg, tout en développant de nouvelles motorisations pour coulissants et levants-coulissants. Par ailleurs, Roto Frank, pour qui la domotique est au cœur de ses développements produits, a déjà mis au point une compatibilité de ses solutions avec le système TaHoma de Somfy et envisage de nouer d’autres partenariats similaires. De même, « fin 2016, Technal introduira sur le marché français, une fenêtre motorisée, spécialement conçue pour une application en ventilation naturelle », annonce Marion Villard, Directrice marketing et communication.

©Technal
©Technal

« Testée auprès de groupes de clients finaux, l’idée de la ventilation naturelle par motorisation des ouvrants s’est révélée particulièrement attrayante ». Cette solution viendra s’ajouter aux motorisations de volets roulants, de stores et d’ouvrants déjà proposées par Technal. Pour faciliter encore plus le travail de ses clients, Technal a identifié d’autres acteurs de la domotique avec lesquels la marque envisage de collaborer, « face à l’ouverture motorisée de fenêtres toujours plus grandes ou de systèmes d’ouverture plus divers – coulissant, oscillobattant, battant, etc. – impliquant une mécanique bien étudiée, fiable dans le temps, la plus discrète possible, puis un moteur électrique robuste mais discret, avant de parvenir enfin à la commande domotique, insérée ou non dans un système plus complet », souligne Marion Villard.

S’allier à des spécialistes de la domotique…

… constitue le moyen le plus rapide pour participer à la croissance du marché. C’est le choix du motoriste Geiger qui s’est associé à la marque domotique autrichienne Loxone, comme le remarque Charles Jacky, Directeur Commercial de Geiger France. Bubendorf (20 % du marché du volet roulant en France), K•Line et le groupe 3FX (Franciaflex…) utilisent, par exemple, les solutions de pilotage de stores et de volets roulants développées par Delta Dore, leur donnant accès à l’importante panoplie domotique de Delta Dore, pour une grande évolutivité des installations et la compatibilité garantie avec toutes les solutions Delta Dore à venir, ainsi qu’avec les millions d’appareils de la marque déjà installés.

Delta Dore, une imposante panoplie domotique pour une grande évolutivité des installations et la compatibilité garantie avec toutes les solutions Delta Dore à venir Delta Dore
Delta Dore, une imposante panoplie domotique pour une grande évolutivité des installations et la compatibilité garantie avec toutes les solutions Delta Dore à venir Delta Dore

Comme l’explique Romain Mocaer, Responsable marketing : « Delta Dore propose quatre niveaux de domotisation, avec passage aisément possible d’un niveau à l’autre. La première, TyDom 1.0, est une box capable de piloter jusqu’à 100 objets connectés, mais seulement à travers le protocole radio propriétaire X3D de Delta Dore. Les deux offres suivantes – Tydom 2.0 et Tydom 3.0 – ajoutent des possibilités de pilotage et s’ouvrent vers des protocoles standardisés, comme KNX ou ZigBee. TyDom 3.0 pilote les téléviseurs Sony, Samsung, Philips et LG, soit environ 85 % du marché des téléviseurs en France ». Elle pilote aussi les serrures connectées, les caméras et les portiers vidéo sur IP et reprend toutes les commandes infrarouges existantes.

©Delta Dore
©Delta Dore

Plus précisément, s’allier à un spécialiste de la domotique permet d’insérer ouvrants, volets roulants et protections solaires en une seule et même application sur Smartphone et tablettes, avec l’éclairage, le chauffage, etc. L’application utilisée par K•Line, développée à partir de l’offre Delta Dore, permet tout d’abord une configuration graphique. Il suffit de photographier une pièce, de nommer les appareils domotiques directement sur la photo depuis l’application, puis de tracer des liens : tel interrupteur vers tel volet, etc.

Geiger s’est associé à la marque domotique autrichienne Loxone pour renforcer ses parts de marché…© Geiger
Geiger s’est associé à la marque domotique autrichienne Loxone pour renforcer ses parts de marché… © Geiger

La même application sert ensuite à piloter l’ensemble de l’installation domotique de la maison. Intéressant pour le client final. L’alternative, c’est une application différente par processus piloté : une pour les protections solaires, une autre pour l’éclairage, une troisième pour les ouvrants, encore une autre pour le chauffage… Dans ce cas, il est le plus souvent impossible d’obtenir que tous ces processus collaborent entre eux. Bref, ce n’est pas franchement de la domotique et c’est très peu pratique pour l’utilisateur final.

Au sein d'une Smart home Loxone, l'installation domotique, en un seul et même système, pilote l'éclairage en passant par l'audio multiroom jusqu'à l'alarme, ©Geiger
Au sein d’une Smart home Loxone, l’installation domotique, en un seul et même système, pilote l’éclairage en passant par l’audio multiroom jusqu’à l’alarme, ©Geiger

Développer seul, mais ouvrir vers l’extérieur

Développer seul répond le plus souvent tout à la fois à une recherche de simplicité dans la mise en oeuvre et à un prix plus attractif que les solutions ouvertes. Une solution ouverte fait en effet appel à un processus de programmation, que tous les installateurs ne souhaitent pas nécessairement apprendre. Warema, par exemple, développe deux stratégies à la fois.

et peut s'appliquer également à des systèmes plus complexes, tels que des installations photovoltaïques ©Geiger
et peut s’appliquer également à des systèmes plus complexes, tels que des
installations photovoltaïques ©Geiger

René Lebenthal, Directeur général de Warema France, rappelle que pour « les petites installations en maison individuelle, nous proposons une solution propriétaire WMS. C’est une offre radio bidirectionnelle comportant une centrale, des capteurs extérieurs (vent, pluie, ensoleillement) et jusqu’à 400 récepteurs (moteurs). La structure du réseau radio est en toile d’araignée (Mesh en anglais) : pour passer du point A au point D, un message peut transiter par les points B ou C selon leur disponibilité.

Le SOLIDline Easy de Geiger permet une programmation extrêmement rapide et efficace : positionnement manuel ou automatique (Plug & Play) et représente un véritable gain de temps et d’argent lors de l’installation © Geiger
Le SOLIDline Easy de Geiger permet une programmation extrêmement rapide et efficace : positionnement manuel ou automatique (Plug & Play) et représente un véritable gain de temps et d’argent lors de l’installation © Geiger

Cette structure fiabilise considérablement les communication d’un réseau sans fil ». Pour des applications déjà plus complexes, Warema propose Climatronic®3.0, une autre solution propriétaire, basée sur un bus filaire. Chaque motocontrôleur dispose de sa propre adresse sur le bus.

René Lebenthal, Directeur général de Warema France, présente une nouvelle génération de systèmes de commandes smart home et des fonctionnalités étendues pour le WMS WebControl (Warema Mobile System - solution radio bidirectionnelle qui gère confortablement la protection solaire et la lumière via une application sur Smartphone, tablette ou ordinateur), le variateur de lumière WMS Dimmer et Warema Climatronic® 3.0., lequel gère tous les produits Warema et même d'autres produits domotiques ©Warena
René Lebenthal, Directeur général de Warema France présente…©Warema

L’intelligence se trouve dans les motocontrôleurs et permet de piloter très finement l’éclairage naturel, les protections solaires, la climatisation, les ouvrants, l’éclairage, etc. Enfin, si l’utilisateur final veut inclure la motorisation de ses ouvrants et protections solaires dans une solution plus vaste, Warema dispose de solutions fonctionnant à base de bus filaires sous des protocoles ouverts tels que Knx, LONWorks et même BACNet. Ce qui constitue un moyen élégant d’ouvrir l’univers Warema vers d’autres applications.

présente une nouvelle génération de systèmes de commandes smart home et des fonctionnalités étendues pour le WMS WebControl (Warema Mobile System - solution radio bidirectionnelle qui gère confortablement la protection solaire et la lumière via une application sur Smartphone, tablette ou ordinateur), le variateur de lumière WMS Dimmer et Warema Climatronic® 3.0., lequel gère tous les produits Warema et même d'autres produits domotiques ©Warena
… une nouvelle génération de systèmes de commandes smart home et des fonctionnalités étendues pour le WMS WebControl (Warema Mobile System – solution radio bidirectionnelle qui gère confortablement la protection solaire et la lumière via une application sur Smartphone, tablette ou ordinateur), le variateur de lumière WMS Dimmer et Warema Climatronic® 3.0., lequel gère tous les produits Warema et même d’autres produits domotiques ©Warena

Il faut naturellement un installateur domoticien compétent pour maîtriser ces protocoles et la configuration des installations. René Lebenthal prévoit que, « d’ici trois à cinq ans, de grands acteurs mondiaux comme Apple ou Google, proposeront des solutions simples pour intégrer la commande de tous les processus techniques de la maison, sous une même application ». En attendant, Warema offre déjà une solution de commande à distance par Internet et Smartphone pour ses systèmes WMS, Climatronic®3.0 et Visiotronic.

L’italien Came propose des solutions sur-mesure et des applications permettant une assistance à distance ©Came
L’italien Came propose des solutions sur-mesure et des applications permettant une assistance à distance ©Came

Tour développer tout seul

C’est l’approche la plus ambitieuse, la plus longue à développer, mais paradoxalement la plus utilisée. Schüco est l’un de ses ardents partisans, tout comme Somfy, Simu ou Came. Deux voies sont possibles : développer une solution fondée sur des standards de communication ouverts ou bien mettre au point ses propres solutions de communication propriétaires.

