Devic fait entrer le concept Ruchser dans ses ateliers

0
138

Entreprise en croissance constante, Devic a entrepris en octobre dernier la réorganisation des flux de son atelier aluminium avec son partenaire Nagel, distributeur de la solution Ruchser en France. Avec à la clé, de nouvelles performances et de nouveaux atouts.

Méthode inspirée par l’allemand Ruchser à la fin des années 80 pour l’aménagement des unités bois, aluminium et PVC, la société d’Armand Nagel installe en France une dizaine d’ateliers en moyenne par an pour des gains de productivité effectifs oscillant entre 25 et 30 %. « L’idée s’appuie sur l’analogie de la circulation sur autoroute, où le tracé le plus droit possible et le respect des règles du jeu engagent un trafic plus fluide et plus sécurisé », explique Armand Nagel, dirigeant de la société éponyme créée en 1990. « Rapporté au secteur de la menuiserie – de l’étude d’implantation à l’installation, en passant par la réalisation d’un plan en 3D des aménagements envisageables dans l’atelier et la formation – il s’agit ici de mettre en place des postes d’assemblage et de montage individuels pour créer une ligne de production pour la fabrication de menuiseries unitaires très diversifiées, améliorant l’ergonomie des postes et leur performance ».

Sur son site aveyronnais à Rodez (12), la société Devic a su traverser 90 décennies, dirigée aujourd’hui par la troisième génération. Les ateliers aluminium, PVC et bois se répartissent sur 13 500 m² couverts. « Pour maintenir la dynamique de notre évolution et répondre à notre marché, nous nous devions de passer un nouveau cap », indique Thierrry Devic, PDG de l’entreprise familiale, « nous avons ainsi consulté Armand Nagel pour revoir notre problématique de gestion des flux et optimiser notre atelier aluminium, précédemment organisé en îlots ». Avec une activité aluminium 2017 de + 16,5 %, l’entrepreneur a investi 400 000€ dans ce nouveau process.

« Il s’agissait clairement de réorganiser les postes de travail et d’intégrer de nouveaux équipements et paramètres permettant à nos opérateurs de concentrer leurs efforts et leur énergie à leur mission première », souligne Thierry Devic. « En les affranchissant des contraintes physiques avec des convoyeurs verticaux notamment, nous améliorons le bien-être, l’autonomie au travail et notre productivité, tout en garantissant la qualité de nos produits par la sécurisation et en évitant tout choc durant les manipulations, quel que soit l’encombrement et le poids des menuiseries ».

Transfert des éléments sur convoyeurs à rouleaux avec dosserets, suppression des efforts de torsion ou de vrillage exercés sur les cadres assemblés… « nous avons également installé un transfert en vertical pour une économie de surface de production, des modules flexibles, variables et divers recouvrements (feutres, PVC, gomme, etc…) », détaille Armand Nagel. Thierry Devic observe déjà des résultats tangibles, en accord avec sa stratégie d’innovation et de service pour ses clients professionnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE