Automobile : des verres innovants

0
452
automobile1-220.jpg

automobile1-220.jpgLe secteur automobile a été pour le verre plat un moteur d’innovations. En effet, les constructeurs demandent aux verriers de trouver des nouvelles solutions et de répondre aux tendances. Aussi, les fabricants proposent des produits de plus en plus techniques qui offrent une vision optimale, un meilleur confort et une sécurité toujours plus grande.

« Dans l’activité automobile, le verre répond aujourd’hui à des contraintes multiples. En effet ce secteur rassemble aussi bien la voiture que d’autres moyens de transports : camions, engins agricoles, bus, véhicules industriels, trains, bateaux… Mais l’automobile représente le marché le plus important, celui qui connaît le plus d’innovations », explique Stéphane Windsor, responsable de l’activité Automobile France de Pilkington. Pour toucher tous les transports, la gamme de produits doit être variée. En outre, « un verre est développé pour répondre aux contraintes spécifiques de son utilisation. Par exemple, un verre pour un train est plus épais que celui d’un camion », explique Stéphane Windsor. Le secteur automobile est un marché mondial. La moitié de ce verre est consommé en Europe et aux USA.C’est aussi un marché très concentré. Trois entreprises (Asahi, Saint-Gobain et Pilkington) produisent un peu plus de 75 % des vitrages destinés à l’automobile, dans le monde. Mais d’autres acteurs sont aussi présents comme PPG, Guardian ou Soliver, en Europe. Le marché consomme environ 10 % du verre plat produit, dans le monde (le bâtiment en utilise 70%)

Acoustique une nouvelle piste

Pour améliorer l’acoustique, une nouvelle piste est en cours de recherche : un pare-brise à effet acoustique actif. Une équipe de chercheurs, regroupés dans le projet européen InMar (Intelligent Materials for Active Noise Reduction), travaillent actuellement sur l’introduction d’un dispositif actif. L’idée est d’insérer une couche piézoélectrique à l’intérieur du pare-brise afin qu’elle puisse émettre des ondes opposées à celles reçues. Ce pare-brise fonctionnerait alors de la même manière qu’une membrane de haut-parleur. La propagation des émissions sonores dans le véhicule seraient ainsi fortement réduite. Ce produit intéresserait aussi le domaine ferroviaire pour les vitres latérales des wagons.

Trempé ou feuilleté

Sur le marché du verre pour l’automobile, les verriers sont soumis aux contraintes que leur imposent les constructeurs sur les prix, les délais et la qualité des produits en matière de sécurité, de design et de automobile2-220.jpgconfort. Ces contraintes sont le moteur de l’innovation. Fini le temps où le verre clair équipait les voitures. Aujourd’hui, tous les moyens de transports intègrent du verre teinté. Qu’il soit vert ou bronze, il permet d’assurer une meilleure gestion des flux de lumière et d’énergie qui entrent dans le véhicule. En outre, le verre utilisé dans les moyens de transports est trempé ou feuilleté. C’est avant tout pour répondre à des exigences sécuritaires. Les produits trempés de l’automobile sont utilisés pour leur résistance, cinq fois supérieure à celle d’un verre standard de même épaisseur. En cas de choc, le verre trempé éclate en mille morceaux.

Aujourd’hui, le verre feuilleté est de plus en plus privilégié. Il est devenu obligatoire pour le pare-brise.I l est aussi présent sur le vitrage latéral des voitures haut de gamme et le toit ouvrant. Les verriers souhaitent généraliser leur utilisation. Sous un choc, le verre feuilleté s’étoile mais ne brise pas. Il reste en place. Les passagers sont ainsi protégés contre les risques d’éjection ou de blessures par bris de verre, et le véhicule bénéficie d’une protection renforcée contre les tentatives d’effraction. Cependant, cette utilisation fait débat. Si les secours ont les outils pour ouvrir le verre pour extraire un blessé d’un véhicule, cette opération est impossible pour un passant, par exemple, souhaitant porter secours. Si le secteur automobile pourrait passer prochainement de l’ère du verre trempé à celle du verre feuillé, il connaît d’autres évolutions verrières.

Des solutions verrières à forte valeur ajoutée

Les constructeurs automobiles sont de plus en plus demandeurs de solutions verrières à forte valeur ajoutée. Autrement dit, les verriers leur livrent des modules de verres prémontés pour faciliter leur pose. Ainsi, ils proposent l’encapsulation, l’extrusion et l’assemblage. L’extrusion est une technique alternative pour les éléments en caoutchouc et les moulures, qui permet d’obtenir un scellement étanche entre le vitrage et la carrosserie de la voiture. En plus de sa fonctionnalité de base, cette technique offre aux équipementiers l’avantage d’une pose facile sur la chaîne de montage. L’extrusion peut être appliquée aux pare-brises, aux vitres arrière et aux vitres latérales. Saint-Gobain Sekurit a été le premier fabricant à développer et à industrialiser l’extrusion directe de profilés appliquée au verre. L’encapsulation du verre est un procédé permettant d’obtenir un cadre autour du verre en injectant un polymère sur la bordure par le biais d’un moule d’encadrement. L’encapsulation peut être appliquée aux pare-brises, aux vitres arrière et aux vitres latérales. Le pré-montage est un autre service offert par les verriers, qui permet d’intégrer des composants et des fonctions sur les éléments en verre. Un vaste éventail de composants peut être pré-monté sur les éléments en verre manuellement, ou en utilisant des appareils automatisés. Quelques exemples de ces composants : supports de rétroviseurs, capteurs, porte-conducteurs, arrêts de portes, supports pour caméra, etc.  

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE