De la biomasse pour fondre du verre : Saint-Gobain réalise une première mondiale

0
253

Dans le cadre du Programme Stratégique de Recherche de Saint-Gobain sur les procédés économes en énergie et respectueux de l’environnement, des chercheurs du Groupe ont réalisé une première mondiale : une campagne de fusion de verre avec un apport de biomasse. Le verre est composé de matières premières et de calcin fondus dans des fours où l’énergie nécessaire provient principalement de la combustion de gaz d’origine fossile. Grâce à une nouvelle technologie, l’usine Saint-Gobain Glass de Renedo (Espagne) a produit un verre imprimé à partir d’un procédé où la combustion au gaz a été partiellement substituée par celle de résidus de bois provenant des exploitations forestières alentour. Ces essais ont eu lieu dans un four spécialement conçu par les équipes du Centre R&D d’Avilès et de Saint-Gobain Recherche (Paris).

 

Grâce à cette technologie, Saint-Gobain a prouvé que la biomasse pouvait apporter une part de l’énergie nécessaire à la fusion du verre. « Il reste un travail significatif à mener pour passer à une échelle industrielle, mais nous avons déjà pu démontrer que la biomasse était compatible avec une fusion de verre imprimé et que la généralisation future de son usage permettrait de limiter l’empreinte carbone tout en améliorant le bilan énergétique des fours », conclut Manuel Pimentel, Directeur Industriel de Saint-Gobain Glass pour la Péninsule ibérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE