AGC Glass Europe réorganise son réseau architectural en France

0
332
logo-agc-glass-unlimited.png

logo-agc-glass-unlimited.pngConfronté aux résultats déficitaires de son réseau français de filiales architecturales depuis 2009, et en l’absence de perspectives de redressement conjoncturel du marché, AGC Glass Europe a annoncé son intention de réorganiser ce réseau, axé à la fois sur un programme de rationalisation et de relance des opérations, en vue de préserver sa compétitivité et sa viabilité, et de poursuivre un plan de croissance rentable.

Actif dans la transformation verrière pour les marchés du bâtiment et des spécialités, ce réseau se compose de 11 sociétés réparties sur 13 établissements couvrant le territoire français.

Les pertes récurrentes du réseau architectural s’expliquent notamment par la surcapacité affectant le secteur de la transformation verrière pour le bâtiment et par l’important tassement des prix en résultant.

Pour leur part, les marchés de spécialité souffrent d’une intense pression concurrentielle, renforcée par des importations provenant de pays à bas coûts de production et un retrait d’activités non rentables forment les bases du programme de rationalisation.

L’optimisation de l’appareil industriel s’accompagne d’une politique de relance axée sur le redéploiement et la spécialisation de plusieurs sites : le regroupement d’activités avec le transfert des opérations d’AGC Mirest (Reims) à AGC IVB (Méry-sur-Seine), la cessation partielle d’activités pour AGC Glacisol (Nantes) et AGC Siglaver (Niort), la fermeture du site de la société AGC David Miroiterie (Caen, la consolidation du plan de spécialisation pour AGC IVB, dédiée aux applications de projets façades et menuiseries industrielles, l’adaptation et le renforcement des équipements industriels des sites d’AGC AIV (Fougères), AGC Vertal Ile-de-France (région parisienne), AGC Vertal Sud-Est (Saint-Priest), AGC Daver (Voreppe), AGC Mirest (Nancy), AGC Vertal Nord-Est (Schirmeck) et AGC Soverso (Agen Bon-Encontre).

Cette mise en place devrait entraîner une diminution de 111 emplois sur un total de 733 et, pour les sociétés concernées (AGC Siglaver et AGC Glacisol), l’activation d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi.

Le plan social lié à cette réorganisation comporte notamment des mesures d’accompagnement des salariés licenciés et la constitution d’une cellule de reclassement.

L’ensemble de ces mesures fait aujourd’hui l’objet d’information et de consultation auprès des représentants du personnel des sites concernés.

La mise en œuvre de la réorganisation, dans ses volets défensif et volontariste, devrait inscrire le réseau architectural français du groupe dans une dynamique de rentabilité, seule garante de son futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE