Le BIM, nouveau levier de croissance

2
294
Le BIM selon Riou Glass : une solution de valorisation envers la prescription et une intensification de la demande ; ci-dessus, le verre Riou Glass pour le garde-corps Sabco® développé par le bureau d’études Sadev. Sans cadre et totalement transparent, il assure avec élégance une haute protection contre les chutes. Sous Avis Technique CSTB ©Riou Glass
Le BIM selon Riou Glass : une solution de valorisation envers la prescription et une intensification de la demande ; ci-dessus, le verre Riou Glass pour le garde-corps Sabco® développé par le bureau d’études Sadev. Sans cadre et totalement transparent, il assure avec élégance une haute protection contre les chutes. Sous Avis Technique CSTB ©Riou Glass

Le BIM, processus collaboratif impliquant l’utilisation de modèles 3D afin de prendre les meilleures décisions pour optimiser le bâtiment tout au long de son cycle de vie (de sa construction à son utilisation), commence à être adopté en France. Trois industriels du secteur nous livrent leur vision respective de ses avantages.

Chez Schüco

Alexandre Krupka, responsable Projets et Promotion chez Schüco« Nous pouvons modéliser des produits spécifiques »©Schüco
Alexandre Krupka, responsable Projets et Promotion chez Schüco « Nous pouvons modéliser des produits spécifiques »©Schüco

«Quels sont les enjeux du BIM (Building Information Modeling) et quelle est la plus-value au niveau énergétique ? »

Pour Schüco, les enjeux sont importants, car nous sommes historiquement très impliqués dans la relation aux prescripteurs et soucieux d’apporter des solutions innovantes au marché. Nous souhaitons donc accompagner nos clients dans cette étape de la transformation numérique, qui s’apparente pour le secteur du bâtiment au passage de la planche à dessin à la 2D.

La 2D d’ailleurs ne disparaît pas, car les données se diversifient. La 2D livre les détails techniques, la 3D révèle le projet dans son environnement. Schüco est également impliqué dans la gestion énergétique, tout d’abord parce que l’aluminium se recycle, mais aussi au travers des solutions intelligentes intégrées à son offre.

En contribuant à construire des bâtiments intelligents et en proposant une méthodologie collaborative, le BIM participe à la réduction des dépenses (par le gain de temps, l’optimisation des process, l’anticipation…) et des consommations.

«Comment accompagnez-vous vos clients dans l’adoption de cette démarche ? »

Avec le BIM, l’ensemble des acteurs sont invités à adopter une méthode collaborative et participative et à utiliser la même maquette. Cela suppose que tous parlent le même langage. Notre devoir est donc de sensibiliser nos clients et de les former. Depuis deux ans environ en France, notre équipe projet met l’expertise du groupe à la disposition de nos partenaires.

«Quels outils apportez-vous au marché? »

Le site Web www.schuco.fr intègre un espace de travail dédié à la maîtrise d’oeuvre et à la maîtrise d’ouvrage, qui donne accès à de nombreuses informations. Nos produits sont par ailleurs présents sous forme d’objets 3D dans la plateforme BIMobject.

La bibliothèque est d’ores et déjà assez large (43 familles de produits y figurent), mais nous continuons à l’alimenter. Nous pouvons également, à la demande, modéliser des produits spécifiques. Enfin, la digitalisation ne se résume pas à la seule numérisation des procédés traditionnels.

Dans une certaine mesure, en effet, elle implique aussi une nouvelle façon de penser et d’agir. C’est pourquoi Schüco a créé Plan.One ccs GmbH pour parvenir à une mise en réseau verticale de tous les acteurs de la chaîne de valeur du secteur de la construction

Le nouveau département Schüco Digital

La nouvelle chaîne de valeur digitalisée de Schüco ©V&MA
La nouvelle chaîne de valeur digitalisée de Schüco ©V&MA

Très impliqué dans l’univers numérique de la construction, Schüco matérialise la digitalisation de la chaîne de valeur avec des outils déjà très élaborés. Mise en réseau de tous les process, depuis la conception et la planification d’un projet jusqu’au recyclage des matériaux, la fabrication, l’installation, l’utilisation et la maintenance…, le nouveau Virtual Construction Lab, dévoile une feuille de route numérique pour tous les acteurs du bâtiment.

Les nouvelles solutions de plateformes ouvertes créées par Plan.One ccs GmbH (Plan.One Architecture, Plan.One Fabrication et à moyen terme Plan.One Operation), introduisent une offre digitale inscrite dans un nouvel écosystème adapté à toutes les parties prenantes

Chez Riou Glass

Sébastien Joly, directeur marketing communication de Riou Glass « Le BIM représente une manière de renforcer la prescription » ©Riou Glass
Sébastien Joly, directeur marketing communication de Riou Glass

« Le BIM représente une manière de renforcer la prescription » ©Riou Glass

«Quelle est la démarche de Riou Glass en matière de BIM ? »

Nous nous focalisons sur la donnée, l’objectif étant de fournir une base de données avec les performances de nos produits dans le format adéquat pour être intégré dans les principaux outils BIM de référence. Nous faisons figurer nos produits dans la base de données de l’association Edibatec (www.edibatec.com) , plateforme d’échanges de données produits entre les industriels et la prescription. Cette association nous facilite la tâche. Dans un second temps, nous envisagerons la matérialisation de nos produits en 3D.

«Avez-vous des retours de la part de vos clients ? »

La demande semble s’intensifier et nous sommes convaincus que le BIM va s’imposer comme le standard du marché. Néanmoins, à date, les chantiers BIM restent marginaux.

«Quels sont les apports du BIM ? »

Aujourd’hui, le choix de la solution vitrée est davantage entre les mains du bureau d’études qu’entre celles de l’architecte. La disponibilité des données autorise les calculs nécessaires à ce choix. Pour Riou Glass, le BIM représente aussi une manière de renforcer la prescription.

Chez Schenker Store

«Les produits de Schenker Stores sont-ils modélisés ? »

Oui, les modèles de la gamme de BSO – 15 produits qui représentent 90 % de nos ventes – sont modélisés et présents sur la plateforme Polantis. Nous avons néanmoins encore peu de demandes, car le BSO est un élément esthétique, alors que les architectes modélisent le gros oeuvre, mais nous préférons être prêts.

«Quel est le comportement de vos clients face au BIM ? Avez-vous participé à un chantier BIM ? »

Le BIM ne concerne à date que les entreprises générales et les gros cabinets d’architectes, nos clients installateurs sont peu équipés. Nos BSO équipent le chantier de modernisation de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon mené par l’Atelier d’Architecture Michel Rémon. La mise à disposition d’objets BIM était d’ailleurs imposée. C’est notre premier chantier d’envergure.

«Quelle est la plus-value du BIM ? »

Le BIM est un formidable outil au service de la maîtrise d’ouvrage et en faveur du bâtiment intelligent, source d’économie. Pour nous, le BIM représente également un axe de développement de la prescription et donc, un outil de prospection. En tant qu’acteur peu connu sur le marché en France, nous recherchons de la visibilité et de la reconnaissance, la modélisation des produits peut y contribuer.

2 COMMENTAIRES

  1. Le site Web http://www.schuco.fr intègre un espace de travail dédié à la maîtrise d’oeuvre et à la maîtrise d’ouvrage, qui donne accès à de nombreuses informations. Nos produits sont par ailleurs présents sous forme d’objets 3D dans la plateforme BIMobject ( et non BIM project )

LAISSER UN COMMENTAIRE