De forts espoirs de reprise de la Construction en 2016

0
262
De forts espoirs de reprise de la Construction en 2016
De forts espoirs de reprise de la Construction en 2016

L’année 2015 se termine avec un nouveau recul de l’activité en volume (-3%), selon la FFB. 2016 devrait enfin permettre de renouer avec la croissance tant espérée par la profession. Si la reprise du marché du neuf réjouit les entreprises du Bâtiment, l’évolution de l’entretien-amélioration en 2015 les déçoit. Un constat fait par Jacques Chanut président de la Fédération française du bâtiment qui a livré les résultats annuels de la construction.

Ainsi, l’activité du logement neuf sera encore en recul de 3,9% en volume sur l’année 2015, « mais de façon plus contenue qu’en 2014 (-11,5%) » selon la FFB. L’entretien-amélioration, qui d’habitude permet de soutenir l’activité, est restée atone, avec une baisse modeste de 0,2 % (contre -0,9 % en 2014). Dans le non résidentiel, l’activité de l’année qui s’achève se contracte davantage : -11,3% en volume, après -6,3% en 2014. La commande publique est en retrait de 18 % alors que le secteur privé peine avec – 6,6 %.

30 000 emploi détruits

En termes d’emploi, 30.000 postes ont été détruits, y compris intérim en équivalent-emplois à temps plein, selon la fédération patronale. Elle souligne cependant que l’intérim s’est redressé au second semestre, grâce à des carnets de commande un peu regarnis. Par ailleurs, les défaillances d’entreprises se sont stabilisées (+0,4% sur les 9 premiers mois, comparé à la même période de 2014). La FFB avait fondé quelques espoirs légitimes sur la reprise de l’ancien (avec notamment l’entrée en vigueur du CITE* en Avril), espoirs finalement déçus en fin d’année.

« Les mesures prises sont bonnes mais elles n’accrochent pas réellement les consommateurs, explique Jacques Chanut, président de la FFB. Explications du président : le prix de l’énergie trop faible n’incite pas vraiment les ménages à faire des travaux énergétiques maintenant.

L’ancien, en panne

« Si le crédit d’impôt fonctionne un peu mieux en fin d’année, ce n’est pas un raz de marée, constate le président. Alors, soit les ménages n’ont pas vraiment les capacités financières pour absorber ces travaux, soit ils n’ont pas confiance dans le réalité des gains énergétiques promis ».

L’organisation patronale revoit par conséquent ses perspectives à la baisse pour l’année prochaine, compte tenu des fortes incertitudes pensant sur l’ancien. Sur le neuf, grâce au rebond d’activité enregistré par les promoteurs et constructeurs de maisons individuelles (+ 20 % à fin septembre sur un an), l’activité pourrait progresser de 5,5 % l’an prochain.

380 000 logements neufs en 2016

Le renforcement du prêt à taux Zéro devrait en effet permettre à 40 000 nouveaux ménages d’acheter un logement neuf. Grâce à des conditions de crédit toujours avantageuses, 380 000 logements neufs pourraient au total être lancés en 2016, soit une hausse de 35 000 unités. Le non-résidentiel neuf devrait continuer de reculer de 5,3 % en volume en 2016 en revanche.

Quant au marché de l’amélioration entretien, il affichera une très légère hausse d’activité à 0,4 % en volume (plus 1 % en volume pour le logement). Le redémarrage de l’emploi n’interviendra qu’en fin d’année, relève la FFB, qui estime qu’il faudra attendre 2017 pour que le secteur renoue avec une croissance soutenue.

*Crédit d’impôt transition énergétique

Source : batirama.com

LAISSER UN COMMENTAIRE