©Came
©Came

Schüco, Simu et Came préfèrent les développement propriétaires, précisément étudiés pour leurs clientèles et faciles à mettre en œuvre. Somfy a choisi de développer simultanément ces deux voies avec deux offres différentes et complémentaires. L’italien Came a pensé avant tout à ses clients électriciens. Pour Erika Ostan, Technicocommercial avertie, « la préoccupation la plus importante était de parvenir à une solution facile à déployer pour l’installateur et très simple pour l’utilisateur final. Le résultat est une solution radio propriétaire, très souple, avec laquelle nous pouvons pratiquement créer des produits sur-mesure pour l’habitat.

©Came
©Came

La plupart des protocoles ouverts requièrent un logiciel pour la configuration des installations domotiques. Les installateurs ne peuvent le maîtriser qu’à l’issue d’une formation payante ». A l’inverse, la solution Came se configure sans logiciel et de manière parfaitement logique pour un électricien. En juin 2016, sera lancée une solution d’accès et de pilotage à distance par Smartphone – iOS et Android – des alarmes, de la vidéophonie, du contrôle d’accès et de toute la domotique du logement.

Omniprésent sur le marché de la domotique, Somfy développe une offre adaptée aux attentes actuelles, mais anticipe, bien en amont, les révolutions numériques et domotiques futures ©Somfy
Omniprésent sur le marché de la domotique, Somfy développe une offre adaptée aux attentes actuelles, mais anticipe, bien en amont, les révolutions numériques et domotiques futures ©Somfy

Il deviendra par exemple possible, pour un utilisateur final, de recevoir un renvoi d’appel de son portier vidéo sur son Smartphone. Il pourra à distance, ouvrir la porte de son logement à un livreur, tout en suivant l’action sur son Smartphone grâce à une caméra IP. La même application permettra à l’installateur – si le client final lui en donne l’autorisation – de modifier la programmation domotique ou d’apporter une assistance à son client à distance.

Somfy est omniprésent

« Depuis 2010 », rappelle Thomas André, Chef de produit « Maison Connectée » Somfy, « la solution de maison connectée TaHoma utilise le protocole propriétaire RTS (Radio Transmission Somfy) pour piloter les motorisations de stores, portails et fenêtres, mais communique également en ZigBee, Z-Wave et enOcean, en io-homecontrol et avec des solutions chauffage et d’éclairage ».

Alliance pour sécuriser la maison connectée ©Somfy
Alliance pour sécuriser la maison connectée ©Somfy

Et communiquera vraisemblablement bientôt en Thread, le protocole de communication radio développé par une association mondiale d’industriels, conduits par Google et Nest. Somfy a été le premier industriel européen à faire partie du « Board » de Thread. « Fin mars 2016 », estime Thomas André, « plus de 500 000 équipements sont raccordés à TaHoma ».Avec TaHoma Serenity, Somfy répond également aux enjeux de sécurité, préoccupation majeure des français, dont près de 5 millions d’entre eux ont déjà été confrontés à un cambriolage ou tentative de cambriolage.

Alarme connectée TaHoma et Verisure ©Somfy
Alarme connectée TaHoma et Verisure ©Somfy

« Mais, certains menuisiers professionnels ne s’intéressent pas à la promesse d’une maison connectée. Ils s’en tiennent étroitement à la pose de fenêtres et ne souhaitent pas investir le temps nécessaire à la formation requise pour prescrire, vendre et mettre en œuvre Tahoma. Nous avons donc développé pour eux, Connexoon, une offre domotique simplifiée, extrêmement facile à mettre en œuvre, laquelle permet l’accès à tous les équipements sous io-homecontrol et offre cependant de nouveaux usages dans l’habitat. Avec Connexoon, les utilisateurs peuvent ainsi profiter de la connectivité dès le premier équipement posé et à prix accessible ; trois applications pour Smartphone – Connexoon Terrasse, Connexoon Fenêtre et Connexoon Accès – peuvent commander à distance ou à domicile trois environnements de vie et faire gagner en bien être et sérénité »

A la recherche de la rupture technologique

François-Xavier Jeuland, Président de la Fédération Française de Domotique (FFD) ©FFD
François-Xavier Jeuland, Président de la Fédération Française de Domotique (FFD) ©FFD

François-Xavier Jeuland, Président de la Fédération Française de Domotique, est très clair : « piloter un seul processus, même à distance avec une belle application sur Smartphone, ce n’est pas de la domotique ». L’intérêt naît plutôt lorsqu’une technique adresse plusieurs problèmes à la fois. « Nous croyons beaucoup au développement des verres électrochromes qui résolvent plusieurs problèmes à la fois : protection solaire, contribution au confort climatique, occultation contre une vue de l’extérieur. Et ils remplacent avantageusement plusieurs équipements : la protection solaire extérieure et sa motorisation, le store intérieur et son moteur.

Il est beaucoup plus simple et plus fiable en domotique de piloter une variation de tension avec peu de puissance, que de commander un moteur. Par ailleurs, dans les installations domotiques en France, l’installateur se retrouve toujours avec un plus grand nombre de moteurs que ses collègues en Allemagne ». Pour le Président de la FFD, limiter le nombre de moteurs est une bonne stratégie, et il préconise de les cantonner aux services où ils sont indispensables, dont la motorisation des ouvrants, soit pour faciliter leur manoeuvre en raison de leur poids grandissant, soit pour les intégrer dans une stratégie de ventilation naturelle.

Il recommande naturellement de choisir plutôt des solutions de communication ouvertes, tout en évitant autant que possible les passerelles. Une passerelle est un automate traducteur chargé de transformer les instructions d’un langage – KNX, par exemple – en un autre langage : ZigBee, Z-Wave, Thread ou tous les langages propriétaires que l’on rencontre en domotique. Et considère que les passerelles constituent souvent l’un des maillons faibles d’une installation.

Simu : motorisation et pilotage

Olivier Bourgetel, Responsable marketing distribution & communication Simu ©Simu
Olivier Bourgetel, Responsable marketing distribution & communication Simu ©Simu

Spécialiste de la motorisation de volets roulants, stores, fermetures commerciales et industrielles et dans leur contrôle-commande, Simu utilise un protocole de communication sans fil propriétaire, différent du RTS de Somfy, depuis l’origine. « Nous proposons une grande variété de moteurs en 230 V (50 Hz), 120 V (60 Hz), 12 V Courant Continu et 24 VCC », rappelle Olivier Bourgetel, Responsable marketing distribution & communication Simu. Deux nouveautés ont été introduites en 2015. La gamme Simu-Hz apporte toutes sortes de nouveaux automatismes et commandes radio, toujours propriétaires, capable d’une communication plus étendue et offrant davantage de fonctions.

Toujours à la pointe de l’innovation, la gamme Simu-Hz et l’application LiveIn® pilotent de nouveaux automatismes et onnectent à distance © Simu
Toujours à la pointe de l’innovation, la gamme Simu-Hz et l’application LiveIn® pilotent de nouveaux automatismes et onnectent à distance © Simu

De nouvelles couleurs et de nouveaux designs font leur apparition, notamment dans la gamme radio « Je Pilote », destinée au contrôle-commande de la lumière et des volets roulants, ainsi qu’à la programmation des volets roulants. L’offre « J’anime » organise la simulation de présence, pilote plusieurs équipements depuis un seul appareil mural ou mobile, crée des zones dans le logement.

Enfin, l’application LiveIn®  connecte tous les équipements Simu à un Smartphone ou une tablette. Ce qui permet, soit le pilotage local en WiFi, soit le pilotage à distance par Internet. Au second semestre, est annoncée la motorisation autonome AutoSun.

Teleco, des solutions complètes pour des offres personnalisées

L’italien Teleco a développé une impressionnante offre domotique sans fil, capable de piloter l’éclairage, le chauffage électrique, la ventilation et les extractions, les ouvrants motorisés (fenêtres, portes de garages et portails), les profils orientables des pergolas, les volets roulants, les stores verticaux et les stores bannes, les tâches intérieures et extérieures en On/Off (l’arrosage de la pelouse, par exemple), etc. Concernant l’éclairage, Teleco pilote n’importe quelle source (Leds, fluorescent, halogène), les éclairages intérieurs comme extérieurs, aussi bien en On/Off, qu’en variation 0-10 V, ou même par bus Dali ou Dmx.

Valérie Barisain-Monrose, Gérante de Teleco Automation France, rappelle l’offre unique et très diversifiée de Teleco ©V&MA
Valérie Barisain-Monrose, Gérante de Teleco Automation France, rappelle l’offre unique et très diversifiée de Teleco ©V&MA

Selon Valérie Barisain-Monrose, Gérante de Teleco Automation France, « l’offre technique de Teleco est extrêmement large. Mais ce pourquoi l’entreprise est connue et ce que ses clients apprécient le plus, c’est la capacité unique de Teleco à proposer des solutions sur-mesure. Et par client, il faut entendre, aussi bien le gros fabricant de pergolas que le petit installateur face à un client final exigeant ».

Pour l’heure, l’offre Teleco repose sur un protocole de communication radio sans fil propriétaire, complété par des passerelles vers Dali, Dmx et d’autres. « Teleco surveille de près le développement de protocoles ouverts dans certains marchés – Knx en Allemagne, ZigBee en France, enOcean un peu partout en Europe – et n’exclut pas d’élargir son offre à l’un ou l’autre de ces protocoles », avertit Valérie Barisain-Monrose.

LAISSER UN COMMENTAIRE