Charles-Antoine Blanc, directeur financier de Paprec, lauréat 2016 du prix finance des Next leaders Awards

0
284
Charles-Antoine Blanc, directeur financier de Paprec, lauréat 2016 du prix finance des Next leaders Awards (Les Echos Business) ©Mitterand
Charles-Antoine Blanc, directeur financier de Paprec, lauréat 2016 du prix finance des Next leaders Awards (Les Echos Business) ©Mitterand

L’objectif de cette première édition des Next leaders Awards était de mettre en lumière « les jeunes dirigeants promis à un bel avenir ». C’est dans ce cadre que Charles-Antoine Blanc, directeur financier du groupe Paprec, a reçu le prix « finance », remis par Nicolas Bordas, Président de BEING Worldwide et Vice-président de TBWA Europe, lequel a loué le dynamisme de l’entreprise Paprec et de ses équipes. « Pour être un bon leader, il ne s’agit pas d’être dans la délégation permanente », confie Charles-Antoine Blanc. « Un bon leader doit s’impliquer personnellement pour atteindre les objectifs qu’il a fixé, et se doit d’être le plus réactif et celui qui travaille le plus ». Surtout « un bon leader est quelqu’un qui est suivi », a insisté le jeune directeur financier, en rendant hommage à son équipe.

A 37 ans, Charles-Antoine Blanc est depuis quatre ans dans le groupe Paprec. Un groupe qu’il a choisi parce que « j’en aimais le modèle de croissance et en plus, nous protégeons l’environnement. Nous prouvons chaque jour que l’environnement est une activité rentable, pérenne et créatrice d’emplois !». Ce diplômé d’expertise comptable, titulaire d’un MBA d’HEC, a commencé par intégrer l’équipe Corporate Finance d’Ernst & Young, où il a eu l’occasion d’accompagner le groupe Paprec dans des opérations de croissance externe.

« Je connaissais Charles-Antoine Blanc depuis des années car il nous accompagnait dans nos opérations de haut de bilan. Je lui ai proposé de nous rejoindre car j’ai vu en lui un professionnel brillant de la finance, sérieux, et qui sait motiver son entourage », souligne Jean-Luc Petithuguenin, Président fondateur du groupe Paprec ; depuis, « Charles-Antoine a été particulièrement moteur dans la croissance de l’entreprise, notamment lors de l’émission de 480 millions d’euros en Green Bonds, en 2015. Nous étions alors la première ETI à entreprendre une telle levée de fonds ! », poursuit Jean-Luc Petithuguenin ; « je suis particulièrement fier que le groupe Les Echos ait détecté en Charles-Antoine Blanc un dirigeant prometteur parmi tant d’autres dirigeants prestigieux ».

Les Echos Business avaient proposé un prestigieux casting avec, par exemple, Mehdi Khoubbane, directeur général France de l’Oréal ou bien Julie Narbey, directrice générale du Palais de Tokyo, en coup de cœur de la rédaction. Les deux autres nominés étaient Sibyle Veil, directrice déléguée en charge des opérations et des finances de Radio France et Alexandre Hamain, directeur financier France de JCDecaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE