Le bloc-baie en 7 questions

0
323

Mise en œuvre des blocs-baies Compobaie sur le chantier « Les Terrasses d’Ascot » à Eysines, en Gironde

Dans le neuf ou en rénovation, le bloc-baie facilite la mise en œuvre et s’adapte aux différents modes constructifs, d’où un succès qui ne se dément pas.

1-Le bloc-baie, quèsaco ?

01-point sur bloc baie
Le GVRi 205 TH+ de Geplast : coffre intérieur à la thermique renforcée : Uc de 0.74 + (0.13/Lc) en doublage de 100 mm. ©Geplast
02-point sur bloc baie
Le cadre Evasion de Compobaie, design moderne et épuré. ©Compobaie

La terminologie fait débat. « Le concept du bloc-baie existe depuis quarante ans, nos produits associent un encadrement en béton armé (4 côtés) dans lequel nous installons dans nos usines une menuiserie ainsi qu’une fermeture ; il s’agit donc d’un produit fini qui évite au lot maçonnerie de refaire un linteau, sauf lorsque le produit ne peut pas être porteur » affirme Thierry Cezard, Président de Compobaie Solutions. Dans le secteur de la menuiserie, le bloc-baie associe une menuiserie à une fermeture ; appelé aussi monobloc, il désigne un caisson qui s’installe directement sur la fenêtre, dans le neuf comme en rénovation. « Il s’inscrit dans les trois types de pose en neuf, en dépose totale et en rénovation avec conservation du dormant » affirme Renaud Pfalzgraf, Responsable marketing produit chez Soprofen. Les produits sur le marché se multiplient. Geplast, par exemple, étend sa gamme GVR et présente en avant-première à Batimat, un nouveau coffre bloc-baie dédié à la rénovation.

2-Quelle offre de profilés ?

03-point sur bloc baie
Initial de Kawneer : coulissant d’angle sans poteau. ©Kawneer
04-point sur bloc baie
Presthyge de Rehau : le coffre sans débord, totalement invisible, livrable avec ou sans sous-face pour adaptation à tout type de linteau. ©Rehau

Tous les industriels du secteur disposent d’une offre ou proposent des profils pouvant être utilisés pour la fabrication des blocs-baies (Technal, Profils Systèmes, Kawneer, etc.). « Nous ne fabriquons pas de volets, mais nous développons une solution d’intégration par marque de volets afin de permettre à nos clients de fabriquer leur bloc-baie, et ce, soit à la demande des marques, soit à celle de nos clients » précise Aymeric Reinert, Directeur général adjoint de Profils Systèmes. « Reynaers fournit les profilés permettant à ses clients d’assembler un bloc-baie » indique encore Sandrine Garcia, Responsable marketing et communication. Tous sont présents, car le produit a fait ses preuves.

« Nous avons créé différents systèmes afin de permettre à nos clients de fabriquer des blocs-baies pour le neuf avec toutes nos menuiseries et dans toutes les configurations de reprise d’isolation, intérieure ou extérieure » précise Bertrand Lafaye, Responsable marketing et communication de Kawneer. Sud Europe. Et si le marché semble repartir, Bertrand Lafaye met ses clients en garde contre l’optimisation du prix à tout crin, car dit-il, « il faut proposer des produits de qualité, nous conservons nos gammes (à partir du 52 mm) afin de permettre aux fabricants de mettre en oeuvre des solutions choisies au cas par cas selon les contraintes économiques et les performances thermiques des projets ».

3-Le marché, quelles tendances ?

En termes de volume et de disparités régionales, l’exemple de K•Line est éclairant : « Ce produit fonctionne bien comme l’ensemble de nos gammes, mais plutôt dans le neuf et dans le Nord et en Ile-de-France selon les habitudes de constructions régionales » déclare Olivier Simonin, Chef de produit K•Line. En volume, le bloc-baie représenterait un peu moins du tiers des menuiseries K•Line. « Le marché est porté par la qualité des produits, par la facilité de mise en oeuvre et par le boom du demi linteau » affirme de son côté Renaud Pfalzgraf. « Le demi linteau à l’esthétique plus discrète prend des parts de marché sur le bloc-baie traditionnel » confirme Olivier Simonin.

« Concernant l’habitat du pavillonnaire, nous constatons une forte croissance du coffre bloc-baie demi linteau pour sa rapidité de pose menuiserie coffre et ses performances élevées » ajoute Maxime Grimault, Responsable des ventes France chez Geplast. « Dans le neuf, sauf exception, le bloc-baie disparaît au profit du coffre demi linteau » résume Laurent Ternon, Responsable marketing et communication de Bouvet. Les offres se multiplient. Pour le neuf, Rehau commercialise le coffre de volet roulant Presthyge, solidaire de la menuiserie, et compatible demi linteau qui affiche un coefficient d’isolation thermique jusqu’à 0,36 W/m².K en fonction de l’épaisseur du doublage. Présent sur le segment du demi linteau avec un volet roulant, Geplast propose depuis avril 2015, un coffre demi linteau sous Avis technique avec un BSO intégré et le présente à Batimat.

06-point sur bloc baie
Isotop, le monobloc invisible qui disparait dans la maçonnerie

4-Modes constructifs, quelles déclinaisons ?

Les modes constructifs évoluant, les industriels développent des solutions adaptées. Ainsi décrit Renaud Pfalzgraf, « Soprofen propose des produits dédiés aux briques mono murs, à l’isolation thermique par l’extérieure (ITE), aux maisons à ossature métallique, à ossature bois, aux doubles couches béton avec isolant intérieur, au bardage. Le marché s’oriente clairement vers une multiplicité de réponses ». D’ailleurs, le dernier produit sorti par Soprofen, le Chrono PSE (avec coffre en polystyrène), s’adapte à plusieurs systèmes constructifs. AMCC qui fait également partie du groupe Atrya, bénéficie des mêmes produits. Lakal commercialise depuis l’année dernière son monobloc Isotop dédié à la maison BBC. Il se décline en trois versions avec trappe de visite intérieure ou extérieure et BSO à la place du volet roulant.

5-BSO, baie d’angle… Quelles sont les nouvelles applications ?

« En 2014, K•Line lance la version bloc-baie demi linteau BSO afin de permettre la gestion des apports lumineux » déclare Olivier Simonin. Si le produit suscite l’intérêt, son prix reste un peu dissuasif. « Nous avons misé sur la révision des aspects réglementaires de la température de confort d’été, mais les apports des lames orientables ne sont toujours pas pris en compte dans les calculs, les promoteurs ont donc du mal à franchir le pas » ajoute-t-il. Chez Bouvet, Laurent Ternon constate que « le BSO grignote de très faibles parts de marché sur les volets battants dans le très haut de gamme ». De plus en plus de chantiers mixent les solutions. « Il n’est pas rare d’équiper la majorité des ouvertures de volets roulants et de choisir des BSO pour les grandes pièces à vivre (salon, séjour ou cuisine) » observe Philippe Gertz, Directeur marketing de Lakal. « C’est pourquoi nous nous positionnons avec Isotop qui permet à nos clients de répondre à la demande avec le même type de caisson » ajoute-t-il. Compobaie Solutions sort une baie d’angle en aluminium (la gamme Perspective), qui peut se décliner en un double galandage, sans poteau, pour la mise en oeuvre de laquelle le fabricant fournit une note de calcul à ses clients. Ainsi qu’un produit avec un coulissant en bois, aluminium ou PVC.

10-point sur bloc baie11-point sur bloc baie

6-Et l’esthétique, quel rapport ?

Les cadres béton de Compobaie Solutions se déclinent en éléments décoratifs. « Nous disposons de nos propres moules qui nous permettent de proposer une offre dans notre catalogue, et celui-ci s’enrichit grâce aux demandes spécifiques auxquelles nous apportons des réponses surmesure » commente Thierry Cezard. L’esthétique provient également de solutions invisibles comme le Chrono PSE de Soprofen. Enfin la couleur est d’actualité. « Geplast propose à sa gamme 6 coloris teintés masse, le plaxage de différents films décor avec plus de 50 films référencés, le laquage, ainsi que le plaquage bois, et innove en proposant en nouveauté sur Batimat 2015 : un plaquage alumimium pour être en totale harmonie avec les menuiseries du marché » indique Maxime Grimault.

7-Quid de l’assemblage ?

« Nos clients fabricants attendent un produit industriel adaptable facilement et rapidement sur toutes les différentes menuiseries du marché » remarque Maxime Grimault. C’est pourquoi Geplast propose depuis le démarrage de la gamme GVR en 2009 des coffres qui rationalisent les accessoires et développent depuis 2014 des adaptateurs universels brevetés pour faciliter et réduire les temps d’assemblage en atelier sur les différentes menuiseries du marché. Stéphane Bidet, Dirigeant d’AMB, fabricant de menuiserie aluminium et PVC et Aluminier Agréé Technal, combine et produit ses propres solutions. « Nous confectionnons des coffres PVC grâce aux produits de Rehau et nous les assemblons avec des lames Lakal, puis avec des profils Technal pour l’aluminium et Rehau pour le
PVC » explique-t-il. Son objectif : « être réactif et s’adapter aux demandes, vendre des blocs-baies faciles et prêts-à-poser » !

A savoir !

05-point sur bloc baie

Soprofen a édité un document « Guide des solutions de mise en œuvre » (juillet 2015) qui propose une grille de lecture simple permettant à ses clients de choisir la solution appropriée au chantier à équiper.

07-point sur bloc baie08-point sur bloc baie09-point sur bloc baie

Depuis plus de 40 ans, la société Les Zelles produit des menuiseries extérieures en PVC, ainsi que des fermetures type volet roulant ou persiennes. Fabricant-poseur, Les Zelles a su tirer parti du retour d’expérience de sa fabrication et de sa mise en oeuvre. Son bloc-Baie SYM est le reflet de cette expertise avec l’assemblage en usine de ces 2 composants majeurs : la fenêtre SYM, certifiée « NF fenêtres PVC », performante et polyvalente, avec un coefficient de transfert thermique Uw de 0.89 W/(m².K) et un affaiblissement acoustique Ra,tr jusqu’à 40 dB en neuf ou en rénovation et le coffre de volet roulant Eclipse, certifié « NF fermetures », fiable et modulable, s’adapte aux besoins thermiques et acoustiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE