Alliance HQE-GBC : le World GBC fixe un cap mondial à l’industrie et au secteur de la construction

0
255
©Alliance HQE GBC
©Alliance HQE GBC

La réduction de l’empreinte carbone, l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments relève d’une dynamique mondiale forte qui s’inscrit notamment dans les engagements de l’Accord de Paris.

Afin de la renforcer et de promouvoir une ambition commune mobilisatrice, le World Green Building Council (World GBC), dont l’Alliance HQE-GBC est le membre français, vient de publier un nouveau rapport.

Deux objectifs globaux y sont affichés : tous les bâtiments neufs et les rénovations lourdes doivent être « net zero carbon » en 2030 et 100% des bâtiments en 2050.

D’une ambition mondiale mobilisatrice portée par le World GBC…

Le secteur de la construction, qui est responsable au niveau mondial, d’émissions de gaz à effet de serre équivalentes à celles de la Chine, doit prendre le virage du « net zero carbon » pour les bâtiments d’ici 2050 si l’on veut maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C, la limite inscrite dans l’Accord de Paris.

Selon le nouveau rapport publié par le World Green Building Council (World GBC), on compte actuellement 500 bâtiments tertiaires et 2 000 bâtiments résidentiels « net zero carbon » à travers le monde (soit moins de 1% de tous les bâtiments dans le monde).

Un effort considérable et coordonné est donc nécessaire de la part des entreprises, des gouvernements et des ONG pour que le secteur de la construction respecte les engagements de l’Accord de Paris.

L’Agence Internationale de l’Energie estime que le parc mondial de bâtiments actuel va quasiment doubler d’ici 2050.

Selon l’Alliance Mondiale pour les Bâtiments et la Construction, les taux de rénovation actuels s’élèvent à moins de 1% du parc de bâtiments existant chaque année. Pour atteindre le « net zero carbon » pour tous les bâtiments d’ici 2050, les taux de rénovation doivent augmenter de 3% chaque année à partir de 2017, et doivent s’accélérer pour chaque année de retard.

« Si nous souhaitons éviter les pires conséquences du changement climatique, une transformation radicale et ambitieuse est absolument nécessaire pour passer d’un monde à quelques milliers de bâtiments «net zero carbon » à un monde où ils seraient des milliards » déclare Terri Wills, Directrice du World GBC.

« Les entreprises, les gouvernements et les ONG détiennent la clé de cette transformation, mais ils doivent s’engager massivement dans le passage à l’acte. Il est possible de réussir cette trajectoire, mais pour ce faire nous devons commencer dès aujourd’hui ».

… à l’action portée par l’Alliance HQE-GBC, le membre français du World GBC

L’Alliance HQE-GBC fait partie des dix GBC qui se sont impliqués au sein du World GBC dans ce programme « Advancing Net Zero » lancé lors de la COP 22 dont ce rapport est une première étape.

« L’ambition étant mondiale, le rapport doit nécessairement prendre en compte les différentes sensibilités et états de maturité de ce sujet dans les différents pays du monde. Il est formidable de constater que nous partageons et défendons déjà cette vision commune que les bâtiments doivent, pour reprendre la définition du « net zero carbon » du World GBC, être à haute efficacité énergétique avec une compensation des besoins énergétiques d’usages restants par des énergies renouvelables de préférence produites sur site.

Nous nous félicitons que le rapport souligne également les voies de progrès pour limiter les gaz à effet de serre par l’approche du cycle de vie des ouvrages dont celle des produits et équipements de construction » déclare Anne-Sophie Perrissin-Fabert Directrice de l’Alliance HQE-GBC.

Cet objectif « net zero carbon » pour les bâtiments se traduit en France par l’expérimentation « énergie positive & réduction carbone », également appelé « E+C- ». Cette expérimentation, dont l’Alliance HQE-GBC est membre du comité de pilotage, co-présidé par l’Etat et le Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Energétique, est le type d’action que le World GBC souhaite développer dans les différents pays.

Cette initiative respecte les 4 grands principes définis pour le développement de programme dans le monde :

  • Utiliser le carbone comme un indicateur clé ;
  • Promouvoir une forte efficacité énergétique ;
  • Etablir une préférence pour l’autoconsommation ;
  • Informer de manière transparente des niveaux atteints par chaque construction afin de promouvoir l’amélioration continue du secteur notamment par la certification.

Ces 4 principes guident également le « Test HQE Performance ACV Rénovation » conduit par l’Alliance HQE-GBC dans une démarche prospective, pour l’évaluation environnementale des bâtiments rénovés.

Les bâtiments « net zero carbon » contribuent non seulement à la lutte contre le changement climatique, mais également à la création d’emplois, à la réduction des coûts de l’énergie pour les ménages et à la lutte contre la précarité énergétique, ajoute le rapport.

Pour télécharger le rapport : http://www.hqegbc.org/wp-content/uploads/2017/06/From-Thousands-To-Billions-WorldGBC-report_FINAL-issue-290517-Low-Res-1.pdf

LAISSER UN COMMENTAIRE