Défi Aluminnov’ 2018 : l’école Bleue fais la course en tête !

0
197

Cette deuxième édition du Défi Aluminnov’ s’inscrit dans la longue tradition des concours de design organisés, depuis 2006, par Aluminium France, qui représente l’ensemble de la filière industrielle française du matériau. Cette année, l’Ecole Bleue – école parisienne d’architecture intérieure, design produit, design graphique et de scénographie – tire son épingle du jeu avec trois projets lauréats sur cinq choisis par le jury.

Prix de l’innovation appliquée

©Chrysalis
©Chrysalis

Le prix de l’innovation appliquée au matériau aluminium a été décerné à Chrysalis, gamme d’assises pour extérieur (École Bleue). Le prix de la prospective revient à Smart Wind, glissière de sécurité autonome et connectée (ESAAB). Celui de la mobilité est attribué à Urbo Bike, triporteur urbain multifonctions (ENSAAMA).

Pour le prix mobilier, sont arrivés ex-aequo deux projets : Pardi, gamme de meubles d’intérieur composée d’une table, d’un banc, et de tabourets (École Bleue), et DC-3, étagère murale (École Bleue). Chaque prix est doté d’un montant de 1 000 €.

C’est l’utilisation d’une mousse d’aluminium qui a valu à la gamme d’assises Chrysalis d’obtenir le Prix de l’Innovation. Plus résistant mais plus léger qu’une tôle, ce matériau a également été choisi par Mélanie Asmar, étudiante à l’École Bleue (Paris) pour son inoxydabilité, essentielle pour un produit utilisé en extérieur.

Deux projets « mono-matériaux » – donc intégralement recyclables – obtiennent le Prix du mobilier

Le DC-3

©DC-3
©DC-3

Le DC-3, au rendu « simple mais efficace ». Les jurys ont apprécié l’ « honnêteté » du produit, certes moins innovant que d’autres projets mais très bien réalisé par son créateur, Adrien Mouginot. L’étudiant de l’École Bleue (Paris) a fait le choix de l’aluminium pour sa ductilité, sa légèreté et son inoxydabilité. La finesse de la structure rend le produit esthétique ; le matériau choisi permet quant à lui une solidité d’accroche, et une utilisation pérenne du produit.

La gamme Pardi

La gamme Pardi, au système d’accrochage jugé « malin » par le jury : les tables et assises ne nécessitent aucune fixation si les découpes sont bien pensées et s’emboîtent parfaitement. Sa créatrice, Maud Chezaubernard, de l’École Bleue (Paris), a choisi le matériau aluminium pour sa légèreté et son élégance. Facilement déplaçable et rangeable, elle est adaptée aux petits espaces.

Prix de la prospective

©Tanguy Delaunay-Belleville
©Tanguy Delaunay-Belleville

« Faire de la route autre chose qu’un lieu de passage » : c’est ce qui a valu le Prix de la Prospective au système de glissière Smart Wind, autonome et connecté.

Grâce à des éoliennes intégrées, l’énergie de poussée générée par les flux routiers est récupérée et convertie en courant électrique. Tanguy Delaunay-Belleville, étudiant à l’École Supérieure d’Arts Appliqués de Bourgogne (ESAAB, Nevers), a utilisé l’aluminium pour réaliser de mini éoliennes ; constituées de fines plaques de métal, légères, elles sont sensibles au moindre coup de vent produit par le passage rapide des voitures.

A l’intérieur, un rotor entraîne un axe relié à un alternateur qui produit de l’électricité stockée dans des batteries. L’utilité de Smart Wind est également sécuritaire : lors d’un choc avec un véhicule, la glissière connectée lance automatiquement un balisage à l’unité d’intervention la plus proche, grâce à l’énergie produite de façon autonome. Dans ce cadre, l’aluminium a aussi son utilité : solide et ductile, il absorbe mieux les chocs liés aux accidents.

Les triporteurs

©Urbo Bike.
©Urbo Bike.

Parmi les différents triporteurs présentés cette année par les concurrents, Urbo Bike a tiré son épingle du jeu grâce à sa multifonctionnalité : poubelle pour les agents d’entretien, cabas pour les particuliers, caisse à outils pour les artisans, diable pour tout déplacement d’objet volumineux. Ses auteurs, étudiants à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (Paris), qui remportent le Prix de la mobilité, ont imaginé un utilitaire susceptible de remplacer les véhicules motorisés en ville.

L’aluminium a été choisi pour sa légèreté, son hydroformabilité, et sa recyclabilité. Les créateurs ont également noté le faible entretien que nécessite ce matériau, très résistant. De la taille d’un petit scooter, l’Urbo Bike est adapté aux trottoirs, les émissions de CO2 en moins. Il se monte et se démonte facilement, pour en adapter l’avant à ses besoins (voir illustration)

En 2016, après dix ans de compétition consacrée à l’éco-design, la filière aluminium a fait évoluer son concours en Défi Aluminnov’, pour faire davantage réfléchir les étudiants en art, design et architecture aux possibilités d’innovation offertes par le matériau. Ce nouveau format, ouvert à tous les étudiants de France métropolitaine, est organisé par les industriels dans une démarche pédagogique visant à rapprocher professionnels et étudiants.

Composé de personnalités reconnues dans diverses disciplines, le jury* a sélectionné les vainqueurs en fonction de quatre critères principaux : la valorisation des qualités de l’aluminium, la qualité de l’innovation proposée, la faisabilité apparente du projet, et la qualité de présentation.

L’avis du public a également été pris en compte, via des votes recensés sur Facebook du 21 avril au 4 mai 2018.

*Lionel Blancard de Léry, vice-président de l’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA), Hélène Besset, responsable juridique environnement chez Aluminium France, Yann Leroy, maître de conférences Eco-Conception à Centrale Supélec, Anne-Marie Sargueil, présidente de l’Institut français du design, Evangelos Vasileiou, architecte et designer, Léna Moreau, lauréate de l’édition 2017

LAISSER UN COMMENTAIRE