Le cercle Schüco des actions écoresponsables

0
313
Le site Schüco France au Perray-en-Yveline (78) ©Schüco International S.C.S
Le site Schüco France au Perray-en-Yveline (78) ©Schüco International S.C.S

Dès son origine, le gammiste allemand Schüco a intégré l’innovation au même titre qu’une forte conscience environnementale. Systèmes aluminium mais aussi, système de valeurs, sa filiale française, Schüco International S.C.S, s’inscrit dans cette même convergence, entre haute technologie et cercles vertueux.

Pour Schüco International S.C.S, se projeter dans un futur soutenable suit une véritable ligne de conduite et d’actions au service d’une architecture durable réinventée. Cette démarche porte une offre haut de gamme et stimulante sur son marché, largement reconnue par ses pairs.

« L’empreinte écologique du bâtiment et son impact, responsables à 42 % des émissions de CO2, nous engagent en tant qu’industriel », relève Jacques Llados, directeur général de Schüco International S.C.S. « Créer et produire des éléments constructifs esthétiques, performants et respectueux de l’environnement tout en favorisant le confort de vie, requiert à la fois intelligence technique et humaine, et impose une dimension professionnelle où la sensibilisation et la formation occupent une place de premier plan ». L’accord de partenariat, signé fin octobre dernier avec l’école d’architecture d’Abidjan, a notamment clôturé une année 2017 riche en projets sociétaux pour l’avenir.

Gammes thermiques au service du réchauffement climatique

En sept mois, l’idée de Jacques Llados, évoquée à l’occasion d’une réunion d’architectes en mars 2017, s’est rapidement concrétisée avec la participation de la présidente de l’Ordre des architectes de Côte d’Ivoire, Séhinabou Yollande Doukouré ; une volonté commune scellée en Côte d’Ivoire par un accord très marquant pour les parties prenantes, engageant des actions communes sur la base du développement durable : « un grand moment d’émotion utile pour l’avenir », évoque Jacques Llados qui rappelle que d’ici 2035-2040, l’Afrique verra sa population croître de 500 millions d’habitants venant grossir les rangs actuels, pour atteindre vraisemblablement 9,8 milliards d’individus en 2050, parmi lesquels un jeune terrien sur trois âgé de 15 à 29 ans vivant en Afrique (les deux géants resteront la Chine et l’Inde).

« Nous devons agir humblement à notre échelle ; par cette prise d’initiative et cette signature, nous souhaitons former des étudiants à Abidjan qui pourront contribuer à la construction d’un habitat confortable, accessible et respectueux de l’environnement par et pour l’Afrique », indique Jacques Llados. « Malgré les accords climats plus ou moins pessimistes, et la brutalité des conséquences désastreuses du réchauffement climatique comme Irma à Saint-Martin, nous avons des solutions techniques pour faire évoluer les produits sur le continent africain en adaptant l’élément constructif à la culture du pays. Ce partage des connaissances requiert une écoute et un ancrage local que nous développons avec notre partenaire Sotaci en Côte d’Ivoire. Nous transmettons nos compétences techniques et logistiques (machines, outils, installations…) et depuis 2016 des chantiers ont été entrepris ».

Des modules de formation sur-mesure

Concernant ces nouveaux modules de formation en Côte d’Ivoire, la première phase a introduit en février 2018 un master « Schüco Façades » avec principes généraux, le niveau d’exigence et les normes françaises faisant foi en Afrique. Un second module portera sur la fabrication d’une fenêtre et la compréhension de la matière, puis un troisième concrétisera un chantier de type E+C- (le nouveau label des bâtiments écoresponsables) concrétisant la relation sociale entre fabricants-installateurs. « L’immersion des connaissances passe par une intégration théorique et expérimentale et la création d’un écosystème local », précise Jacques Llados, « auxquels viendra s’adjoindre un concours des jeunes architectes, en clôture de ces modules. Acteurs de leur propre développement, devant la page blanche de cette nouvelle aventure, les étudiants nous challengent et nous font mutuellement avancer ».

L’inné et l’acquis : les atouts solidaires de schüco

Savoir-faire et savoir-être cohabitent naturellement chez Schüco, qui défend une liberté de conception et de fiabilité de l’aménagement architectural tout autant qu’une dynamique sociétale portée par une équipe enthousiaste particulièrement investie.

Ici, pas de greenwashing ni de prosélytisme, la technologie Schüco se démarque par un investissement à 100 % dans la formation auprès de ses partenaires, avec Schüco Academy, le programme de formation Schüco, et une équipe dédiée depuis plus de 10 ans. Ou encore avec l’engagement constant de la filiale française depuis plus de 15 ans avec l’IUT d’Evry, formant autour de 3 segments (acoustique, thermique, mécanique) et le développement produits, de jeunes étudiants, dont plusieurs se retrouveront en alternance et/ou recrutés.

« Aux côtés de ces engagements pragmatiques, nous souhaitons également initier une implication globale dans notre département des Yvelines, où siège Schüco International S.C.S, dans le cadre d’aide aux personnes sans emploi, intéressées par la découverte de nos métiers », annonce Jacques Llados. « Avec la participation de notre directrice des ressources humaines, nous souhaitons mettre en place un accompagnement à plusieurs niveaux : une formation de remise en confiance et de dynamique professionnelle ou une formation jusqu’en alternance auprès d’un partenaire Schüco, avec à la clé, un recrutement en CDD ou CDI ».

Outre cette formation d’action sociale, convergent des initiatives solidaires spontanées, initiées en interne, comme l’équipe Schüco en Guadeloupe qui, avec la Croix-Rouge, a permis la distribution de 20 % du total de l’eau distribuée après le passage destructeur de l’ouragan Irma. Autre démarche toute personnelle d’un collaborateur participant au 4L Trophy pour une généreuse distribution de cahiers dans les villages reculés du Maroc. Autant d’échos à l’ADN écoresponsable et qualitatif de Schüco, qui compte bien poursuivre et enrichir réflexion et action.

©Schüco International S.C.S
©Schüco International S.C.S

Les architectes ivoiriens à l’honneur avec l’engagement de Schüco International S.C.S à former les étudiants de l’école d’architecture d’Abidjan, et la formidable participation de la première femme ivoirienne à la présidence de l’Ordre des architectes. Après plus d’une décennie d’instabilité politique, depuis 2012 la Côte d’Ivoire renoue avec la croissance et représente aujourd’hui l’économie parmi la plus dynamique du continent africain ; les investissements portent sur les infrastructures (routes, ports, bâtiments…) et des projets d’envergure comme le métro d’Abidjan ; pour se maintenir sur cette trajectoire, le pays doit pour autant faire face à un fort enjeu social de réduction des inégalités. Par cette transmission des connaissances et de ses solutions techniques, ancré localement avec son partenaire Sotaci en Côte d’Ivoire, Schüco contribue à la prise en main des ivoiriens de leur habitat, adapté et écoresponsable, acteurs de la construction d’un nouvel avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE