Beaucé (35) S3M, en phase avec son temps

0
265
s3m1-220.jpg

s3m1-220.jpg

 
En 2003, après des années au service d’importantes sociétés œuvrant dans les machines pour le travail du verre, Dominique Puyfagès  décide de créer sa propre entreprise, soutenu par ses anciens clients.

 

Fort d’une longue expérience, il ouvre un atelier, en Ille et Vilaine et propose ses services de maintenance, de négoce et de reconstruction de machines : « en effet, j’ai commencé seul, j’allais chez s3m2-220.jpgles clients, pour faire de la maintenance sur toutes les machines qui concernent la transformation du verre plat ; façonnage, découpe, double-vitrage etc., puis j’ai décidé de faire de la rénovation de ce type de machines, dans un atelier de 300 m² au départ. Très vite, nous sommes passés à 2 techniciens, sur plus de 650 m² », confirme Dominique Puyfagès. Bien connu sur le secteur, M. Puyfagès a rapidement bénéficié d’une solide réputation de professionnel et du bouche à oreille qui lui a permis d’étoffer son réseau de clients. « Au départ, nous étions concentrés sur l’Ouest et maintenant, nous nous déplaçons sur tout le territoire national. Nous avons ajouté un second atelier, plus petit, en région parisienne. Il est destiné aux petites machines outils », indique le dirigeant.

Nouvelles collaborations

L’entrepreneur a profité du dernier salon Glasstec à Düsseldorf pour officialiser son partenariat récent avec la société espagnole Vitrosep pour devenir son représentant exclusif en France ; « Vitrosep fabrique un produit novateur et qui s’inscrit dans la tendance de préservation de l’environnement », précise M. Puyfagès. La société propose en effet un traitement de l’eau pour l’industrie du verre. Ce traitement consiste en une séparation des particules de silice et de l’eau… « Le système de Vitrosep est intéressant, car on travaille en circuit fermé, avec une eau qui est à 100 % déchargée des particules de silice, et traitée en permanence. Une fois l’eau traitée, toute la silice est séparée et les particules de silice qui restent sont sèches. Le système permet alors de les stocker dans un récipient pour les évacuer ensuite, comme un déchet "régulier" et sec, le tout est bien canalisé. De plus, on a un contrôle directement sur le traitement d’eau, sur sa qualité, ce qui permet de savoir si il y a encore des particules chargées dans le bac. Avec ce système, la quantité d’eau traitée est attribuée pendant 2 ans. Autre avantage, le système permet également de nettoyer les CN (commandes numériques) et d’alimenter les électro-mandrins des commandes numériques, ce que les autres systèmes de traitement de l’eau ne permettent pas forcément », souligne Dominique Puyfagès, enthousiaste quant au produit et à cette nouvelle carte à son jeu.

 Le rapprochement des 2 sociétés s’est fait naturellement ; la rencontre d’idées, de projets et d’énergies qui se rejoignent pour mener à bien une aventure commune.« Je travaillais déjà avec M. Depuntis, représentant les produits Aachener Chemische Werke en France, et l’idée nous est venue après avoir vu en démonstration ce système efficace, et qui n’était pas encore distribué sur la France. De mon côté, je cherchais un partenaire pour le traitement de l’eau, pour faire face aux demandes croissantes de mes clients », raconte M. Puyfagès. Les produits ACW interviennent effectivement dans le séparateur Vitrosep ; ils permettent de favoriser la séparation de la particule de silice et de l’eau. Dans le même temps, un produit réfrigérant est ajouté, pour permettre de traiter l’eau et d’avoir une consommation moindre des outils diamantés, une meilleure lubrification, et une meilleure qualité des joints de polissage, s3m-220.jpgnotamment. « Nous bénéficions de toute l’assistance technique de Vitrosep, sur la vente de ces installations, leur mise en œuvre, ainsi que leur suivi », précise M. Puyfagès. Le respect de l’environnement, le développement durable, la préservation de l’eau sont au cœur des préoccupations ; l’industrie du verre, grande consommatrice d’eau (entre autres ressources), est au premier plan et va devoir, dans un futur très proche, répondre à une réglementation de plus en plus stricte concernant les écoulements d’eau. La réglementation existe déjà, mais elle est encore peu suivie, et les aides possibles afin de s’équiper sont encore compliquées et aléatoires. Cependant cette réglementation est amenée à évoluer, et ce, très prochainement et avec elle un renforcement des contrôles des rejets d’eau. « Les demandes d’équipements de contrôle et de traitement de l’eau sont en forte progression, les industriels prennent conscience du problème de l’eau et de la pollution ; et il est certain que les entreprises qui installent dès maintenant ce type d’équipement auront une confortable avance sur les autres. C’est un investissement conséquent, mais il faut penser à l’avenir et également au risque de payer des amendes, etc. », ajoute Dominique Puyfagès. Le regroupement S3M/Vitrosep propose en ce sens de réaliser avec le client une étude complète, c’est-à-dire l’implantation des machines de façonnage, la fermeture des circuits (eau à traiter, eau retour machine), le dimensionnement de la machine, sur plan, afin de garantir une solution clé en main. Les sociétés intéressées sont de plus en plus nombreuses, l’implication dans une telle démarche ayant de toute façon un impact sur la crédibilité, les finances et l’image.

Sur le salon Equip’Baie de novembre dernier, c’est avec la société Bohle que S3M a officialisé un nouveau partenariat ; S3M devient en effet officiellement le partenaire pour tout le SAV de Bohle sur le territoire français, une nouvelle reconnaissance pour M. Puyfagès, et pour la qualité de ses prestations.

Dominique Puyfagès se partage, avec maintenant 3 autres techniciens – son épouse étant responsable de l’administration de l’entreprise, entre conseils, vente, installation et maintenance des machines qu’il rénove, ainsi que des séparateurs Vitrosep. Le dirigeant met son savoir-faire technique et sa connaissance des clients au service de ces derniers pour leur apporter des conseils quant à l’installation et à la mise en œuvre des équipements qu’il vend, et se fait fort de les aider à cerner au mieux leurs besoins, et de les accompagner, du début à la fin de leur projet. Sans négliger l’activité de base ; le reconditionnement de machines à bandes, de centres d’usinage, de lignes de doubles vitrages, de tables feuilletées, de biseauteuses, de bilatérales, etc., M. Puyfagès souhaite se concentrer sur l’aspect commercial, avec le conseil technique approprié, pour développer les partenariats conclus avec Vitrosep et le volet SAV de Bohle. Misant sur la qualité des produits proposés et de ses prestations, S3M offre à ses 400 clients une garantie de 6 mois sur ses machines reconditionnées. « Vu la conjoncture, les investissements vont probablement s’orienter vers du matériel d’occasion pour certains… Et d’autre part, tout le monde est concerné par l’utilisation  de systèmes plus en accord avec les réglementations environnementales… », conclut M. Puyfagès. S3M a de nombreux atouts et de belles perspectives devant elle.

C.J.

Crédits photos : S3M

LAISSER UN COMMENTAIRE