Advertisement
Votre Panier | Identifiez vous 
Actualités
En bref...
La vie des sociétés
La vie des réseaux
Enquête
Mise en oeuvre
Réglementation
Conjoncture
Technique
Dossiers
Agenda
Forum
Produits
Energies renouvelables
Equipements, machines, outils
Informatique
Menuiserie intérieure
Menuiserie extérieure
Motorisation
Protection solaire
Sécurité
Verre
Quincaillerie
Logiciels spécial miroiterie
Répertoire
Bloc - notes
Petites annonces
Boutique

Garde-corps : La sécurité au balcon ! Version imprimable Suggérer par mail
gardecorps1-214.jpgPour que les résidents puissent se mettre, comme au théâtre, à la loge de leur balcon, mieux vaut sécuriser ces derniers en installant des garde-corps solides et infranchissables. Tour d’horizon d’un marché qui concerne autant le neuf que la rénovation.

« Avant d’être esthétique, le garde-corps, en tant qu’élément de sécurité, doit répondre aux normes en vigueur, nous nous engageons auprès de nos clients en ce sens ». La remarque de Bruno Lemoine, directeur de Bugal, a le mérite de poser la question de la définition du garde-corps. Il s’agit , selon le gardecorps2-214.jpgdictionnaire Robert, d’un « parapet établi pour empêcher les personnes d’un pont ou d’un lieu élevé ». Dans le guide pratique consacré aux « Garde-corps de bâtiment » édité par le CSTB, l’auteur Michel Bazin confirme et affine : « un garde-corps est un ouvrage (ou une partie d’ouvrage) destiné à prévenir la chute de personnes qui séjournent ou circulent sur un élément plus élevé que son environnement immédiat, dès lors que la chute potentielle dépasse une valeur estimée dangereuse ». Aujourd’hui le marché de la construction résidentielle comme celui de la rénovation sont friands de la pose de tels ouvrages qui « habillent » les terrasses et balcons des immeubles. Chaque modèle est conçu sur-mesure pour le bâtiment qu’il doit sécuriser. Deux types de fabricants se disputent les parts du marché ; les industriels qui fabriquent les profilés prêt-à-monter, et les fabricants qui livrent le produit fini. Les garde-corps en aluminium sont fabriqués à partir de profilés plus ou moins épais et présentent des éléments de remplissage à choisir (barreaux, panneaux pleins, ajourés, câbles, ETC). Ils sont en général conçus pour répondre à la fois aux besoins du marché de la construction et à ceux du marché de la rénovation. C’est le cas par exemple des profilés en aluminium « Espace » signés Alutechnie. A priori, leur durée de vie s’élève à plusieurs décennies, mais lors d’une rénovation ou d’un ravalement de façade, les maîtres d’œuvre sont tentés de les changer, notamment afin de bénéficier des avantages de l’aluminium : une résistance accrue, pas d’entretien, une palette de coloris conséquente.

Glossaire

Barreaudage : barreaux verticaux ou horizontaux servant de remplissage au garde-corps afin d’éviter la chute des personnes circulant à son abord.
Elément de remplissage : partie du garde-corps permettant d’empêcher une chute au travers de l’ouvrage (barreaux, panneaux, style mixe ou paquebot, câbles tendus).
Lisse : barre horizontale servant de support à la main courante ou de remplissage de l’ouvrage
Main courante : élément horizontal permettant de poser la main pour prendre appui et marcher le long du garde-corps.

Des formes et des couleurs

« Notre stratégie consiste à produire des garde-corps « costauds », nous avons fait le choix de cintrer les profilés, il faut donc qu’ils soient suffisamment épais pour être arrondis » déclare Caroline Rio, gérante de gardecorps3-214.jpgla société Aluminium Durand, fabricant de produits haut de gamme. Cette entreprise a privilégié la sécurité, tous les composants de ses produits sont plus épais que les standards du marché. « Tous nos modèles sont équipés de sabots épais et lourds, car plus le pied de l’ouvrage est solide, plus le garde-corps l’est » affirme-t-elle encore. Car le critère de choix numéro 1 d’un produit est bien sa solidité. Viennent ensuite son design et sa couleur. Les fabricants proposent de nombreuses variantes afin de répondre aux souhaits des utilisateurs. Et la principale différence entre les gammes proposées par les fabricants provient du design. « Au niveau technique, les garde-corps présentent des performances identiques, en revanche l’esthétique et les finitions diffèrent » ajoute Robby de Wasch, chef du service création de Sapa Building System. La firme belge commercialise deux types de garde-corps ; la gamme économique et un produit haut de gamme appelé Tango. La seconde propose des pièces de raccord mieux dessinées, des poteaux et sabots plus design. Par exemple, le traitement de laquage est identique pour les profilés et gardecorps4-214.jpgles accessoires. Les vis sont invisibles, dissimulées derrière des bouchons et des coiffes. Les clients peuvent choisir « leurs » coloris au sein de la palette RAL, disponible en mat ou brillant. Dans un esprit similaire, Horizal lance une gamme de garde-corps qui place les lisses et le remplissage dans l’axe médian des poteaux. Ces ouvrages « axés » se déclinent en trois modèles Alizée, Feria et Kariane. Ils développent chacun leur propre esthétique : Alizée avec des lignes fluides et élégantes, féria avec une imitation clairement revendiquée des garde-corps en acier, et Kariane avec ses profils galbés. Chez Burgal, trois gammes principales sont commercialisées (Elégance, Basalte et Création), la troisième étant issue des deux premières afin de répondre à toutes les prescriptions des architectes. « Nous pouvons conjuguer les profilés créés depuis trente ans, mais aussi en créer de nouveaux pour de gros chantiers » raconte Bruno Lemoine. Le panel est infini. Chacun choisit le remplissage qu’il préfère : barreaudage, remplissage verrier, mixte (lisse et verrier ou lisse et tôle perforée). Le remplissage de la balustrade Tango peut se faire, par exemple, avec un vitrage en verre feuilleté, en tôle perforée, en panneau perforé ou en plexiglas ou encore en insérant une croix de Saint-André. Du coup, en mixant toutes les possibilités offertes par ces éléments standards, la personnalisation du garde-corps est réellement possible. Plusieurs modèles de mains courantes peuvent également être proposés. Ainsi, Profil Systèmes commercialise avec sa gamme de profilés Macassar trois types de mains courantes au design galbé, rond ou plat. Les formes s’adaptent aux contraintes des bâtiments. De son côté, Wicona, avec sa gamme Wiclife®, commercialise des garde-corps droits, rampants, retours d’angle sur dalle ou nez de dalle. Quelle différence ? Ils s’adaptent aux différentes formes de balcons et équipent les angles droits comme les rampants et retours d’angle à 90°.

Zoom sur la sécurité et les responsabilités

Deux normes sont venues compléter pour les bâtiments d’habitation, l’article R 111.15 du Code de la Construction et de l’Habitation (décret n° 69-596 du 14 juin 1969) qui rendait obligatoire, dans certaines conditions, la pose d’une barre d’appui et d’un élément de protection s’élevant au moins jusqu’à un mètre du plancher. Les normes en vigueur ne sont pas récentes, puisqu’elles datent de 1988 (norme RF P01-012 « Dimensions des garde-corps » et norme NF P01-013 « Essais des garde-corps »). Elles ne concernent que les garde-corps « définitifs » équipant les bâtiments d’habitation, de bureaux, commerciaux, scolaires, industriels, agricoles ou recevant du public. Elles fixent les spécifications relatives à la hauteur, aux dimensions maximales pour les vides se trouvant entre deux éléments (horizontaux ou verticaux) ainsi qu’à la résistance des garde-corps. Par exemple, la norme NF P01-012 distingue les garde-corps minces, d’une épaisseur inférieure ou égale à 20 cm des garde-corps épais, de plus de 20 cm, alors que de son côté, le Code de la construction et de l’habitation ne considère un garde-corps épais qu’à partir de 50 cm. Côté hauteur, la norme française est assez stricte puisq’elle stipule notamment que la hauteur de protection normale est de 1 mètre. La fonction principale du remplissage étant de s’opposer au passage d’une personne, la norme propose également des règles destinées à empêcher qu’une personne ne passe à travers ou en dessous ni n’escalade l’ouvrage. Ainsi l’espace compris entre la zone de circulation et le remplissage ne doit pas excéder 11 cm. La distance entre les éléments de l’ouvrage et l’aplomb du vide est inférieure ou égale à 5 cm.

De son côté, la norme sur les essais prévoit plusieurs tests : trois essais de résistance statique, un essai de résistance dynamique, un essai de poinçonnement (si le garde-corps est à remplissage). Actuellement l’application de ces normes n’est obligatoire que dans le cadre des marchés publics. Le CSTB recommande de procéder à un relevé détaillé sur chantier avant la fabrication de l’ouvrage en cas de travaux de construction. Concernant les travau lourds de rénovation, le CSTB renvoie les professionnels vers la circulaire ministérielle du 3 décembre 1982 qui recommande la prise en compte de la réglementation en vigueur pour les logements neufs et la norme NF P01-012. Enfin pour les travaux d’entretien, s’il n’existe aucune disposition particulière, le CSTB évoqu l’article 2  du décret 2002-120 du 30 janvier 2002 qui précise que : « les dispositifs de retenues des personnes dans le logement et ses accès, tels que garde-corps de fenêtre, escaliers, loggias et balcons sont dans un état conforme à leur destination ».

(Pour en savoir plus : www.afnor.org)


Lire la suite

 

Contacts
contacts & mails
Advertisement
A L'affiche
Menuiseries extérieures en aluminium

Menuiseries extérieures en aluminium




Réglementation thermique 2005

Réglementation thermique 2005




Guide Pratique "Les Vérandas"

Guide Pratique




Construire en verre

Construire en verre




La Maîtrise du vitrail

La Maîtrise du vitrail




Vitrages

Vitrages




fenêtres en PVC

fenêtres en PVC




Consultation base de prix

Consultation base de prix




Mise en oeuvre des menuiseries en PVC

Mise en oeuvre des menuiseries en PVC




Vérandas

Vérandas




Mise en oeuvre des menuiseries aluminium

Mise en oeuvre des menuiseries aluminium




Garde-corps de bâtiments

Garde-corps de bâtiments




Mise en oeuvre des menuiseries bois

Mise en oeuvre des menuiseries bois




Média kit 2014
Advertisement
Advertisement