Les cloisons vitrées de Promat sur la scène de la médiathèque Montaigne

0
173
©Promat
©Promat

Minéralité massive et théâtralité discrète, cet équipement culturel de près de 3 000 m²,
joue avec les contrastes, entre la légèreté des « murs » vitrés Promat®-Systemglas à l’intérieur et la rigidité du béton blanc, formant une double enveloppe sobrement sculptée à l’extérieur.

Entre Sète et Montpellier, entre mer, garrigues et étang de Thau, la médiathèque Montaigne se caractérise par son implantation toute méditerranéenne, et affiche à la fois une silhouette épurée et une structure à la compacité apparente, percée de nombreuses ouvertures, configurées en fonction de leurs expositions. Œuvre de l’agence nîmoise Tautem Architecture (mandataire) et de l’atelier d’architecture bmc2, cette réalisation emblématique de la vie culturelle et sociale du quartier des Pielles à Frontignan, cumule une triple certification : Haute Qualité Environnementale (HQE), Bâtiment Basse Consommation (BBC) et le niveau Or du label Bâtiments Durables Méditerranéens (BDM).

Se dressant sur trois niveaux avec un parking enterré, cette massivité apparente du volume est recreusée en son centre d’un patio, point névralgique pour illuminer, ventiler et profiter en toute quiétude des espaces de lecture et de consultation du fonds. Avec cette géométrie affirmée et compacte, « sur le plan de l’organisation spatiale, la médiathèque joue sur la fluidité maximale des espaces intérieurs par opposition à son aspect extérieur particulièrement massif », précise Dominique Delord, du cabinet Tautem Architecture.

Transparence et sécurité des parois

Un système de planchers à caissons limite le nombre d’éléments porteurs et la gestion du volume intérieur ménage des plateaux très ouverts et adaptables, délimités par les cloisons en verre Promat®-Systemglas. « Nous avions besoin d’une solution offrant la garantie d’un maximum de vitrage pour un minimum d’ossature », relève Dominique Delord. Avec leurs lignes translucides, ces parois favorisent la transmission lumineuse (de 79 % à 83 %) dans la ludothèque et le pôle ciné-musique. Les 100 m² de surfaces vitrées, jusqu’à 3,2 m en hauteur, destinent les salles d’informatique et de réunion en lieux de vie fonctionnels et conviviaux.

Posés bord à bord, sans aucun couvre-joint apparent ni montant intermédiaire, les vitrages feuilletés de 27 mm d’épaisseur se fondent avec subtilité dans les ouvertures vitrées, créant l’illusion optique de portes flottantes. Les cloisons à angles droits Promat®-Systemglas viennent s’insérer en toute simplicité dans les châssis en bois, lasurés brun foncé. « L’obligation de coupe-feu qui a également guidé la prescription, était liée au respect des règles de sécurité incendie spécifiques à la notion de « volume unique », autorisée pour ce genre d’établissement de catégorie S ». Ces cloisons vitrées Promat ont ici permis à l’architecte de s’affranchir des contraintes techniques et réglementaires grâce à ce système qui s’adapte à toutes les configurations, à toutes les hauteurs, tout en assurant une fonction esthétique et sécuritaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE